Radiographie lombaire : dois-je m'inquiéter ?

La radiographie lombaire est un examen assez fréquent. Cependant, contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, elle ne sert pas toujours à identifier la cause de la douleur. Que devez-vous savoir à ce sujet ?
Radiographie lombaire : dois-je m'inquiéter ?

Dernière mise à jour : 04 mars, 2021

La radiographie lombaire est une méthode de diagnostic que l’on utilise très fréquemment. Mais avez-vous réellement besoin de passer au travers de rayons X ? Et si vous en faites une, devez-vous vous inquiéter du rapport radiologique ?

Beaucoup de personnes pensent qu’une radiographie lombaire ou une IRM peut identifier la cause de la douleur, mais ce n’est pas le cas. Nous allons vous expliquer pourquoi.

Ai-je besoin d’une radiographie lombaire si j’ai mal au dos ? Le plus probable est que la réponse soit non. Dans la majorité des cas, passer une radiographie n’améliorera pas votre plan de traitement.

Le principal problème des radiographies lombaires, IRM, etc., est que les rapports radiologiques s’interprètent comme des diagnostics, alors que ce n’en sont pas. Ces rapports ne servent qu’à décrire ce qui a été vu à l’image, sans prendre en compte vos symptômes ou votre mode de vie.

Et si j’ai une hernie lombaire ?

Un tiers des jeunes de 21 ans souffrent d’un type de dégénération discale et plus de 50 % des personnes entre 30 et 40 ans ont une dégénération discale ou des hernies discales sans avoir de lombalgie ou d’autres symptômes liés. Ce pourcentage augmente avec l’âge, qu’il y ait une douleur lombaire ou non.

La gravité de la hernie discale n’est pas non plus liée à l’intensité du mal de dosCertaines personnes ont des hernies discales gravissimes mais n’ont pas de symptômes. En fait, les hernies lombaires ont tendance à s’améliorer toutes seules.

On pense actuellement que les hernies discales constituent un processus naturel du passage du temps, comme les rides. Et on sait qu’en soi, elles ne causent pas de douleur lombaire.

Une hernie discale chez une femme.

La hernie discale affecte généralement une bonne partie de la population adulte. Cependant, il n’est pas toujours nécessaire de faire une radiographie lombaire pour avoir un diagnostic.

Alors, vaut-il mieux passer une IRM ?

Si la personne n’a pas de « drapeaux rouges », l’IRM ne donnera pas de meilleurs résultats. Elle peut plutôt augmenter les taux d’opérations chirurgicales qui, dans de nombreux cas, ne résoudront pas le problème.

Que sont les drapeaux rouges ?

Les drapeaux rouges sont des symptômes qui peuvent indiquer un problème requérant une attention médicale immédiate, comme une fracture ou une maladie. Si, douleur mise à part, vous avez l’un de ces drapeaux rouges, consultez votre médecin le plus vite possible :

  • Fièvre.
  • Diabète.
  • Ostéoporose.
  • Hypertension.
  • Problèmes pour marcher.
  • Antécédents de consommation de stéroïdes.
  • Problèmes de contrôle des sphincters.
  • Antécédents personnels ou familiaux de cancer.
  • Perte de poids subite ou sans cause apparente.
  • Avoir moins de 20 ans ou plus de 50 ans.
  • Altération de la sensibilité dans les jambes et les bras.
  • Douleur handicapante qui vous empêche de faire vos activités quotidiennes.
  • Engourdissement, élancements, fourmillement ou démangeaisons dans les jambes ou les bras.
  • Douleur qui a commencé après une chute ou un traumatisme et qui ne baisse pas en intensité après 48-72 heures.

S’il n’y a pas de « drapeaux rouges », il n’est pas recommandé de faire une radiographie lombaire.

Et si mon mal de dos signifie que j’ai une maladie grave ?

Une femme avec un mal de dos.

Le mal de dos n’indique que rarement une maladie grave. Ainsi, au cours du diagnostic, le médecin cherchera des drapeaux rouges avant de demander des examens spécifiques.

Il est peu probable que votre douleur lombaire soit le symptôme d’une maladie grave car cela n’arrive que chez 1 % des personnes atteintes de lombalgie.

On estime que 80 % des adultes au niveau mondial ont souffert, souffrent ou souffriront de douleur lombaire à un moment de leur vie, ce qui rend ce 1 % encore plus improbable, surtout sans présence de drapeaux rouges.

Dans tous les cas, votre médecin cherchera les drapeaux rouges précédemment mentionnés. S’il y en a, il demandera les examens qu’il considère pertinents.

Que faut-il garder à l’esprit ?

  • On demande plus de radiographies lombaires que nécessaires.
  • Les hernies discales et l’usure des disques sont des changements liés à l’âge, comme les rides ou les cheveux blancs. Ce ne sont pas des maladies.
  • Les rapports radiologiques ne sont pas des diagnostics. Ils décrivent ce qui apparaît sur l’image, ils ne prennent pas en compte d’autres facteurs comme vos symptômes ou votre mode de vie.

Enfin, souvenez-vous qu’à moins d’avoir un drapeau rouge, vous n’avez probablement pas besoin d’une radiographie lombaire ou de tout autre examen d’imagerie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Arthrose de la colonne vertébrale : diagnostic et traitement
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Arthrose de la colonne vertébrale : diagnostic et traitement

L'arthrose de la colonne vertébrale est la dégénération du centre mou du disque intervertébral, qui s'assèche et se rétrécit.