Sécrétions vaginales pendant la grossesse : causes et traitements

11 juillet 2020
Pendant la grossesse, les changements physiques peuvent susciter des surprises et des inquiétudes. C'est pourquoi il est préférable de savoir à quoi s'attendre.

Dès les premiers instants de la conception, le corps de la femme commence à changer. L’augmentation des sécrétions vaginales est l’un des premiers changements qu’une femme remarque. Bien que ce phénomène soit normal et qu’il n’indique généralement aucun problème de santé grave, les causes sont variées et, selon la cause, ces sécrétions peuvent indiquer une complication.

La leucorrhée, le terme médical pour désigner ces sécrétions vaginales, correspond à un mucus cervical épais, laiteux dont la couleur oscille entre le blanc et le transparent. Ce mucus commence à apparaître deux semaines après la fécondation. Ce sont les hormones placentaires qui produisent cette sécrétion en vue de protéger l’utérus.

Au fil des semaines, les sécrétions augmentent et se remarquent davantage quelques semaines avant l’accouchement. La raison est la suivante : le bébé commence à exercer une pression avec sa tête et pousse alors les sécrétions vaginales vers la sortie.

Sécrétions vaginales pendant la grossesse : quand faut-il s’inquiéter ?

Lorsque les sécrétions vaginales présentent d’autres caractéristiques que celles citées, elles peuvent indiquer un problème de santé. Dans ces cas-là, il est nécessaire de consulter un gynécologue.

Les infections vaginales, l’une des causes pouvant être à l’origine des sécrétions vaginales pendant la grossesse

Le champignon Candida dans les sécrétions vaginales

Les infections vaginales sont fréquentes pendant la grossesse, notamment à partir du deuxième trimestre. En cas d’infection vaginale, les sécrétions vaginales sont verdâtres ou jaunâtres et ont une forte odeur. L’irritation et une sensation de brûlure sont d’autres symptômes pouvant accompagner ces sécrétions, ainsi qu’une douleur au moment d’uriner ou d’avoir des rapports sexuels.

L’infection vaginale ou candidose est causée par un déséquilibre des niveaux de pH de la muqueuse. Ce déséquilibre favorise le développement du champignon Candida. Un taux de sucre élevé dans les sécrétions vaginales normales créent également un environnement propice pour ce champignon.

Bien que cette infection ne représente aucun danger, il est souhaitable de se rendre chez le médecin le plus rapidement possible afin de suivre rapidement un traitement. Autrement, l’infection peut être transmise au bébé pendant l’accouchement.

Pendant la grossesse, le traitement le plus commun est à base de crèmes et de suppositoires, car on ignore si les médicaments oraux sont complètement sans danger pour le fœtus.

Pour prévenir les infections vaginales, l’Association américaine de la grossesse recommande de suivre les conseils suivants :

  • Porter des sous-vêtements en coton peu serrés
  • Avoir recours à des savons neutres et sans parfum
  • Sécher la zone génitale avec un sèche-cheveux à basse température
  • Nettoyer son vagin de l’avant vers l’arrière après avoir fait ses besoins
  • Ne pas rester dans un maillot de bain trempé
  • Prendre une douche, bien se sécher et changer de vêtements après avoir fait de l’exercice physique
  • Ne pas faire des douches vaginales
  • Consommer du yaourt avec des probiotiques et réduire sa consommation de sucre

Cet article peut également vous intéresser : À quoi sont dues les douleurs abdominales pendant la grossesse ?

La vaginose bactérienne

On parle de vaginose bactérienne lorsque la population bactérienne du vagin est plus importante qu’en temps normal. On ignore la cause à l’origine de la vaginose bactérienne, mais on pense qu’elle est liée aux rapports sexuels. Environ 10% des femmes en souffrent.

Une femme qui souffre de vaginose bactérienne ne présente pas toujours de symptômes, mais elle peut observer des sécrétions grisâtres ayant une odeur de poisson. Généralement, pendant la grossesse, une femme doit passer des examens pour déterminer la présence ou non d’une vaginose bactérienne.

Cette infection peut provoquer un accouchement prématuré, voire même des avortements spontanés. Généralement, le traitement est à base d’antibiotiques oraux ou sous forme de crème.

Les maladies sexuellement transmissibles

Femme enceinte qui passe un examen médical au niveau de ses sécrétions vaginales

La présence d’une maladie sexuellement transmissible (MST) telle que la gonorrhée, la chlamydia, la syphilis ou la trichomonase entraîne également des sécrétions vaginales particulières. Dans ce cas-là, les sécrétions sont généralement jaunâtres ou verdâtres et ont une forte odeur.

Ces maladies peuvent provoquer des accouchements prématurés et des avortements. Elles peuvent également être transmises à l’enfant pendant l’accouchement, ce qui peut entraîner de graves conséquences pour la santé du bébé.

Cet article peut également vous intéresser : 5 remèdes naturels pour traiter les altérations des sécrétions vaginales

Le placenta praevia

Lorsque le placenta est mal positionné et bloque le col de l’utérus au cours des dernières semaines de grossesse, on parle de placenta praevia.

Cette condition peut provoquer des saignements anormaux pendant la grossesse et au moment de l’accouchement. Généralement, le placenta praevia est détecté via des échographies de routine à partir de la vingtième semaine de grossesse.

Les femmes concernées doivent généralement poursuivre leur grossesse dans leur lit et elles sont soumises à plus de contrôles. Dans les cas les plus extrêmes, la femme peut être amenée à rester au repos à l’hôpital ou bien à accoucher plus tôt par césarienne.

Sécrétions vaginales pendant la grossesse : comment les gérer ?

Il n’y a pas grand chose à faire pour éviter une leucorrhée normale. Néanmoins, il est conseillé de soigner davantage son hygiène génitale afin d’éviter des complications :

  • Garder la zone génitale propre et sèche
  • Sécher la zone toujours de l’avant vers l’arrière
  • Avoir recours à des compresses en coton

En cas de changement (augmentation, couleur, odeur…), il est important de prévenir rapidement son médecin.

 

  • Is it normal to have vaginal discharge during pregnancy? (2015). nhs.uk/chq/Pages/952.aspx?CategoryID=54#close
  • Mucus plug: bloody show. (2014). americanpregnancy.org/labor-and-birth/mucus-plug/
  • STDs during pregnancy – CDC fact sheet. (2014). cdc.gov/std/pregnancy/stdfact-pregnancy.htm
  • Vaginal discharge during pregnancy. (2014). americanpregnancy.org/pregnancy-health/vaginal-discharge-during-pregnancy/
  • Yeast infections during pregnancy. (2006). americanpregnancy.org/pregnancy-complications/yeast-infections-during-pregnancy/