Seins asymétriques pendant l'allaitement : comment corriger cela ?

Les seins asymétriques pendant l'allaitement ne sont pas considérés comme un problème médical, mais comme l'effet naturel de l'interaction avec le bébé. Très rarement, cette asymétrie est associée à une maladie.
Seins asymétriques pendant l'allaitement : comment corriger cela ?

Dernière mise à jour : 03 août, 2022

Une femme qui allaite a souvent des seins asymétriques. En effet, on estime que jusqu’à 85% des femmes ont des seins asymétriques après avoir accouché. Et l’asymétrie peut être encore plus visible pendant l’allaitement.

L’asymétrie des seins varie d’une femme à l’autre. Parfois, elle est très perceptible, et d’autres fois, l’asymétrie est plus discrète, au point de passer inaperçue.

Ce n’est pas une maladie, il ne faut donc pas s’inquiéter.

Si une femme est mal à l’aise avec des seins asymétriques, il existe des moyens de faire en sorte que les deux seins soient de de taille similaire. Nous vous en parlerons à une prochaine occasion.

Pendant l’allaitement, les seins sont presque toujours asymétriques

Une certaine asymétrie dans les seins est normale, comme cela arrive avec d’autres parties du corps (bras et jambes). Il est habituel qu’il y ait une légère différence de forme ou de longueur, et cela ne représente pas un problème.

Pendant l’allaitement, cette différence est généralement plus évidente. On estime qu’1 mère sur 4 présente cette condition pendant l’allaitement. Un sein semble plus gros que l’autre, mais tout revient à la normale une fois cette étape terminée.

Cependant, environ 15 % des femmes maintiennent l’asymétrie mammaire. Bien que cette asymétrie n’interfère pas avec la fonction mammaire normale, elle peut causer de l’inconfort.

Femme avec la main sur ses seins inégaux.
L’asymétrie des seins est une observation normale au cours de l’allaitement. Elle ne constitue pas un risque pour la santé.

Pourquoi cela arrive-t-il ?

En général, cette asymétrie est due à des facteurs anatomiques. La forme de la poitrine, la courbure des côtes et la position de chaque épaule sont des facteurs qui génèrent cette asymétrie. La génétique peut également jouer un rôle à cet égard.

L’asymétrie est renforcée pendant l’allaitement. En effet, les bébés ont tendance à préférer un sein plutôt qu’un autre. Ainsi, le favori du petit augmente généralement de taille.

La production de lait maternel dans chaque sein est régulée par une substance appelée facteur inhibiteur de lactation (FIL). Lorsque le bébé boit beaucoup de lait d’un sein, le FIL réagit en favorisant la production de lait. Conséquence de cela : un sein est plus plein que l’autre.

L’effet de ce qui précède est l’asymétrie mammaire. Il est également possible que la même chose se produise lors des grossesses suivantes.



Les effets des seins asymétriques sur la santé

Les seins asymétriques ne sont presque jamais considérés comme un problème médical. La disparité affecte rarement la capacité de production du lait et le fait d’allaiter régulièrement. Même si l’un des seins ne produit pas de nourriture, le petit peut subvenir à ses besoins avec l’autre.

Cette asymétrie ne doit faire l’objet d’une consultation médicale que lorsque l’un des seins est visiblement plus petit que l’autre depuis le début et ne change pas de taille pendant la grossesse ou après l’accouchement.

Cela peut être dû à une affection rare connue sous le nom de hypoplasie mammaire. L’un des seins n’a pas assez de tissu glandulaire, ce qui entraîne une production de lait faible ou nulle.

Dans les autres cas, tout redevient normal à la fin de l’allaitement lorsque les seins cessent de produire du lait. Les seins retrouvent leur état d’avant l’accouchement.

Dans la plupart des cas, l’asymétrie mammaire est une condition temporaire.

Comment corriger les seins asymétriques pendant l’allaitement ?

Pour corriger l’asymétrie mammaire pendant l’allaitement, il est préférable de proposer au bébé le plus petit sein avant l’autre au début de la tétée. Le sein en question commencera ainsi à produire plus de lait et, par conséquent, à prendre du volume.

Si le bébé résiste ou refuse de téter un sein particulier, découvrez pourquoi. Le mamelon peut être dur, les conduits peuvent être bouchés ou l’enfant peut avoir un problème qui lui est propre, comme une infection de l’oreille.

Une autre alternative consiste à utiliser le tire-lait pour stimuler le petit sein. Cependant, l’autre sein ne doit pas être négligé, car l’asymétrie pourrait s’inverser.

En règle générale, l’asymétrie est corrigée à la fin de l’allaitement. Un médecin ou un physiothérapeute peut donner des instructions pour tonifier et façonner les seins lors du sevrage.

Seins asymétriques pendant l'allaitement.
Vous pouvez consulter un gynécologque. Il est très probable qu’il n’y ait pas de maladie sous-jacente.



Les seins asymétriques, un problème essentiellement esthétique

Les seins asymétriques sont rarement un problème de santé, mais pour certaines femmes cette asymétrie peut représenter un problème esthétique. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une condition temporaire et qu’avec les techniques déjà indiquées, elle peut être corrigée.

Dans tous les cas, si l’asymétrie persiste après l’allaitement et qu’elle est particulièrement visible ou gênante, la meilleure chose à faire est d’en parler à un médecin. Il existe des chirurgies et d’autres traitements pour modifier l’asymétrie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Régime végétalien pendant l’allaitement : qu’est-ce qui est recommandé ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Régime végétalien pendant l’allaitement : qu’est-ce qui est recommandé ?

Le régime végétalien doit être renforcé pendant l'allaitement. Quels sont les compléments à prendre pendant l'allaitement ?



  • Urquizo Aréstegui, R. (2014). Lactancia materna exclusiva: ¿siempre? Revista Peruana de Ginecología y Obstetricia, 60(2), 171-176.
  • Rennison, Michelle E., et al. “Inhibition of constitutive protein secretion from lactating mouse mammary epithelial cells by FIL (feedback inhibitor of lactation), a secreted milk protein.” Journal of Cell Science 106.2 (1993): 641-648.
  • Matthes, A. D. C. S., & Sgrignoli, R. B. (2009). Definición de senos normales para mujeres en Menacme. Revista Latino-Americana de Enfermagem, 17, 108-112.
  • Téllez-Olvera, Alejandro, Jorge Romero-Álvarez, and Miguel Ángel Salgado-Molina. “Poland’s syndrome. Case report.” Revista Médica del Instituto Mexicano del Seguro Social 48.1 (2010): 79-82.