Symptômes de l’intoxication par consommation de poisson

3 novembre 2020
Les poissons qui contiennent ces toxines n'ont pas un mauvais aspect, une mauvaise odeur ou un mauvais goût. Les cuisiner, les faire mariner ou les congeler ne détruit pas la toxine.

L’apparition de vomissements, de diarrhée, de fièvre, de douleur abdominale et d’une faiblesse générale sont les symptômes qui peuvent indiquer que nous sommes face à une intoxication par consommation de poisson, entre autres aliments. Ils peuvent provenir de la consommation de poissons et de fruits de mer contaminés, que ce soit par des bactéries ou des toxines.

Ces symptômes peuvent compromettre la vie du patient s’il n’applique pas un traitement opportun, à cause de la déshydratation et des altérations électrolytiques. La population infantile et les personnes âgées sont les plus touchées par ces complications.

Intoxication par consommation de poisson

À certaines époques de l’année, plusieurs espèces de poissons et de fruits de mer contiennent des biotoxines vénéneuses, qui restent présentes même s’ils sont bien cuits. Selon les Centres pour la Prévention et le Contrôle des Maladies (CDC selon ses sigles anglais), on la considère comme un risque peu reconnu par les voyageurs, surtout chez ceux qui voyagent dans les zones tropicales et subtropicales.

Les poissons qui contiennent ces toxines n’ont pas de mauvais aspect, de mauvaise odeur ou de mauvais goût. Les cuisiner, les faire mariner ou les congeler ne détruit pas la toxine, ce qui fait que l’intoxication par consommation de poisson se produit de manière inévitable.

1. Intoxication par ciguatera

Du poisson au four.

Beaucoup de ces biotoxines se produisent de façon naturelle chez l’animal et il n’y a donc pas de signaux d’alerte.

Les poissons de récif provenant des eaux tropicales et subtropicales des Indes occidentales, de l’océan Pacifique et de l’océan Indien constituent la plus grande menace. Des cas ont été communiqués aux Etats-Unis, à Hawaii, à Guam, à Porto Rico, dans les îles Vierges et en Floride.

On pense que plus de 400 espèces de poissons, et surtout le poisson de récif, contiennent la toxine qui est à l’origine de la ciguatera.

Quels sont les symptômes de la ciguatera ?

En général, les symptômes de l’intoxication par ciguatera apparaissent entre quelques minutes et six heures après avoir mangé le poisson toxique. Les symptômes incluent une variété d’anomalies gastro-intestinales, neurologiques et cardiovasculaires. Ils peuvent inclure :

  • Des nausées
  • Des vomissements
  • Une diarrhée aqueuse
  • Des maux de tête
  • Un engourdissement et un fourmillement autour de la bouche et dans les mains/pieds

Dans les cas les plus graves, la personne souffre de douleurs musculaires, de vertiges et de sensations de température inversée, c’est-à-dire que les choses chaudes lui paraissent froides et les choses froides lui paraissent chaudes.

Elle peut aussi avoir des rythmes cardiaques irréguliers et une pression artérielle basse. Généralement, les symptômes disparaissent au bout de quelques jours mais ils peuvent durer jusqu’à quatre semaines.

2. Intoxication par scombroïdes

Le scombrotoxisme, aussi connu sous le nom d’intoxication par scombroïdes ou intoxication par histaminese présente après avoir mangé du poisson qui contient des niveaux élevés d’histamine à cause d’une mauvaise manipulation de la nourriture.

Ces poissons, qui incluent la dorade, le thon blanc, le thon commun, le thon à nageoires jaunes, la dorade grise, le maquereau, la sardine, l’anchois, le hareng, le marlin, la sériole et l’ormeau, ont de grandes quantités d’histidine. À la suite d’une mauvaise conservation, la bactérie transforme l’histidine en histamine, provoquant l’intoxication.

Quels sont les symptômes de l’intoxication par scombroïdes ?

Les symptômes apparaissent normalement entre quelques minutes et une heure après avoir mangé le poisson touché. Généralement, ils durent jusqu’à trois heures mais peuvent aller jusqu’à plusieurs jours. Les symptômes peuvent inclure :

  • Une sensation de fourmillement ou de brûlure dans la bouche
  • Une éruption cutanée sur le visage et dans la partie supérieure du corps
  • Des difficultés à respirer
  • Une chute de la pression artérielle
  • Un mal de tête lancinant
  • Des boutons et démangeaisons sur la peau
  • Des nausées
  • De la diarrhée
  • Des vomissements

Les symptômes de l’intoxication par scombroïdes peuvent ressembler à ceux d’autres maladies ou problèmes de santé. De nombreux cas d’ « allergie au poisson » sont en réalité des scombrotoxismes. Pensez à en parler avec votre médecin pour recevoir un bon diagnostic.

3. Intoxication à la tétrodotoxine, aussi appelée intoxication au poisson-globe

Intoxication par poisson-globe.

Le poisson-globe est un aliment provenant de la culture gastronomique des pays asiatiques.

La tétrodotoxine, aussi appelée intoxication au poisson-globe, est une forme beaucoup plus rare d’intoxication par consommation de poisson. Elle est néanmoins potentiellement grave, voire très grave. On l’associe presque exclusivement au fait de manger du poisson-globe provenant des eaux des régions indo-pacifiques.

On a aussi recensé des cas d’intoxications, et même de morts, à cause de poissons-globes provenant de l’océan Atlantique, du golfe du Mexique et du golfe de Californie.

Ceci peut vous intéresser : 6 types de poissons à éviter

Quels sont les symptômes de l’intoxication au poisson-globe ?

Les symptômes apparaissent généralement entre 20 minutes et trois heures après avoir mangé le poisson-globe vénéneux. Voici les symptômes les plus communs de l’intoxication au poisson-globe :

  • Engourdissement des lèvres et de la langue
  • Engourdissement du visage et des mains/pieds
  • Sensation de luminosité ou impression de flotter
  • Maux de tête
  • Nausées et vomissements
  • Douleur abdominale
  • Diarrhée
  • Difficultés pour parler
  • Faiblesse musculaire généralisée
  • Convulsions
  • Insuffisance respiratoire
  • Arythmie cardiaque

Dans les cas les plus graves, la mort peut se produire dans les quatre à six heures suivant l’intoxication. Il est donc essentiel de chercher une assistance médicale immédiate.

Comment éviter l’intoxication par consommation de poisson ?

Pour éviter l’intoxication par ciguatera, il faut éviter de manger les poissons qui ont tendance à la transmettre : la sériole, le mérou, le pagre, l’esturgeon, le maquereau, le barracuda et l’anguille brune. Le venin se concentre davantage dans les organes internes des poissons : vous ne devez donc jamais manger ces parties.

Pour éviter l’intoxication par scombroïdes, ne mangez aucun poisson qui n’a pas été réfrigéré de façon adéquate. Faites particulièrement attention quand vous mangez du poisson comme du thon, des sardines, du maquereau, de la dorade ou des anchois.

 

 

 

 

  • Stratta, P., & Badino, G. (2012). Scombroid poisoning. CMAJ : Canadian Medical Association journal = journal de l’Association medicale canadienne184(6), 674. doi:10.1503/cmaj.111031
  • Friedman, M. A., Fleming, L. E., Fernandez, M., Bienfang, P., Schrank, K., Dickey, R., … Reich, A. (2008). Ciguatera fish poisoning: treatment, prevention and management. Marine drugs6(3), 456–479. doi:10.3390/md20080022
  • Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Fish Poisoning in Travelers: Ciguatera and Scombroid. 2014. https://wwwnc.cdc.gov/travel/page/fish-poisoning-ciguatera-scombroid