5 sèves de plantes et leurs propriétés médicinales

Les sèves jouent un rôle important dans la croissance des plantes. Au-delà de cela, certains ont aussi des qualités médicinales. Découvrez-les !
5 sèves de plantes et leurs propriétés médicinales
Franciele Rohor de Souza

Relu et approuvé par la pharmacienne Franciele Rohor de Souza.

Dernière mise à jour : 28 octobre, 2022

Lorsqu’il s’agit de préparer des remèdes naturels, il est courant d’utiliser les racines, les feuilles, les tiges, les fleurs ou les fruits des plantes. Cependant, certaines sèves végétales ont une composition qui peut être bénéfique pour la santé.

En raison de leur teneur abondante en enzymes, antioxydants, vitamines et minéraux, ces substances exercent des propriétés énergétiques, digestives, anti-inflammatoires, laxatives et antiseptiques. De fait, il est courant de les trouver dans les remèdes et suppléments homéopathiques.

Voulez-vous en savoir plus ? Continuez de lire !

Qu’est-ce que la sève des plantes ?

Les sèves sont des fluides aqueux des plantes qui sont responsables du transport des nutriments du sol des racines aux feuilles. Après cela, l’eau est éliminée par un processus d’exsudat.

En particulier, elles sont présentes dans les vacuoles des cellules vivantes, qui sont de petites cavités où sont stockés les sels inorganiques, les composés azotés, les aliments et autres substances clés pour le développement des plantes.

Selon les espèces, elles sont constituées jusqu’à 98 % d’eau. De plus, elles concentrent des acides aminés, des sucres, des sels minéraux, des antioxydants et des hormones. Il est à noter que ce liquide voyage à travers des tissus conducteurs appelés xylème et phloème.

Sur cette base, deux types de sève se distinguent :

  • Sève brute : elle se forme dans la racine et est transportée à travers le xylème vers les autres parties de la plante.
  • Sève élaborée : elle est mobilisée par le phloème depuis les feuilles jusqu’à la racine. C’est ce qui reste de la sève brute après le processus de photosynthèse.

Les sèves des plantes et leurs propriétés

Bien que la fonction principale des sèves soit de contribuer à la nutrition et au développement de la plante, elles jouent également un rôle important comme nourriture pour les animaux et médicament pour les humains. Quels sont les plus populaires ? Voyons voir.

1. Sève de bouleau

La sève de bouleau est obtenue à partir d’arbres du genre Betula au début du printemps. Elle est généralement consommée seul, mais elle est également utilisée dans la fabrication d’hydromel, de sirop, de bière et de vin.

Sa composition comprend des sels minéraux, du glucose et du fructose. Elle apporte principalement du manganèse, du magnésium, du calcium et du zinc.

Elle est réputée pour ses qualités antioxydantes, anti-inflammatoires et antitumorales, largement attribuées à sa teneur en bétuline. Comme le souligne une revue du European Journal of Pharmaceutical Sciences , ce composé végétal se transforme dans l’organisme en acide bétulinique, dont il dérive les propriétés pharmacologiques.

Entre autres choses, et coïncidant avec la recherche en biologie environnementale et expérimentale, elle est utilisée à des fins cosmétiques en raison de ses bienfaits pour la peau. Elle est associée à la stimulation du collagène, à des effets hydratants et à la prévention du vieillissement prématuré.

Considérations

L’utilisation ou la consommation de sève de bouleau est déconseillée aux personnes ayant des antécédents d’allergie au pollen. De plus, en raison de sa forte concentration en manganèse, elle doit être évitée par les patients souffrant d’insuffisance hépatique.

Infusion de bouleau.
Le bouleau est connu pour son infusion. Il est généralement recommandé comme diurétique.

2. Sève d’agave

La sève d’agave est également connue sur le marché sous le nom de “nectar d’agave”. C’est une sève sucrée qui est obtenue en pressant les feuilles de la plante avec le nom scientifique Agave americana, le même à partir duquel la tequila est obtenue.

Cette substance se caractérise par sa forte concentration en sucres. Malgré cela, elle est classée comme un aliment à index glycémique (IG) bas, puisqu’elle est majoritairement composée de fructose, alors que sa teneur en glucose est faible.

Souvent, les propriétés suivantes lui sont attribuées :

  • Laxatif.
  • Digestif.
  • Émollient.
  • Antiseptique.
  • Anti-inflammatoire.
  • Protecteur de peau.

Une enquête partagée dans le British Journal of Nutrition a déterminé que les fructanes – une fibre saine contenue dans cette substance – ont des effets positifs sur le métabolisme et l’insuline. Cependant, lorsque la sève est soumise à la chaleur, cette fibre se décompose généralement.

Pour cette raison, son utilisation comme édulcorant naturel a été dans l’œil de l’ouragan. Et c’est que si le glucose peut être métabolisé par toutes les cellules du corps, le fructose n’est métabolisé que dans le foie. En quantité excessive, il surcharge cet organe et peut entraîner des troubles comme la stéatose hépatique.

Considérations

Malgré ses possibles vertus médicinales, la consommation de sève d’agave doit être ponctuelle et modérée. Une consommation excessive peut affecter la santé métabolique et, surtout, la fonction hépatique. De plus, en excès, il entraîne des effets indésirables tels que nausées, maux d’estomac et diarrhée.

3. Sève de pin

La sève de pin est un liquide collant composé d’eau, de sels minéraux, de sucres et de polyphénols. Au cours du processus de photosynthèse des pins, des glucides sont produits qui sont transformés en amidon puis en sucre.

Ce sucre se combine avec les fluides de la sève, ce qui donne une «sève artisanale» qui peut également être appelée résine ou poix. Sa fonction naturelle est de protéger le pin et de contribuer à son développement sain. De plus, il vous aide à économiser de l’énergie pendant les saisons chaudes.

Concernant ses applications médicinales, cette substance est utilisée comme adjuvant dans le traitement des plaies superficielles, des brûlures et des problèmes de peau. Bien sûr, elle ne doit pas être appliquée directement, mais à travers des pommades ou des crèmes qui en contiennent.

Les autres utilisations possibles incluent les suivantes :

  • Varices
  • Douleur articulaire.
  • Gêne musculaire.

Considérations

La sève de pin est couramment incluse dans les produits topiques et est généralement bien tolérée. Même dans ce cas, il est recommandé de faire d’abord un test cutané pour exclure d’éventuelles réactions allergiques. Celle-ci consiste à appliquer une petite quantité de produit sur une zone de la peau et à observer la réaction.

Si après quelques heures il n’y a pas de rougeur, d’éruption cutanée ou d’irritation, elle peut être utilisée sans problème. Elle est déconseillée pendant la grossesse, l’allaitement, chez les jeunes enfants ou les personnes atteintes de maladie rénale.

Huile de pin.
On connaît une huile de pin qui est utilisée en médecine naturopathique pour aider au cours des rhumes.

4. Sève de papaye

Lorsque la papaye est verte, elle exsude une sève laiteuse, à la texture collante, qui se caractérise par sa concentration en enzymes comme la papaïne et la chimiopapaïne. Ces substances sont souvent associées à des bienfaits médicinaux.

Dans une revue publiée dans l’International Journal of Food Properties, il est détaillé que cette sève est utilisée en complément pour calmer la dyspepsie, les infections parasitaires, la diarrhée, les hémorroïdes et la coqueluche. De plus, à l’extérieur, il est utile pour apaiser les brûlures et les échaudures.

Sa forme sûre de consommation ou d’utilisation se fait par le biais de suppléments ou de pommades qui en contiennent parmi ses composants. La raison? Manger directement de la papaye non mûre peut provoquer une irritation et des dommages à l’œsophage.

Considérations

Cette sève ne doit pas être utilisée par les personnes ayant des antécédents d’allergie au latex ou à la papaïne. Sa consommation est à éviter pendant la grossesse, l’allaitement et chez les jeunes enfants.

5. Sève d’érable

La sève d’érable provient en grande partie de l’érable à sucre (Acer saccarum). À partir de cette substance, le populaire “sirop d’érable” est fabriqué, un produit aux multiples applications culinaires et médicinales. Plus précisément, la sève est bouillie jusqu’à ce que son eau s’évapore, ce qui donne une mélasse épaisse et sucrée.

Comme les autres édulcorants naturels, il a un index glycémique inférieur à celui du sucre. Par conséquent, beaucoup pensent que c’est un bon substitut. Et s’il est vrai qu’elle apporte des minéraux, des antioxydants et d’autres composés actifs, sa teneur en glucose est tout de même élevée.

Cela dit, sa consommation doit également être modérée pour prévenir les problèmes métaboliques. On estime que 80 millilitres de sirop d’érable contiennent 60 grammes de sucre.

Considérations

La sève d’érable concentre des polyphénols et des minéraux associés à des bienfaits pour la santé. Cependant, le sirop issu de son évaporation est très riche en sucre et peut entraîner des altérations métaboliques à moyen et long terme.

Il faut donc casser l’idée qu’il s’agit d’un bon substitut au sucre traditionnel. Si l’objectif est de perdre du poids ou d’améliorer sa santé, il est préférable de ne pas l’introduire dans l’alimentation. Sa consommation ponctuelle et modérée est sans danger.

Sirop d'érable.
C’est une erreur d’utiliser souvent du sirop d’érable à la place du sucre, confiant que son apport est bien moindre. Il n’arrête pas de contenir des concentrations élevées de glucose.

Connaissiez-vous ces sucs végétaux ?

Vous avez probablement entendu parler de certaines de ces sèves végétales et de leurs applications. Bien qu’ils ne soient pas aussi populaires que les feuilles, les tiges ou les fruits, leur composition nutritionnelle et leurs effets possibles sur la santé sont évalués depuis des années.

La forme sûre de consommation se fait par le biais de suppléments ou de produits correctement transformés. L’ingestion ou l’application de sève directement à partir des plantes peut déclencher des effets indésirables ou des symptômes d’intoxication.

Si vous avez des doutes sur son utilisation, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre herboriste.
Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi est-il bon d’utiliser de l’eau de riz pour les plantes ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Pourquoi est-il bon d’utiliser de l’eau de riz pour les plantes ?

Cette astuce est peu connue, mais l'eau de riz est bel et bien bénéfique pour les plantes. Apprenez-en plus ici !



  • Svanberg, Ingvar & Sõukand, Renata & Łuczaj, Łukasz & Kalle, Raivo & Zyryanova, Olga & Dénes, Andrea & Papp, Nóra & Nedelcheva, Anely & Šeškauskaitė, Daiva & Kołodziejska, Iwa & Kolosova, Valeria. (2012). Uses of tree saps in northern and eastern parts of Europe. Acta- Societatis Botanicorum Poloniae. 81. 343–357. 10.5586/asbp.2012.036.
  • Strand, E. J., Bihar, E., Gleason, S. M., Han, S., Schreiber, S. W., Renny, M. N., … Whiting, G. L. (2022). Printed Organic Electrochemical Transistors for Detecting Nutrients in Whole Plant Sap. Advanced Electronic Materials, 8(4). https://doi.org/10.1002/aelm.202100853
  • Esteves, Eduardo & Locatelli, Guilherme & Alcon, Neus & Ferrarezi, Rhuanito. (2021). Sap Analysis: A Powerful Tool for Monitoring Plant Nutrition. Horticulturae. 7. 426. 10.3390/horticulturae7110426.
  • Zaguła, Grzegorz. (2017). The Bioactive and Mineral Compounds in Birch Sap Collected in Different Types of Habitats. Baltic Forestry. 23.
  • Muselin F, Dumitrescu E, Berbecea A, Doma AO, Brezovan D, Savici J, Trif A, Cristina RT. The effect of cisplatin administration on certain trace elements homeostasis in rats and the protective effect of silver birch (Betula pendula) sap. J Trace Elem Med Biol. 2018 Dec;50:474-481. doi: 10.1016/j.jtemb.2018.02.002. Epub 2018 Feb 7. PMID: 29429790.
  • Alakurtti S, Mäkelä T, Koskimies S, Yli-Kauhaluoma J. Pharmacological properties of the ubiquitous natural product betulin. Eur J Pharm Sci. 2006 Sep;29(1):1-13. doi: 10.1016/j.ejps.2006.04.006. Epub 2006 Apr 29. PMID: 16716572.
  • Boroduskis, Martins & Kaktiņa, Elza & Blāķe, Ilze & Nakurte, Ilva & Samodova, Diana & Kusiņa, Iveta & Mičule, Santa & Ramata-Stunda, Anna. (2017). Chemical characterization and in vitro evaluation of birch sap and a complex of plant extracts for potential use in cosmetic anti-ageing products. Environmental and Experimental Biology. 15. 29-36. 10.22364/eeb.15.05.
  • José Luis Montañez Soto. (2011). Enzymatic production of high fructose syrup from Agave tequilana fructans and its physicochemical characterization. In AFRICAN JOURNAL OF BIOTECHNOLOGY (Vol. 10, Issue 82). Academic Journals. https://doi.org/10.5897/ajb11.2704
  • Saraiva A, Carrascosa C, Ramos F, Raheem D, Raposo A. Agave Syrup: Chemical Analysis and Nutritional Profile, Applications in the Food Industry and Health Impacts. Int J Environ Res Public Health. 2022 Jun 8;19(12):7022. doi: 10.3390/ijerph19127022. PMID: 35742286; PMCID: PMC9222424.
  • Simbirtsev AS, Konusova VG, McHedlidze GSh, Paramonov BA, Chebotarev VY. Pine resin and biopin ointment: effects of water-soluble fractions on cytokine production by peripheral blood neutrophils. Bull Exp Biol Med. 2002 Aug;134(2):151-5. doi: 10.1023/a:1021184214627. PMID: 12459838.
  • Saeed, F., Arshad, M. U., Pasha, I., Naz, R., Batool, R., Khan, A. A., Nasir, M. A., & Shafique, B. (2014). Nutritional and Phyto-Therapeutic Potential of Papaya (Carica Papaya Linn.): An Overview. In International Journal of Food Properties (Vol. 17, Issue 7, pp. 1637–1653). Informa UK Limited. https://doi.org/10.1080/10942912.2012.709210
  • High-performance liquid chromatography characterization and identification of antioxidant polyphenols in maple syrup. 2008. Abou-Zaid, M.M.; Nozzolillo, C.; Tonon, A.; Coppens, M.D.; Lombardo, D.A. Pharmaceutical Biology 46: 117-125.
  • Pericherla K, Shirazi AN, Rao VK, Tiwari RK, DaSilva N, McCaffrey KT, Beni YA, González-Sarrías A, Seeram NP, Parang K, Kumar A. Synthesis and antiproliferative activities of quebecol and its analogs. Bioorg Med Chem Lett. 2013 Oct 1;23(19):5329-31. doi: 10.1016/j.bmcl.2013.07.058. Epub 2013 Aug 2. PMID: 23953195; PMCID: PMC3816661.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.