Ruscus : ingrédients actifs et avantages

Les suppléments de ruscus sont populaires pour leurs effets sur l'insuffisance veineuse. En outre, on pense qu'ils apportent d'autres avantages pour la santé. Nous détaillons ici les faits intéressants et les possibles réactions secondaires.
Ruscus : ingrédients actifs et avantages

Dernière mise à jour : 17 septembre, 2021

Le ruscus (Ruscus aculeatus), également appelé “tige” ou “décapant sauvage”, est un petit arbuste à feuilles persistantes qui développe plusieurs branches rigides. Un autre de ses noms est “balai de boucher”, car dans l’Antiquité, les bouchers regroupaient leurs branches pour balayer leurs blocs de coupe.

La plante vient d’Europe occidentale, bien qu’on la trouve également en Afrique du Nord et en Asie. Actuellement, ses racines sont utilisées dans le développement de suppléments, car ses ingrédients actifs sont associés à plusieurs avantages potentiels pour la santé. Que disent les enquêtes ? Découvrez-le !

Les ingrédients actifs du ruscus

En raison de son large utilisation en médecine naturelle, le ruscus a été la source de nombreuses recherches. Il a ainsi été déterminé que bon nombre de ses composés biochimiques actifs justifient son utilisation comme remède naturel.

Bien sûr, les études sont toujours en cours et il n’y a toujours pas de preuve solide pour le considérer comme un traitement de premier choix. Malgré cela, ses substances pharmacologiques ont été identifiées.

Il est important de noter que les ingrédients actifs sont obtenus à partir du rhizome et de la racine. Les parties telles que les fruits devraient être exclues, car elles contiennent des composés toxiques. Selon les données recueillies dans la revue scientifique Molecules, ses composés les plus remarquables sont les suivants :

  • La ruscogenine et la néo-ruscogénine (saponines stéroïdiennes), qui ont des propriétés anti-inflammatoires et veinotoniques
  • Les favonoïdes, tels que le rutoside et l’héspéridine, qui se voient attribuer un effet diurétique et antiœmateux
  • Les triterpènes
  • Les sels minéraux, en particulier le potassium
  • Les résines
  • Et les traces d’huile essentielle

Les utilisations et bienfaits du ruscus

En raison de sa composition particulière, la ruscus est considéré comme un remède anti-inflammatoire, diurétique, veinotonique et un protecteur capillaire. Cependant, bon nombre de ses applications proviennent de la pratique traditionnelle et ne sont pas étayées par des études scientifiques concluantes. Jusqu’à présent, certaines recherches ont abouti à des résultats prometteurs.

Activité anti-inflammatoire

Les états d’inflammation chronique sont associés à un risque accru de maladies. Ainsi, leur contrôle est décisif pour éviter la détérioration de la santé.

En ce sens, le ruscus semble avoir des avantages potentiels. Une recherche publiée dans Journal of Pharmacological Sciences souligne que la ruscogénine, l’un de ses composés actifs, diminue les marqueurs de l’inflammation.

De même, une étude publiée dans Archives of Pharmacal Research soutient ces mécanismes. En particulier, elle conclut que la ruscogenine aide à arrêter la production d’une enzyme qui provoque la dégradation du cartilage dans les troubles arthritiques.

La composition du ruscus.
Le ruscus pourrait être un bon anti-inflammatoire pour les troubles articulaires.

Un adjuvant contre les troubles veineux

L’une des principales utilisations du ruscus a trait à la circulation sanguine. Sa teneur abondante en flavonoïdes est liée aux avantages au niveau vasculaire. Pour être plus précis, la plante contient des substances qui stimulent les récepteurs alpha-adrénergiques qui provoquent la contraction veineuse.

Les recherches partagées par International Angiology ont déterminé qu’un supplément de Ruscus aculeatus avec de l’acide ascorbique (vitamine C) était utile pour réduire les symptômes et l’œdème chez les patients atteints de troubles veineux chroniques. En particulier, il a réduit les douleurs au niveau des jambes, la lourdeur et la sensation d’enflure.

Prévention des hémorroïdes

En médecine traditionnelle, le ruscus a été un supplément préventif contre les hémorroïdes. On pense qu’il aide à réduire l’enflure et à stimuler la contraction des veines. D’autre part, une étude partagée par Alternative and Complementary Therapies a révélé que 69 % des personnes qui prenaient un supplément avec du ruscus présentaient moins de symptômes d’hémorroïdes, tels que la douleur et l’irritation.

Autres avantages possibles du ruscus

Un grand nombre d’avantages du ruscus proviennent de données anecdotiques et de ses utilisations en médecine naturelle. Par conséquent, less suppléments doivent être utilisés avec modération. Comme le révèlent les informations de la société américaine WebMD, il n’y a pas suffisamment de preuves pour ce qui suit :

  • Rétinopathie diabétique
  • Basse pression artérielle en se levant
  • Varices
  • Gonflement des bras dû au lymphœdème
  • Constipation
  • Syndrome des jambes agitées
  • Syndrome prémenstruel
  • Fractures
  • Rétention d’eau
  • Goute ou hyperuricémie
  • Calculs rénaux
  • Douleurs lombaires

Les effets secondaires possibles du ruscus

Les suppléments de ruscus sont considérés comme sûrs pour la plupart des gens lorsqu’ils sont consommés par voie orale jusqu’à 3 mois. Cependant, chez certaines personnes, il peut provoquer des réactions indésirables, telles que des brûlures d’estomac, des nausées, des vomissements et de la diarrhée.

Dans un rapport publié dans Journal of Emergency Medicine, une femme diabétique a développé une acidocétose après avoir consommé cette plante. Cependant, on ne sait pas si la cause sous-jacente était bel et bien le ruscus ou d’autres facteurs.

Il est à noter qu’il n’est pas recommandé pour une consommation simultanée avec des médicaments contre la pression artérielle ou les maladies rénales. Les interactions possibles sont redoutées. Dans ces cas, il est préférable de consulter d’abord un médecin. Il n’est pas non plus recommandé chez les enfants, ni chez les femmes enceintes et allaitantes.

Les saponines présentes dans cette plante doivent être considérées comme des antinutriments. Par conséquent, sa consommation peut réduire l’absorption de minéraux essentiels, tels que le zinc et le fer.

Les effets du ruscus.
L’utilisation du ruscus pour le syndrome variqueux est étudiée. Il existe certaines preuves de son potentiel veinotonique.

Dosage et recommandations

Pour le moment, une dose exacte n’a pas été définie pour la consommation de ruscus. Le dosage recommandé peut varier en fonction de l’âge, du sexe et des antécédents médicaux, entre autres facteurs. Par conséquent, la dose suggérée sur l’étiquette du supplément doit être respectée. En général, la dose indiquée est la suivante :

  • Racine sèche : 1,5 à 3 grammes par jour.
  • Comprimés : jusqu’à 200 milligrammes, 2 ou 3 fois par jour.
  • Extraits : 3 à 6 millilitres par jour.

Sur le marché, il est possible de trouver cette plante sous d’autres formes. Par exemple : onguents, sirops, plaquettes thermoformées.

Que devons-nous retenir du ruscus ?

Les suppléments de ruscus sont connus pour leurs effets sur la circulation sanguine et les troubles associés. Il est possible de les trouver dans les herboristeries ou les pharmacies, seuls ou en combinaison avec d’autres plantes et substances. Bien que certaines études soutiennent ses avantages, il ne faut pas ignorer qu’il ne s’agit pas d’un traitement de premier choix.

Quelle que soit sa présentation, la plante doit être consommée avec modération, selon les indications professionnelles. Si vous souffrez d’une maladie ou prenez des médicaments, vous devriez d’abord consulter votre médecin.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’immunothérapie contre le cancer
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
L’immunothérapie contre le cancer

De nouvelles modalités thérapeutiques contre le cancels, telles que l'immunothérapie, ont vu le jour. Nous vous en disons davantage ici sur cette d...



  • Ruscus aculeatus (butcher’s broom). Monograph. Altern Med Rev. 2001 Dec;6(6):608-12. PMID: 11804550.
  • Masullo M, Pizza C, Piacente S. Ruscus Genus: A Rich Source of Bioactive Steroidal Saponins. Planta Med. 2016 Dec;82(18):1513-1524. doi: 10.1055/s-0042-119728. Epub 2016 Nov 8. PMID: 27825178.
  • Rodrigues JPB, Fernandes Â, Dias MI, et al. Phenolic Compounds and Bioactive Properties of Ruscus aculeatus L. (Asparagaceae): The Pharmacological Potential of an Underexploited Subshrub. Molecules. 2021;26(7):1882. Published 2021 Mar 26. doi:10.3390/molecules26071882
  • Lopez-Candales A, Hernández Burgos PM, Hernandez-Suarez DF, Harris D. Linking Chronic Inflammation with Cardiovascular Disease: From Normal Aging to the Metabolic Syndrome. J Nat Sci. 2017 Apr;3(4):e341. PMID: 28670620; PMCID: PMC5488800.
  • Huang YL, Kou JP, Ma L, Song JX, Yu BY. Possible mechanism of the anti-inflammatory activity of ruscogenin: role of intercellular adhesion molecule-1 and nuclear factor-kappaB. J Pharmacol Sci. 2008 Oct;108(2):198-205. doi: 10.1254/jphs.08083fp. PMID: 18946195.
  • Lim H, Min DS, Kang Y, Kim HW, Son KH, Kim HP. Inhibition of matrix metalloproteinase-13 expression in IL-1β-treated articular chondrocytes by a steroidal saponin, spicatoside A, and its cellular mechanisms of action. Arch Pharm Res. 2015 Jun;38(6):1108-16. doi: 10.1007/s12272-015-0581-z. Epub 2015 Feb 25. PMID: 25712888.
  • Memorial Sloan Kettering Cancer Center. Butcher’s broom. September 11, 2015
  • Kakkos SK, Allaert FA. Efficacy of Ruscus extract, HMC and vitamin C, constituents of Cyclo 3 fort®, on improving individual venous symptoms and edema: a systematic review and meta-analysis of randomized double-blind placebo-controlled trials. Int Angiol. 2017;36(2):93-106. doi:10.23736/S0392-9590.17.03815-9
  • MacKay D. Hemorrhoids and varicose veins: a review of treatment options. Altern Med Rev. 2001 Apr;6(2):126-40. PMID: 11302778.
  • Abascal, K., & Yarnell, E. (2005). Botanical Treatments for Hemorrhoids. Alternative and Complementary Therapies, 11(6), 285–289. https://doi.org/10.1089/act.2005.11.285
  • Vanscheidt W, Jost V, Wolna P, Lücker PW, Müller A, Theurer C, Patz B, Grützner KI. Efficacy and safety of a Butcher’s broom preparation (Ruscus aculeatus L. extract) compared to placebo in patients suffering from chronic venous insufficiency. Arzneimittelforschung. 2002;52(4):243-50. doi: 10.1055/s-0031-1299887. PMID: 12040966.