Règles irrégulières : que faut-il savoir ?

Un cycle menstruel irrégulier est plus courant qu'on ne le pense. Plusieurs facteurs peuvent retarder les règles.
Règles irrégulières : que faut-il savoir ?

Dernière mise à jour : 25 mai, 2022

Nombreuses sont les femmes qui ont des règles irrégulières. L’inquiétude que suscitent les règles irrégulières peut être mieux gérée en s’informant à ce sujet. C’est pourquoi nous vous invitons à découvrir quelques curiosités sur les règles irrégulières. Poursuivez donc votre lecture !

Les règles font partie d’un cycle

Règles irrégulières.

Tout au long du mois, différents événements se déroulent dans le corps de la femme. Les changements qui surviennent avant et après les règles valent également la peine d’être connus.

  1. Le cycle menstruel dure 28 jours au cours desquels les ovules mûrissent dans les ovaires.
  2. Au jour 5, une vingtaine d’ovules s’accumule dans les follicules ovariens, sacs remplis de liquide.
  3. Une dizaine de jours plus tard, un de ces ovules arrive à maturité et sort pour être fécondé. Le reste est réabsorbé par l’organisme.
  4. Si l’ovule n’est pas fécondé, il se désintègre, meurt et est expulsé, provoquant des saignements.

Cela se produit chez toutes les femmes en âge de procréer. Ce qui change, c’est le nombre de jours.

Si vous avez un cycle menstruel régulier, l’intervalle entre les règles est assez constant (environ 28 jours). En revanche, si le cycle est irrégulier, celui-ci varie d’un mois à l’autre en fonction de la maturité de l’œuf. Par exemple, le saignement peut apparaître 20 ou 30 jours après le précédent.



L’importance du mode de vie

Des facteurs externes peuvent modifier les règles. Parmi ces facteurs, figurent les suivants :

  • Troubles alimentaires (boulimie et anorexie)
  • Stress et anxiété
  • Problèmes personnels et émotionnels
  • Déséquilibres hormonaux
  • Voyages et changements d’habitudes
  • Exercice physique intense
  • Problèmes dans les organes sexuels (par exemple, ovaires polykystiques)
  • Allaitement
  • Approche de la ménopause

Règles irrégulières et fertilité

Règles irrégulières et fertilité.

Selon une étude de l’Université Emory (États-Unis), les femmes les plus fertiles sont celles qui ont un cycle de 28 à 31 jours et dont les menstruations durent 5 jours.

Au contraire, l’irrégularité menstruelle peut être synonyme d’un trouble de l’ovulation et associée à l’infertilité féminine. Ce trouble diminue la probabilité de tomber enceinte.

Aux femmes qui souhaitent avoir un enfant et dont les règles sont irrégulières, les médecins recommandent d’avoir des rapports sexuels tous les deux jours. Cela augmente les chances d’atteindre l’objectif. Bien entendu, il faut également mener une vie saine et réduire les facteurs qui affectent la régularité des menstruations.

Syndrome prémenstruel et règles irrégulières

Vous devriez tenir un carnet menstruel dans lequel vous indiquez la date du début et la date de fin des règles. Cela vous permettra d’avoir une idée précise de la durée de vos cycles.

Les principaux symptômes de l’approche des règles sont les suivants :

  • Mal de dos
  • Seins gonflés ou durs
  • Inconfort mammaire
  • Mal de tête
  • Perturbations du sommeil
  • Fatigue
  • Augmentation de l’acné sur le visage
  • Gonflement abdominal
  • Augmentation de la faim
  • Hauts et bas émotionnels
  • Sensibilité

L’ensemble de ces symptômes est appelé syndrome prémenstruel et il varie d’une femme à l’autre. Surveiller ces signes physiques peut nous aider à prédire l’arrivée des règles.

Il existe des applications mobiles qui, d’ailleurs, prédisent la date d’arrivée. Ces applications peuvent aider à mieux comprendre les règles.



Consultez un gynécologue en cas de doute

S’il est vrai que les irrégularités ne sont pas forcément pathologiques, vous devez consulter un médecin si vous n’avez pas de règles pendant plus d’un mois et demi,  et si vous êtes certaine de ne pas être enceinte. Les conditions pathologiques pouvant provoquer cette irrégularité sont variées :

  • Infections
  • Kystes de l’ovaire
  • Myomes ou fibromyomes
  • Polypes

Gardez à l’esprit que certains symptômes, tels que des douleurs excessives et les saignements abondants, peuvent également être des symptômes d’une pathologie. Si ces symptômes apparaissent, prenez rendez-vous avec un gynécologue.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 choses que vous devriez éviter de faire pendant les règles
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 choses que vous devriez éviter de faire pendant les règles

Nous vous indiquons ici quelles sont les activités que vous devriez éviter de faire pendant les règles. Découvrez-les sans plus tarder !



  • Manatunga, A., Schmotzer, B., Lyles, R. H., Small, C., Guo, Y., & Marcus, M. (2005). Statistical issues related to modeling menstrual length. In Proceedings of the American Statistical Association, Section on Statistics in Epidemiology.
  • Collett, M. E., Wertenberger, G. E., & Fiske, V. M. (1954). The effect of age upon the pattern of the menstrual cycle. Fertility and sterility5(5), 437-55.
  • Chiazze, L., Brayer, F. T., Macisco, J. J., Parker, M. P., & Duffy, B. J. (1968). The length and variability of the human menstrual cycle. Jama203(6), 377-380.
  • Trastornos del ciclo menstrual en la adolescencia. Arch. argent. pediatr.  [Internet]. 2010  Ago [citado  2018  Nov  03] ;  108( 4 ): 363-369. Disponible en: http://www.scielo.org.ar/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0325-00752010000400018&lng=es.
  • Bocchino, S. (2003). Salud mental de la mujer. Boletín Sociedad de Psiquiatría del Uruguay3(10), 3-5.