Régime sans gluten : ses conséquences sur notre santé

7 mars 2019
En dépit d'une demande croissante en régimes sans gluten, il n'est généralement pas conseillé de les suivre si l'on n'a pas de réel problème de santé. Mais, si l'on souhaite quand même s'y tenir, il sera alors préférable de suivre les conseils d'un spécialiste.

Le régime sans gluten peut donner l’apparence d’être bon pour la santé, mais ce n’est pas toujours vrai. En ce sens, il existe aujourd’hui un débat important pour savoir si le régime sans gluten a de véritables effets positifs sur notre santé. Ou s’il s’agit simplement d’une nouvelle lubie.

Le régime sans gluten chez les personnes non-coeliaques

régime sans gluten

 

Le régime sans gluten est aujourd’hui populaire en raison de la conviction de plus en plus répandue que ce type de régime peut aider à perdre du poids. Cependant, ce n’est pas sûr et bien que le gluten ne soit pas une protéine essentielle pour notre organisme, l’éliminer de notre alimentation n’est pas recommandé si cela ne fait pas l’objet des conseils d’un expert.

Tout d’abord, il est essentiel de distinguer les personnes qui seraient susceptibles d’être sensibles au gluten. Voire même qui y seraient intolérantes. Bien entendu, il faut diagnostiquer ces types de troubles au moyen d’une analyse claire. Si cette analyse confirme l’intolérance au gluten, il sera alors en effet important de l’éliminer du régime alimentaire quotidien.

Par conséquent, il est important de garder à l’esprit que suivre un régime sans gluten doit être abordé comme un traitement spécialisé pour les personnes ayant une intolérance. On déconseille toutefois l’élimination de cette composante sans nécessité. Cette tendance obéit uniquement à une croyance généralisée basée sur de faux mythes.

En outre, le régime sans gluten est recommandé aux personnes souffrant de maladies inflammatoires de l’intestin ou de maladies auto-immunes. On le conseille également aux personnes souffrant de troubles hormonaux, voire neurologiques. Par conséquent, se soumettre à la mode du régime sans gluten ne doit pas être pris à la légère, et une telle décision doit toujours être motivée par les recommandations d’un professionnel en nutrition.

En bref, le plus important est de suivre un régime alimentaire équilibré. Il y aura de la place pour les aliments d’origine végétale et animale, ainsi que pour les céréales complètes ou les produits laitiers. Pourvu qu’il ne s’agisse pas d’un besoin particulier, nous devons éviter de croire qu’un régime sans gluten sera bon pour notre santé.

Notre conseil lecture : Qu’est-ce-que l’étiquetage nutritionnel ?

Intolérance réelle au gluten : la maladie coeliaque

régime sans gluten

 

Pour commencer, les symptômes permettant de détecter les intolérances au gluten sont souvent liés à des problèmes digestifs. En ce sens, on peut souffrir de gaz, de lourdeur, de douleurs abdominales, de diarrhée ou de constipation. Mais aussi de problèmes de peau, de fatigue ou de troubles du sommeil.

Le principal problème de la maladie cœliaque est qu’il s’agit d’une intolérance permanente d’origine inconnue. Cette pathologie provoque généralement une inflammation chronique de la muqueuse de l’intestin grêle et une atrophie progressive des poils internes de cet organe. Ce sera dans ces cas-là qu’il sera particulièrement important d’adopter un régime sans gluten.

L’une des principales caractéristiques des personnes atteintes de la maladie cœliaque est qu’elles ont beaucoup de mal à prendre du poids. Cela est dû au fait que les villosités de l’intestin grêle ne sont pas en mesure d’absorber les nutriments contenus dans les produits provenant du blé. Logiquement, cela signifie qu’ils ne peuvent pas non plus absorber les calories de ces aliments. Cependant, éliminer ces produits de notre alimentation sans nécessité peut nous amener à perdre le contrôle de notre poids en devenant plus gros que lorsque nous en consommions.

Découvrez : Comment détecter une sensibilité au gluten?

Sensibilité au gluten non-coeliaque

Ce type de trouble peut sembler similaire à la maladie cœliaque. Il concerne un pourcentage de la population compris entre 1% et 6%. Cependant, il s’agit d’un autre type de problème, bien qu’il soit également lié à la teneur en gluten des aliments.

Le diagnostic de ces pathologies se base sur l’exclusion du gluten de l’alimentation, comme c’est le cas avec la maladie cœliaque. Parmi les problèmes liés à une sensibilité au gluten non-coeliaque, on peut citer le syndrome du côlon irritable, une douleur assez fréquente. Au total, il touche environ 15% de la population. Ce problème se caractérise par l’apparition de douleurs abdominales, de diarrhée ou de flatulences. Ici, le régime sans gluten intervient pour aider à réduire les symptômes.

Par ailleurs, il existe également une allergie à certaines protéines de blé. Les manifestations peuvent varier selon les enfants et les adultes. En ce sens, les enfants sont généralement affectés par une allergie plus classique qui disparaît souvent pendant l’enfance.

D’autre part, ces types d’allergies présentent une variété de symptômes, allant d’une démangeaison classique à un inconfort dans l’intestin. En raison de cette complication à les diagnostiquer correctement, la seule option thérapeutique consiste à éliminer le blé et ses dérivés. En adoptant un régime sans gluten vraiment nécessaire.