Sueurs froides : causes et solutions

Nombreuses sont les causes des sueurs froides. Dans les lignes suivantes, nous vous présentons les principaux déclencheurs.
Sueurs froides : causes et solutions

Dernière mise à jour : 09 août, 2022

La transpiration est un mécanisme naturel permettant au corps de réguler sa température corporelle. Son évaporation permet d’abaisser la température, et certaines substances toxiques (ammoniac, urée et autres) sont ainsi éliminées. C’est pourquoi vous transpirez par temps chaud ou lorsque vous faites des activités intenses. Cependant, il existe le phénomène connu sous le nom de sueurs froides.

Ce phénomène correspond à l’activation du mécanisme de transpiration pour des causes autres que la chaleur ou l’effort physique. La température corporelle étant normale, vous percevez la sueur comme si elle était froide. Dans une certaine mesure, les causes de ce phénomène ne sont pas connues, même si bien sûr plusieurs candidats ont été identifiés comme de possibles coupables.

Les principales causes des sueurs froides

Le corps humain possède deux types de glandes sudoripares : les glandes eccrines, qui se trouvent dans tout le corps, et les glandes apocrines, qui sont situées dans les aisselles et l’aine. Des sueurs froides peuvent se développer à travers ces deux types de glandes, bien que les dernières soient principalement liées aux changements hormonaux et aux troubles de l’humeur.

Les chercheurs s’accordent à dire qu’il n’y a pas toujours de relation causale entre les sueurs froides et une affection sous-jacente. Malgré cela, à de nombreuses reprises, ce type d’expérience correspond à une maladie qui peut être diagnostiquée. Découvrez ci-dessous les principales causes de sueurs froides.

1. Un processus infectieux

Tout processus infectieux que traverse votre corps peut déclencher des sueurs froides. Normalement, une personne transpire en réponse automatique à la fièvre. Il s’agit d’une réaction de l’organisme pour activer le système immunitaire et perturber la croissance des micro-organismes sensibles à la température.

Par conséquent, si vous ressentez des sueurs froides en plus d’une fièvre, il est très probable que vous traversiez un processus infectieux. L’abus de certaines drogues, comme la méthamphétamine, peut également déclencher des épisodes de fièvre, qui se traduiraient par ce type de sudation.

Sueurs froides dans les processus infectieux.
La fièvre qui caractérise de nombreuses maladies infectieuses est souvent accompagnée de sueurs froides.

2. Les troubles anxieux

L’étiquette troubles anxieux décrit un certain nombre de troubles qui partagent certaines caractéristiques en commun. Le trouble panique, le trouble obsessionnel compulsif ou le trouble de stress post-traumatique en font partie. De nombreux patients atteints de ces troubles souffrent d’une transpiration excessive, dans le contexte qu’on appelle la réponse combat-fuite.

Cette réponse a pour origine une menace à l’intégrité de l’individu, selon ses critères subjectifs. En général, ce type de transpiration survient pour éviter une surchauffe due à des changements métaboliques internes. L’augmentation de la fréquence cardiaque, du flux sanguin et de la tension musculaire, entre autres, peut augmenter la température.

3. L’hypoxie

L’hypoxie est le terme médical pour désigner le manque d’oxygène. Par exemple, le manque causé par l’altitude, l’inhalation de fumée, la suffocation ou par la bronchopneumopathie chronique obstructive, entre autres. La transpiration causée par l’hypoxie est également une conséquence de la réponse combat-fuite.

Il existe différents degrés de tolérance à l’hypoxie. L’activité physique, l’alimentation et certains facteurs psychologiques comme la névrose, par exemple, peuvent rendre une personne plus sensible au manque d’oxygène. Il est possible de développer une hypoxie à la suite d’une surdose de médicaments, d’un arrêt cardiaque, d’une noyade et de complications lors de l’administration d’une anesthésie générale.

4. Les troubles hormonaux

Les déséquilibres hormonaux provoquent une série de changements métaboliques dans tout le corps. La prise de poids, l’augmentation ou la diminution de la fréquence cardiaque, l’anxiété, la vision floue et une sensibilité accrue au froid sont les plus courantes. Les sueurs froides s’y ajoutent également : il s’agit d’une réponse naturelle pour contrôler les changements internes dans le corps.

La ménopause, la prise de certains médicaments, les troubles de l’alimentation, les troubles de la thyroïde, le diabète et la puberté ne sont que quelques déséquilibres possibles. Dans ces cas, la transpiration a tendance à avoir un impact plus important, car chez de nombreux patients, la sensibilité aux changements de température peut provoquer des étourdissements, des nausées et une faiblesse.

5. L’hypoglycémie

Des carences hormonales, une surproduction d’insuline, une maladie du foie ou des reins, une mauvaise alimentation, un excès d’alcool et la prise de certains médicaments, entre autres, peuvent favoriser les symptômes d’hypoglycémie.

En plus de la transpiration, les symptômes suivants apparaissent : battements cardiaques irréguliers, fatigue, pâleur, irritabilité, picotements et anxiété. Un diabète mal contrôlé peut également provoquer une hypoglycémie. Voici d’autres causes possibles :

  • Crises cardiaques
  • Choc
  • Syncope
  • Traumatisme ou blessure
  • Attaques cérébrovasculaires
  • Hypotension
  • Réactions allergiques
  • Hyperhidrose
Sueurs froides dans l'hypoglycémie.
Les sueurs froides sont l’un des nombreux symptômes de l’hypoglycémie, une situation particulièrement fréquente chez les patients diabétiques.

Que faire quand on a des sueurs froides ?

Dans la lignée de ce qui précède, les sueurs froides sont traitées en attaquant la maladie qui les génère. Par conséquent, un diagnostic est nécessaire. Bien entendu, il y a deux ou trois choses que vous pouvez faire à la maison.

Prenez d’abord votre température corporelle à l’aide d’un thermomètre, afin d’exclure un processus infectieux qui génère de la fièvre. Vous pouvez prendre des médicaments en vente libre pour contrôler cette dernière, et consulter votre médecin pour en identifier la cause.

S’il s’agit d’un épisode isolé, vous pouvez simplement utiliser plusieurs vêtements pour faire face à la sensation. Au contraire, si cela vous est arrivé à plusieurs reprises, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.



  • Lowenthal, R. M., Taylor, B. V., & Tan, B. S. Cold sweats. The Lancet. 2000; 356(9247), 2064.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.