« Shock loss » après une greffe de cheveux : pourquoi cela arrive-t-il ?

La perte de cheveux après une greffe est plus fréquente qu'on ne le croit. Des facteurs naturels aux erreurs de procédure influencent le détachement des brins.
« Shock loss » après une greffe de cheveux : pourquoi cela arrive-t-il ?
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Dernière mise à jour : 15 décembre, 2022

La chute des cheveux après une greffe de cheveux est une source de préoccupation pour les patients. Penser que la greffe résout instantanément le problème est une croyance erronée car, généralement, après la procédure, le patient fait face à un “shock loss”. Cette perte de cheveux peut laisser penser que l’intervention n’a pas fonctionné, que les cheveux ne repousseront pas ou bien qu’ils seront faibles.

Les greffes de cheveux consistent en un transfert de cheveux sur les zones chauves du cuir chevelu. Quelques semaines après la procédure, il est normal que les cheveux tombent. C’est une situation fréquente dont nous allons approfondir les causes.

À quoi fait référence le “shock loss” ?

Le shock loss, également appelée shedding ou effluvium télogène, est un phénomène causé par des changements dans les phases de croissance naturelle des cheveux. Cet effet se produit une fois que les follicules pileux passent du stade de croissance au stade de repos.

La perte est temporaire et courante après les greffes de cheveux. Un article publié par Anals of Dermatology indique que cette perte est typique de l’alopécie cicatricielle et est parfois associée à des événements physiologiques stressants et à des maladies aiguës ou chroniques.

La chute des cheveux a tendance à se manifester dans la région donneuse des cheveux et dans la région receveuse, mais elle est plus fréquente dans cette dernière. L’effluvium télogène ne doit pas devenir source d’angoisse, car les cheuveux renaissent avec plus de force.

La chute des cheveux commence à être évidente 2 semaines après la greffe. Certains cas ont été enregistrés à partir de la 12ème semaine. Quant au temps de renouvellement capillaire, il est estimé à environ 4 mois après la chute.



[/atomik -lu-aussi ]

Les causes du “shock loss” après une greffe de cheveux

Le cycle de régénération capillaire comprend une phase de croissance, une phase de repos et une phase de transition. Ce n’est que lors de la dernière étape dans laquelle les cheveux tombent pour faire place à de nouveaux.

Chez les patients qui ont reçu une greffe, ce cycle se passe de la même manière, mais est accentué par le traumatisme que le cuir chevelu perçoit avec l’omission de la phase de croissance. C’est-à-dire que les cheveux greffés passent de la période de repos à la chute, puis a lieu la régénération naturelle.

En plus de l’affaiblissement subi par la peau des cheveux du fait de la greffe, il existe des causes particulières qui accélèrent la chute des cheveux. Lors de l’intervention, il est possible que les follicules souffrent et que les incisions soient très proches ou très larges. Aussi, la pression provoquée par la greffe influence la fragilité des follicules préexistants.

Les micro-perforations accidentelles qui nuisent aux cheveux sains figurent parmi les causes d’effluvium télogène post-greffe.



[/atomik -lu-aussi ]

Favoriser la bonne santé des cheveux

Garder des cheveux sains après un effluvium télogène implique de respecter les soins prescrits par le chirurgien après l’intervention. Parmi les moyens suggérés par les spécialistes pour accélérer la pousse des cheveux, les stimulants topiques qui favorisent l’abondance des mèches se démarquent. De même, la médication orale est pertinente pour épaissir les cheveux et réguler le travail des hormones liées à la pousse des cheveux.

Certaines prescriptions médicales prévoient la consommation de minoxidil et de finastéride, mais tout médicament permettant de poursuivre l’évolution de l’implant doit être strictement prescrit par le médecin.

Les suppléments riches en vitamines A, B, C, D et E, ainsi que ceux du complexe B, sont également bénéfiques contre la chute des cheveux. De son côté, l’American Academy of Dermatology conseille plusieurs méthodes pour mener une hygiène de vie saine et aider à stopper la chute des cheveux

  • Technique de peignage lisse
  • Éviter les produits chimiques, y compris les colorants
  • Respecter l’hygiène du cuir chevelu
  • Appliquer des produits aux qualités réparatrices
  • Adopter une alimentation saine qui comprend du fer, des nutriments et des protéines
  • Limiter l’utilisation d’appareils chauffants sur les cheveux ou vaporiser un protecteur thermique capillaire avant utilisation
  • Éviter la consommation de cigarettes, car le tabac provoque une inflammation dans le corps

Peut-on prévenir le “shock loss” après une greffe de cheveux ?

Bon nombre des complications associées à la restauration capillaire sont évitables. Le médecin peut contrôler l’exécution de la technique, réduire les risques d’échec des chirurgies capillaires et réaliser le remplacement correspondant au cycle naturel.

Cependant, le shock loss est presque inévitable ; seul un petit pourcentage de patients n’y fait pas face. La patience sera de rigueur avant l’arrivée de nouveaux cheveux forts.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 conseils pour prendre soin de ses cheveux en automne
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
10 conseils pour prendre soin de ses cheveux en automne

Prendre soin des cheveux en automne prévient l'impact négatif du changement climatique. Apprenez à protéger les cheveux des ravages du froid.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.