Saint Thomas d'Aquin : principaux apports et réflexions

Saint Thomas d'Aquin est l'un des philosophes les plus éminents du Moyen Âge. Voyons quelles ont été ses contributions les plus importantes.
Saint Thomas d'Aquin : principaux apports et réflexions
Maria Alejandra Morgado Cusati

Rédigé et vérifié par la philosophe et psychologue Maria Alejandra Morgado Cusati.

Dernière mise à jour : 25 octobre, 2022

Saint Thomas d’Aquin (1225-1274) était un théologien et philosophe catholique considéré comme le principal représentant de la tradition scolastique médiévale ; un courant théologico-philosophique qui défendait la compatibilité entre la raison et la foi religieuse. Bien qu’il n’ait vécu que quarante-neuf ans, son œuvre écrite est très étendue. Elle reflète une variété de thèmes, des questions métaphysiques aux réflexions politiques.

L’Église catholique ne cesse de réaffirmer l’importance de l’œuvre de ce philosophe pour comprendre les enseignements de la révélation chrétienne. En effet, en 1957, il est nommé Docteur de l’Église par ladite entité.

Découvrez qui était ce grand penseur et quelles ont été ses contributions les plus pertinentes.

Une brève biographie de saint Thomas d’Aquin

Saint Thomas d’Aquin est né en 1224 ou 1225 à Roccasecca, un château situé entre Rome et la ville de Naples. Il était le fils du comte Landolfo et de la comtesse Teodora, tous deux appartenant à la noblesse italienne. Par conséquent, ils espéraient que Tomas deviendrait une personne influente.

Vers l’âge de 5 ou 6 ans, il fut envoyé à l’abbaye de Monte Cassino en tant qu’Oblat, pour commencer sa formation en arts libéraux. Là, il commença son apprentissage de la grammaire, de la morale, de la musique et de la religion, jusqu’à ce qu’en 1239 l’empereur Frédéric II décrète l’expulsion des moines.

De là, le jeune homme poursuit ses études à l’université de Naples, où il entre en contact avec la logique aristotélicienne. En 1924, à l’âge de 19 ans, il décide de rejoindre l’Ordre des Prêcheurs ou Dominicains nouvellement créé.

Cette décision provoqua la colère de sa famille, qui s’attendait à ce que Thomas succède à son oncle comme abbé de Monte Cassino. Malgré les protestations de sa famille, il finit par devenir dominicain.

En 1245, il alla à l’Université de Paris, où il étudia la philosophie et la théologie sous Albert le Grand. En 1248, il fut  nommé professeur et occupa pendant 3 ans l’une des chaires dominicaines de la Faculté de théologie.

Les 10 années suivantes, il enseigna dans divers endroits en Italie. Jusqu’à ce qu’il soit renvoyé à Paris pour faire face à la grande opposition qui s’était élevée contre sa figure et sa doctrine.

Après son travail en France, Thomas d’Aquin revient à Naples. Il mourut le 7 mars 1274, sur le chemin du concile de Lyon, dans l’abbaye cistercienne de Fossanova, d’une maladie subite.

Église de Saint Thomas d'Aquin.
L’institution ecclésiale lui reconnaît le titre de Docteur pour ses apports intellectuels à la compréhension de la foi.

Les principales contributions de saint Thomas d’Aquin

Saint Thomas d’Aquin a apporté des contributions substantielles dans divers domaines, en particulier la métaphysique, l’éthique et la théologie. Voyons quelles sont les plus pertinentes.



[/atomik -lu-aussi ]

Compatibilité entre la foi et la raison

Au Moyen Âge, la croyance prévalait que la foi et la raison étaient deux entités incompatibles, de sorte qu’une relation entre les deux était impossible. Cependant, Thomas d’Aquin a réfuté cette conception si acceptée par les religieux.

Dans son ouvrage Summa contra gentiles, il défend que la foi et la raison sont des créations de Dieu. Par conséquent, il peut y avoir une relation parfaite et une harmonie entre les deux.

Pour Thomas d’Aquin, les mondes naturel et surnaturel sont des œuvres de Dieu. Les deux ne peuvent être considérés comme séparés ou contradictoires, puisqu’ils proviennent du même créateur.

En ce sens, la foi et la raison, bien qu’elles soient deux choses différentes, ne se contredisent pas. La connaissance et les vérités peuvent être obtenues par les deux.

Ce qui est naturellement inné dans la raison est si vrai qu’il n’y a aucune possibilité de penser à sa fausseté. Et encore moins est-il permis de croire faux ce que nous possédons par la foi, car cela a été confirmé par Dieu.

~ Thomas Aquinas ~

Lois naturelles sur l’éthique

Thomas d’Aquin avait l’un des systèmes éthiques les mieux développés. Il a abordé divers sujets, tels que l’axiologie, les passions, la théorie de la vertu, l’éthique normative, l’éthique appliquée, la loi et la grâce.

Parmi les contributions éthiques les plus remarquables, figure la distinction de quatre types de lois, qui sont définies par l’auteur comme “une prescription de la raison, en vue du bien commun, promulguée par celui qui a le soin de la communauté”. Il les a réparties comme suit :

  • Loi divine : tous les commandements divins qui ne peuvent être connus que par révélation.
  • Loi éternelle : elle se rapporte à l’ordre que Dieu a établi pour l’univers et qui est irréfutable.
  • Lois humaines : les règles approuvées par les autorités judiciaires pour que « l’audace humaine soit modérée, l’innocence soit protégée au milieu des méchants et contenue en eux ».
  • Loi naturelle : elle correspond à un ensemble de principes moraux fondamentaux ancrés dans la nature humaine et qui peuvent être connus par la raison.



[/atomik -lu-aussi ]

Preuve de l’existence de Dieu

Une autre des plus grandes contributions de saint Thomas d’Aquin est sa preuve logique de l’existence de Dieu, à travers ce que l’on appelle maintenant les cinq voies. Cette épreuve part de l’analyse du tangible et du vécu (les effets), pour connaître la cause première (Dieu).

Sa preuve est si complète et systématique qu’elle a éclipsé Platon, Aristote, Augustin d’Hippone ou Anselme de Canterbury, devenant le modèle de la philosophie classique sur ce point.

Christianisation de l’œuvre aristotélicienne

Saint Thomas d’Aquin est également reconnu comme l’un des pionniers dans l’introduction de la philosophie d’Aristote dans la scolastique, un courant qui réconcilie la raison avec la foi. Avec cela, il a rendu compatibles la philosophie et la théologie, disciplines qui pour son temps étaient considérées comme contradictoires.

Aristote.
On a toujours considéré que Thomas d’Aquin était aristotélicien dans ses idées. Il a tenté d’introduire ces concepts dans le domaine de la foi catholique.

Les contributions de Saint Thomas d’Aquin à la métaphysique

Saint Thomas d’Aquin a également donné une tournure à la métaphysique, en s’appuyant sur les idées qu’Aristote a abordées dans cette discipline. Thomas d’Aquin a défendu que chaque être a dans sa composition une essence et une existence. Il associe l’essence, étant limitative, à la puissance aristotélicienne, et l’existence, étant la perfection, avec l’acte.

L’indépendance de l’existence par rapport à l’essence réside dans la question de la contingence des objets et de toute métaphysique en général. De plus, il a contribué à cette discipline en approfondissant ses concepts clés, tels que l’être, l’existence, l’entité, la relation, le temps et l’espace.

Saint Thomas d’Aquin, un philosophe catholique qui a changé le paradigme

Saint Thomas d’Aquin était un érudit qui a marqué un avant et un après dans la philosophie catholique et dans la théologie, car il a réconcilié deux entités jusque-là considérées comme incompatibles (la foi et la raison). C’est pourquoi il est considéré comme l’une des figures les plus influentes de l’Église catholique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Confucianisme : que nous enseigne la philosophie de Confucius ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Confucianisme : que nous enseigne la philosophie de Confucius ?

Le confucianisme est une doctrine philosophique et religieuse qui met l'accent sur les vertus individuelles pour une société stable.



  • Miró A. Las cinco vías y la “verdad fundamental” de la Metafísica tomista”. Hallazgos. 2022; 19(3): 1-64.
  • McInerny R. Saint Thomas Aquinas [Internet]. California: Stanford Encyclopedia of Philosophy; 2014. Disponible en: https://plato.stanford.edu/entries/aquinas/#PerTho

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.