Sédation consciente en dentisterie : applications et avantages

La sédation consciente est une alternative offerte par la dentisterie afin que les personnes ayant peur du dentiste puissent vivre une expérience plus agréable pendant les traitements. Découvrez les avantages de cette procédure.
Sédation consciente en dentisterie : applications et avantages
Vanesa Evangelina Buffa

Rédigé et vérifié par la dentiste Vanesa Evangelina Buffa.

Dernière mise à jour : 31 décembre, 2022

La peur du dentiste est l’une des raisons qui poussent de nombreuses personnes à éviter les visites chez le dentiste, à reporter les traitements et à négliger leur bouche. Pour contrer les sentiments de peur ou d’inconfort, la sédation consciente peut être utilisée en dentisterie.

Nombreux sont ceux qui, par peur, ne se rendent pas régulièrement chez leur dentiste. Les dentistes ne peuvent ainsi pas détecter les problèmes à leurs débuts.

Lorsque ces personnes arrivent au cabinet, parce que la douleur ou l’impossibilité d’utiliser leur bouche les obligent à consulter, la pathologie est généralement très avancée. Conséquence de cela : les traitements pour retrouver la santé sont beaucoup plus complexes, longs, inconfortables et coûteux.

Pour éviter d’atteindre ces extrêmes, les patients peuvent recourir à la sédation consciente en dentisterie. Nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur cette procédure qui garantit des expériences plus agréables et moins inconfortables chez le dentiste.

Qu’est-ce que la sédation consciente en dentisterie ?

La sédation consciente utilisée en dentisterie est une technique qui consiste à appliquer certains médicaments au patient pour le détendre. Elle est utilisée chez les personnes qui ressentent un niveau élevé de peur, de stress et d’anxiété lorsqu’elles doivent aller chez le dentiste.

Comme son nom l’indique, ce type de sédation permet à la personne de rester consciente pendant que le traitement dentaire est effectué. Cependant, elle pourra être détendue et ressentir le bien-être et la tranquillité, évitant ainsi les soucis liés à la procédure.

Étant éveillé, le patient peut répondre aux différents stimuli et demandes du dentiste, en collaborant si nécessaire. Dans tous les cas, les réflexes seront diminués et un état d’engourdissement et de relaxation se fera sentir.

De plus, la sédation consciente utilisée en dentisterie a la particularité de produire une certaine amnésie. Cela signifie que la personne aura un minimum de souvenirs de l’intervention qui a été effectuée.

D’autre part, cette procédure parvient également à réduire les mouvements involontaires pendant le traitement. Ainsi, elle facilite et accélère le travail du dentiste.

En somme, il y aussi des avantages pour le dentiste, puisqu’il peut travailler plus confortablement. Son utilisation ne provoque pas de modifications significatives des fonctions cardiaques ou respiratoires.

Quelle est la différence entre la sédation consciente et l’anesthésie ?

Dans le domaine de la dentisterie, il existe de multiples procédures qui aident les patients à ne pas ressentir de douleur et à être plus à l’aise pendant les traitements. Il est important de ne pas confondre la sédation consciente avec d’autres moyens d’atteindre le bien-être et la relaxation dans les cabinets dentaires.

L’anesthésie locale est l’une des procédures couramment utilisées dans les interventions dentaires et que nous devons différencier de la sédation consciente. Cette technique permet d’obtenir la perte temporaire de douleur et de sensibilité de la zone du corps où elle est placée.

C’est l’injection classique que le dentiste utilise  pour engourdir la zone de la bouche sur laquelle il va travailler. Les obturations, les canaux radiculaires, les extractions et autres interventions chirurgicales peuvent ainsi être effectuées sans que le patient ne ressente de douleur.

La sédation consciente, quant à elle, consiste à calmer et réconforter la personne pendant le traitement. Les objectifs poursuivis par ces deux techniques étant différents, elles sont utilisées de manière complémentaire : le dentiste applique une sédation pour calmer le patient et une anesthésie pour prévenir la douleur.

Anesthésie pour la douleur en dentisterie.
L’anesthésie locale pour les douleurs dentaires est administrée par injection, à l’intérieur de la bouche.



[/atomik -lu-aussi ]

Comment la sédation consciente est-elle appliquée en dentisterie ?

Pour garantir la relaxation et le bien-être du patient pendant les soins dentaires, différents médicaments peuvent être utilisés. La meilleure option sera déterminée en fonction de la durée du traitement, des caractéristiques du patient et de son niveau d’anxiété.

L’un des médicaments les plus utilisés est le triazolam. C’est une benzodiazépine qui commence à faire effet 15 minutes après son application et atteint son pic d’efficacité à 60 minutes. Ce médicament produit une amnésie antérograde, ce qui fait que le patient ne se souvient pas de ce qui se passe avant et pendant l’intervention.

Parmi les autres médicaments utilisés pour obtenir une sédation consciente en dentisterie, figurent le diazépam, le lorazépam, le midazolam et le propofol. Selon les cas, un seul médicament ou plusieurs associations seront utilisés.

L’administration du médicament peut être orale ou intraveineuse. Les deux méthodes sont sûres et produisent les mêmes effets.

Sédation orale consciente

Le médicament pénètre dans l’organisme en avalant le médicament sédatif sous forme de comprimé. Dans certains cas, il est préférable de placer le comprimé sous la langue, sans l’avaler, afin qu’il puisse être absorbé par voie sublinguale.

Ce type d’administration a l’avantage d’obtenir les effets attendus plus rapidement que la voie digestive.

L’administration d’une sédation consciente par voie orale a l’avantage d’éviter les ponctions et de ne pas nécessiter la présence d’un anesthésiste. Cela rend le processus plus simple, plus confortable et moins cher pour le patient.

En revanche, la voie orale se caractérise par ne pas avoir d’effet immédiat, il doit donc y avoir un temps d’attente avant l’intervention. De plus, la dose ne peut pas être modifiée pendant le processus.

Sédation consciente intraveineuse

Cette technique utilise des médicaments sédatifs, en les inoculant dans le corps par voie intraveineuse, c’est-à-dire en les injectant directement dans la circulation. Il s’agit donc d’une procédure à effets immédiats.

Elle nécessite la présence d’un anesthésiste pour administrer et contrôler la profondeur de la sédation. La dose pourra ainsi être ajustée en fonction des besoins du patient et des exigences du traitement.

Cette technique est plus coûteuse par rapport à la voie orale.

Quels sont les avantages de la sédation consciente en dentisterie ?

La peur du dentiste peut amener certaines personnes à reporter leurs examens dentaires et à ne se rendre chez le professionnel que lorsque la douleur ou l’inconfort les y oblige. Le manque d’attention détériore la santé bucco-dentaire et prédispose ces patients à nécessiter des traitements compliqués, longs et coûteux.

Aller chez le dentiste avec peur fait que le patient présente un état de tension et de vigilance constant. Dans ce contexte, non seulement il vivra un moment désagréable, mais le risque de bouger pendant le traitement en raison de sa nervosité augmentera, ainsi que le risque de complications indésirables.

La sédation consciente en dentisterie aide les patients craintifs à se détendre et à se calmer pendant les visites chez le dentiste. En outre, elle accorde d’autres avantages. Elle :

  • Réduit l’anxiété et la peur.
  • Assure la sécurité pendant les traitements.
  • Permet une meilleure récupération et postopératoire.
  • Réduit les souvenirs stressants et négatifs de l’intervention.
  • Améliore les expériences dentaires, réduisant le rejet des pratiques futures.
  • Permet de regrouper la réalisation de plusieurs interventions dans une même séance de travail.
  • Prévient la fatigue pendant les traitements longs, permettant de résoudre les situations compliquées en un seul rendez-vous.
  • Facilite la collaboration pendant les traitements, accélérant les procédures que le professionnel effectuera.
  • Augmente la sécurité du patient pendant le traitement.

Dans quels traitements dentaires la sédation consciente est-elle utilisée ?

La sédation consciente en dentisterie est utilisée chez les personnes qui ont une peur bleue des procédures dentaires. En effet, pour certains patients, les visites chez le dentiste représentent une situation de grand stress et de nervosité.

De plus, certains traitements eux-mêmes peuvent provoquer des sentiments de peur. Pour ces cas, la sédation consciente est une aide qui permet de faire face au problème et de recevoir les soins dentaires nécessaires.

De manière générale, le recours à la sédation consciente est recommandé dans les situations suivantes :

  • Traitements complexes, tels que les interventions chirurgicales pour placer des implants ou des extractions de dents de sagesse
  • Patients ayant un handicap qui les empêche de se détendre ou de collaborer avec le dentiste
  • Interventions longues
  • Odontophobie ou peur du dentiste
  • Toute personne souhaitant vivre une meilleure expérience

La préparation

Pour la réalisation d’une sédation consciente, les cabinets doivent présenter certaines caractéristiques qui assurent la sécurité du patient. Bien que la technique orale soit plus simple, il est commode d’avoir un cabinet et des professionnels spécialisés pour préserver la santé de la personne.

Les cliniques qui offrent ce type de service doivent disposer d’un équipement pour surveiller les signes vitaux, d’un oxymètre de pouls pour mesurer la saturation en oxygène et d’un sphygmomanomètre pour mesurer la tension artérielle. De plus, la présence d’un débit constant d’oxygène avec des lunettes nasales, un équipement de réanimation avec un défibrillateur semi-automatique et des médicaments intraveineux pour la réanimation, est nécessaire.

Au-delà des installations, il doit y avoir les bons professionnels pour mener à bien ce type d’intervention. Si une sédation consciente par voie intraveineuse est utilisée, la présence d’un anesthésiste est indispensable tout au long du traitement dentaire.

Les exigences préalables

La sédation consciente peut être utilisée chez les adultes et les enfants. Tout d’abord, il est important d’évaluer l’état de santé du patient pour déterminer s’il est apte à recevoir ce type de procédure.

Certains examens complémentaires seront également requis, comme un électrocardiogramme ou un laboratoire qui analyse la coagulation. Le dentiste ou l’anesthésiste, selon le cas, analysera ces informations.

Si la sédation est possible, un traitement est prévu. Au moment de la pratique, le patient doit être surveillé en tout temps.

Moniteur de signes vitaux pour la sédation consciente en dentisterie.
L’utilisation de l’anesthésie intraveineuse nécessite que le cabinet dispose d’appareils pour évaluer les signes vitaux.

Comment se passe le postopératoire ?

Une fois l’intervention dentaire terminée sous sédation, le patient restera conscient, pourra se lever et marcher dans de petits espaces. Sa tension artérielle et sa fonction respiratoire ne changeront pas.

Quoi qu’il en soit, la récupération prendra un certain temps et il y a quelques points à considérer. Il est recommandé que le patient soit accompagné d’une personne dans les heures qui suivent l’intervention et qu’il ne conduise pas de véhicules pendant 24 heures.

Sédation consciente en dentisterie pédiatrique

La sédation consciente en dentisterie peut être appliquée aux patients adultes et enfants. Dans ce dernier cas, la procédure aide les enfants à vivre des expériences dentaires plus agréables et évite les craintes à l’avenir.

Avec la sédation pharmacologique, l’intensité de la perception de la douleur est diminuée. L’anxiété et la peur sont supprimées, faisant collaborer les enfants lors des interventions et créant un souvenir agréable des visites chez le dentiste.

L’enfant reste généralement détendu pendant une période de 2 ou 3 heures, qui servira à effectuer toutes les interventions nécessaires dans sa bouche en une seule séance. Comme chez l’adulte, le mineur doit être suivi par un anesthésiste tout au long de l’intervention.

En 2019, l’ American Academy of Pediatrics (AAP) et l’ American Academy of Pediatric Dentistry (AAPD) ont publié de nouvelles directives pour appliquer en toute sécurité la sédation ou l’anesthésie aux enfants. Les dentistes qui effectuent des soins dentaires sur des nourrissons sous sédation profonde doivent respecter ces normes pour assurer la sécurité de leurs patients.

La sédation en dentisterie pédiatrique est utile lorsque les enfants sont très agités, craintifs, ne coopèrent pas, ont des besoins particuliers ou nécessitent de nombreuses interventions compliquées ou longues.



[/atomik -lu-aussi ]

La sédation consciente en dentisterie est une alternative à envisager

La sédation consciente en dentisterie implique juste un peu plus de temps. En retour, elle procure une sensation de bien-être et de tranquillité tout au long de l’intervention.

Il est vrai qu’une évaluation et des études préalables sont nécessaires et qu’il faut aller accompagné à la consultation. Mais les autres aspects du traitement dentaire seront les mêmes que dans la pratique normale.

Vous connaissez maintenant les avantages de la sédation consciente en dentisterie. Si vous vous rendez habituellement aux consultations dentaires avec peur ou anxiété, vous pouvez compter sur cette procédure pour vos prochains rendez-vous.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que sont les scellants dentaires et à quoi servent-ils ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Que sont les scellants dentaires et à quoi servent-ils ?

Les scellants dentaires sont une méthode préventive que les dentistes appliquent pour prévenir les caries. Découvrez ici de quoi il s'agit.



  • Álvarez Herrera, T. A., & Gutiérrez Ortiz, T. C. (2018). Recomendaciones para el uso de la sedación consciente en procedimientos odontológicos del 2005 al 2017. Revisión sistemática.
  • Mora Parra, J. E. (2022). Sedacción en odontología. Una revisión bibliográfica.
  • Coté, C. J., Wilson, S., American Academy of Pediatrics, & American Academy of Pediatric Dentistry. (2019). Guidelines for monitoring and management of pediatric patients before, during, and after sedation for diagnostic and therapeutic procedures. Pediatrics143(6).
  • Velasquez Vasquez, F. R. (2018). Sedación consciente en odontología pediátrica.
  • Guerrero Ortiz, F., Sanchis Fores, C., Onrubia Fuertes, X., & Aspiazu Hinostroza, K. (2020). Sedación consciente, inhalatoria y farmacológica, su efectividad en la reconducción de la conducta del paciente pediátrico en la consulta dental: estudio observacional de corte transversal. Avances en Odontoestomatología36(4), 180-185.
  • Vivanco Morales, M. G. (2019). Técnica de sedación consciente para disminuir el temor y la ansiedad en pacientes odontopediátricos (Bachelor’s thesis, Universidad Nacional de Chimborazo, 2019).
  • Nese, J. P. C., Luzardo, C. F., & Arismendi, C. (2016). Sedación consciente: una alternativa en el manejo del dolor y la ansiedad en Odontología. Actas Odontológicas2(1), 15-24.
  • Álvarez, A. M., & Álvarez, M. (2006). Sedación oral: fundamentos clínicos para su aplicación en odontología. Revista CES Odontología19(2), 61-73.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.