Qu'est-ce qu'une bactériémie ?

La bactériémie est l'entrée de bactéries dans le sang, en raison d'une infection ou d'un mauvais nettoyage du matériel chirurgical, entre autres causes possibles.
Qu'est-ce qu'une bactériémie ?

Dernière mise à jour : 21 septembre, 2022

Les bactéries sont des micro-organismes indispensables au fonctionnement de la planète mais aussi à celui de notre corps au niveau individuel. Nos interactions avec elles sont sans fin, à la fois positives et négatives. Nous nous intéressons ici à aux bactéries les plus meurtrières, regroupées sous le nom de bactériémie.

Avant de se plonger dans ce qu’est ce phénomène redouté, il est nécessaire de se plonger un peu dans la terminologie qui entoure les bactéries. Ces petits êtres nous entourent à toute heure et dans chacune des activités que nous faisons, même si nous ne nous en rendons pas compte.

Que sont les bactéries ?

Les bactéries sont des organismes unicellulaires de quelques micromètres de long. Ce sont des procaryotes, ce qui signifie qu’elles sont dépourvues de noyau cellulaire et d’organes membraneux internes, contrairement aux cellules humaines.

Elles présentent une morphologie variée, selon les familles et les espèces : des sphères aux filaments et aux formes de ressort bizarres.

Selon leur procédé d’identification à l’aide de colorants, il existe deux types de bactéries :

  • Gram positif : Ces bactéries ont une paroi de peptidoglycane caractéristique qui avec un colorant violet prennent une couleur violet foncé. On trouve principalement ces bactéries dans le tube digestif.
  • Gram-négatif : Contrairement aux précédentes, leur membrane cellulaire ne retient pas le colorant violet, ce qui leur donne une couleur rose clair.

Cette petite observation est très importante dans les sections suivantes. Entrons maintenant dans le vif du sujet.

Les différences entre virus et bactéries.

Qu’est-ce qu’une bactériémie ?

Ce processus au mauvais pronostic se caracctérise par la présence de bactéries capables de se reproduire dans le sang. Une personne peu familière avec le sujet pourrait penser qu’il n’y a rien de mal à cela, puisque il y a des bactéries dans notre bouche, dans notre tractus intestinal et dans tout notre corps.

Encore une fois, la réponse réside dans le système immunitaire. Les anticorps considèrent ces bactéries comme des éléments étranger et déclenchent alors une réponse immunitaire pour les expulser.

Les bactéries, à leur tour, traversent le système circulatoire comme s’il s’agissait d’une autoroute et atteignent les différents organes du corps, se multipliant à une vitesse vertigineuse.

La réponse immunitaire, ajoutée aux dégâts générés par la bactérie, peut conduire à un effondrement total de l’organisme de la personne atteinte de bactériémie, pouvant même entraîner la mort.



Quels types de bactériémies existent ?

Il en existe deux types principaux, lesquels font référence à la classification déjà nommée précédemment :

  • Bactériémie due à des bactéries gram-positives
  • Bactériémie due à des bactéries gram-négatives

Par les bactéries gram-positives

Les espèces Staphylococcus, Streptococcus et Enterococcus sont les bactéries gram-positives qui causent la plupart des bactériémies.

Une attention particulière doit être accordée à l’espèce Staphylococcus aureus, car c’est la cause la plus fréquente de ce processus dans toute l’Amérique. On la trouve normalement dans le système respiratoire et sur la peau. Par conséquent, une intervention chirurgicale mal gérée pourrait mettre la vie du patient en danger.

Prenons un exemple. Lors de l’insertion d’un cathéter intraveineux, une mauvaise désinfection de l’instrument peut avoir une issue fatale. Si le tube a été en contact avec la peau du patient et a prélevé avec lui un échantillon de Staphylococcus, son introduction dans la circulation sanguine donne aux bactéries un nouvel environnement dans lequel se déplacer facilement vers d’autres organes.

Bactérie septique.

Par des bactéries gram-négatives

Les bactéries Gram-négatives sont à l’origine de 24 % de toutes les bactériémies résultant de processus sanitaires et de 45 % de celles produites en dehors des hôpitaux, comme en témoigne une étude d’Oxford Academic. En général, ces bactéries pénètrent dans la circulation sanguine à la suite d’une infection bactérienne respiratoire, génito-urinaire ou gastro-intestinale.

Ce type de bactériémie a également un net biais d’âge, car il survient principalement chez les personnes âgées de 65 ans ou plus.

Une mention spéciale doit être faite à l’espèce Escherichia coli. Faisant partie de la flore intestinale naturelle, elle est à l’origine de 75 % des bactériémies à Gram négatif chez les patients à risque, dues aux infections urinaires.



Est-ce que je risque de souffrir de bactériémie ?

La réponse est rassurante car, en principe une personne en bonne santé a peu de chances d’en souffrir. De plus, les méthodes et les réglementations pour la désinfection et la mise en œuvre des processus sanitaires sont de plus en plus sophistiquées.

Même ainsi, il existe certains facteurs de risque. Par exemple :

  • Insuffisance hépatique
  • Besoin de greffe d’organes
  • Être séropositif
  • Âge

Il est possible d’atteindre ce point, comme nous l’avons dit, en raison d’un matériel chirurgical mal désinfecté ou en raison d’une infection incontrôlée du corps. Cependant, la bactériémie peut être traitée avec des antibiotiques et le pronostic est généralement positif si elle est diagnostiquée tôt.

Bien sûr, il est essentiel de souligner une réalité : il faut se rendre immédiatement chez le médecin si une infection bactérienne est suspectée. Il faut empêcher ces micro-organismes de se multiplier et de pouvoir pénétrer dans la circulation sanguine.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les bactéries : de puissantes usines à insuline
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les bactéries : de puissantes usines à insuline

Grâce au développement des techniques de génie génétique moléculaire, nous avons pu standardiser les processus de production d'insuline chez les ba...