Symptômes et causes de l'hyperkaliémie

L'hyperkaliémie est une pathologie caractérisée par des niveaux de potassium élevés. Elle est souvent causée par une insuffisance rénale ; néanmoins, d'autres facteurs peuvent entrer en jeu. Découvrez-en plus à ce sujet.
Symptômes et causes de l'hyperkaliémie

Dernière mise à jour : 03 février, 2021

L’hyperkaliémie est une pathologie caractérisée par des niveaux de potassium qui se trouvent au-delà des valeurs normales. S’ils se trouvaient en dessous, on parlerait d’hypokaliémie.

Les rangs des analyses indiquent généralement que le niveau normal de cet électrolyte devrait être de 5,5 mmol/L. Les patients qui présentent des niveaux supérieurs à celui mentionné auront donc une hypokaliémie.

Pour mieux connaître et comprendre cette pathologie, il est important d’en savoir plus sur l’électrolyte concerné, le potassium.

Le potassium et ses fonctions dans l’organisme

Equilibre entre sodium et potassium.

Le potassium est un macro-minéral et un électrolyte. Il est donc déterminant pour l’équilibre de la concentration de substances à l’intérieur et à l’extérieur des cellules.

Le potassium est un élément chimique qui participe à de nombreuses réactions de l’organisme, des muscles jusqu’au cerveau.

C’est à la fois un macro-minéral et un électrolyte. Les électrolytes, comme le chlore ou le sodium, jouent un rôle important dans l’organisme : ils participent à l’équilibre de la pression et de la concentration de substances à l’intérieur et à l’extérieur des cellules.

En plus de ces rôles, ils ont d’autres fonctions :

  • Croissance et structure osseuses.
  • Contraction et synthèse protéique.
  • Transmission nerveuse.
  • Équilibre osmotique.

Symptômes dérivés de l’hyperkaliémie

Normalement, quand une personne a des niveaux de potassium élevés, elle ne ressent généralement aucun symptôme. C’est pour cela que la majorité des cas d’hyperkaliémie passent inaperçus.

Il arrive cependant que différents signes apparaissent. Cela dépendra de la gravité de l’hyperkaliémie et de la rapidité de son apparition. Les premiers symptômes qui apparaissent sont souvent liés à l’activité musculaire.

Ainsi, un patient peut ressentir des fourmillements, une faiblesse musculaire ou des tremblements au niveau des extrémités. Il est également commun de voir se développer une paresthésie au niveau des doigts des mains et des pieds. La paresthésie est une sensation anormale de picotements et de chaleur ou de froid sur la peau.

Dans les cas les plus graves, le patient peut avoir d’autres symptômes qui affectent l’activité du cœur, comme des arythmies cardiaques. Pourquoi ? Parce que le potassium est nécessaire au bon fonctionnement du cœur. Une hyperkaliémie, pour résumer, va donc affecter de nombreux systèmes de l’organisme et constitue un danger.

Causes de l’hyperkaliémie

Une analyse de sang pour hyperkaliémie.

L’acidose métabolique est l’une des causes de l’hyperkaliémie. Néanmoins, sa cause la plus fréquente est une insuffisance rénale.

La cause la plus commune d’hyperkaliémie est une insuffisance rénale. Dans cette situation, les reins n’excrètent pas correctement le potassium, ce qui fait que cet électrolyte augmente dans le sang.

Néanmoins, d’autres facteurs contribuent au développement de cette pathologie, comme :

  • Augmenter la consommation d’aliments riches en potassium : cela a tendance à contribuer mais il est très rare qu’un excès de ces aliments provoque un cadre d’hyperkaliémie.
  • Effets adverses de médicaments : certains médicaments affectent la fonction rénale.
  • Acidose métabolique.

Traitement

Des diurétiques en comprimés.

Le traitement pour l’hyperkaliémie inclut des diurétiques si l’augmentation des niveaux de potassium est modérée.

Le médecin indiquera un traitement dans le but de diminuer les niveaux de ce minéral. Pour cela, il se concentrera sur la cause qui a déclenché l’hyperkaliémie.

Différents traitements seront prescrits en fonction de la gravité de l’hyperkaliémie. Ainsi, on recommandera à un patient avec une augmentation modérée des niveaux de potassium de prendre des médicaments échangeurs de potassium ou diurétiques. Une dialyse pourra parfois être nécessaire.

Quand il s’agit d’une hyperkaliémie avec une valeur supérieure à 6,5 mmol/L sans altérations dans l’électrocardiogramme, le salbutamol ou le bicarbonate de sodium sont deux médicaments qui améliorent nettement la situation.

Finalement, quand la situation antérieure a lieu et si l’électrocardiogramme est altéré, on doit administrer des médicaments qui protègent le cœur, comme du chlorure de calcium.

Autres données sur l’hyperkaliémie

L’hyperkaliémie est une augmentation des niveaux de potassium dans le sang, au-dessus des valeurs normales de 5,5 mmol/L. Normalement, sa cause principale est un mauvais fonctionnement des reins.

Ainsi, au moment d’indiquer un traitement, on administre généralement des diurétiques pour renforcer la fonction de ces organes. Dans les cas les plus graves, où le cœur se retrouve touché, on recommande la prise de médicaments protecteurs du myocarde comme le chlorure de calcium.

Malgré toutes les informations que nous venons de mentionner, n’hésitez pas à consulter un médecin si vous pensez avoir cette maladie pour que le spécialiste vous recommande le traitement adéquat en fonction de votre cas.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les aliments qui fournissent le plus de potassium
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les aliments qui fournissent le plus de potassium

Quand on nous dit de consommer plus de potassium, nous pensons automatiquement à une banane. Cependant, il y a d'autres aliments riches en potassium.



  • Melgar, Á., & Muley, R. (2012). Trastornos del potasio. In Nefrología al día.
  • Laborde, K. (2003). Trastornos del agua y de los electrólitos. EMC – Pediatría. https://doi.org/10.1016/s1245-1789(03)72053-8
  • Alfonso, D. A. G. (2002). Desequilibrio Hidroelectrolítico. In Temas de Guardia Clínicos y Quirúrgicos.
  • Simon LV, Farrell MW. Hyperkalemia. [Updated 2019 Feb 16]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2019 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK470284/
  • Lehnhardt A, Kemper MJ. Pathogenesis, diagnosis and management of hyperkalemia. Pediatr Nephrol. 2011;26(3):377–384. doi:10.1007/s00467-010-1699-3
  • Abuelo JG. Treatment of Severe Hyperkalemia: Confronting 4 Fallacies. Kidney Int Rep. 2017;3(1):47–55. Published 2017 Oct 7. doi:10.1016/j.ekir.2017.10.001