Syndrome alpha-gal : allergie à la viande rouge

Si vous souffrez du syndrome alpha-gal, vous devrez augmenter votre apport en protéines par le biais d'aliments autres que la viande rouge dans l'alimentation pour éviter les carences. Découvrez en quoi consiste cette maladie rare.
Syndrome alpha-gal : allergie à la viande rouge

Dernière mise à jour : 22 mai, 2021

Une classe d’allergie à la viande rouge, ainsi qu’à d’autres aliments d’origine animale, est connue sous le nom de syndrome alpha-gal. Dans ce cas, l’apparition de la pathologie ne se produit pas spontanément ou par des altérations génétiques, mais est motivée par la piqûre d’un type d’insecte. Plus précisément, c’est une tique qui est capable de provoquer la maladie.

À partir de la morsure, une réaction auto-immune est générée qui se termine par le syndrome en question. Une fois à ce stade, il est impossible de consommer à nouveau de la viande rouge, car des effets secondaires indésirables sont ressentis.

Existe-t-il des facteurs de risque du syndrome alpha-gal ?

La plupart des cas de syndrome alpha-gal se sont produits aux États-Unis, en particulier dans la région du sud-est. Dans cette zone se trouve l’insecte capable de déclencher le problème avec sa piqûre.

Cependant, peu à peu d’autres manifestations sont identifiées dans d’autres régions du pays. Des cas ont même été datés en Europe et en Asie. Dans tous les cas, le principal facteur de risque est l’appartenance à une région géographique à forte population de tiques.

De même, avoir subi des chocs anaphylactiques après avoir pris d’autres produits augmente également les chances de développer la maladie. Quoi qu’il en soit, la clé est d’éviter l’exposition à la morsure de tique. Sans cela, il n’est pas possible que le problème se manifeste, selon une étude publiée dans Nederlands Tijdschrift Voor Geneeskunde.

Une piqûre de tique sur la peau.
Les tiques sont les coupables du syndrome alpha-gal et c’est frappant, car ce serait une allergie déclenchée par une morsure.

Quels sont les symptômes du syndrome alpha-gal ?

Les symptômes du syndrome alpha-gal sont les mêmes que dans le cas de toute autre allergie alimentaire, bien qu’ils prennent généralement plus de temps à se manifester. La réaction est déclenchée après 3 heures d’exposition à la viande rouge et les signes les plus fréquents sont les suivants :

  • Douleurs d’estomac et diarrhée
  • Éternuements
  • Urticaire avec lésions cutanées.
  • Mal de tête.
  • Choc anaphylactique.

Gardez à l’esprit que le choc nécessite une attention médicale spécialisée. Sinon, cela peut mettre la vie du patient en danger, comme en témoignent les recherches publiées dans la revue Vnitr Lekarstvi. Il y a un plus grand risque de ce phénomène s’il a déjà été ressenti auparavant après l’ingestion d’un autre produit.

Cet article pourrait vous intéresser : Que faire en cas de piqûre d’abeille ?

Quand consulter un médecin ?

Si vous commencez à remarquer que vous avez une réaction récurrente et inconfortable après avoir consommé de la viande rouge ou tout autre produit dérivé, il est important que vous consultiez un médecin. Il ou elle peut effectuer des tests diagnostiques pour identifier l’allergie et le syndrome alpha-gal.

Si vous ressentez les symptômes suivants, vous devrez vous rendre immédiatement aux urgences :

  • Difficulté à respirer.
  • Augmentation du pouls.
  • Vertiges
  • Incapacité à avaler

Diagnostic

Pour poser un diagnostic de ce type d’allergie, il est nécessaire de faire le point des antécédents médicaux. En parallèle, il sera utile de développer un examen physique.

Un test de tolérance à la viande rouge avec mesure des immunoglobulines peut également être nécessaire. Cela s’est avéré être la méthode la plus efficace pour détecter l’allergie elle-même, bien que l’associer au syndrome alpha gal aidera à détecter les marques d’une morsure ou les signes à d’une morsure.

De la viande rouge sur une planche.
Les viandes rouges associées à cette allergie ne sont pas seulement les produits eux-mêmes, mais aussi leurs dérivés.

Traitement et prévention du syndrome alpha-gal

Il n’y a qu’une seule façon de prévenir le syndrome alpha-gal qui reste d’éviter les zones où les insectes sont concentrés. Dans le cas où vous devez vous rendre dans ces zones, il est recommandé d’utiliser des répulsifs pour éviter les morsures. Des précautions particulières doivent être prises lors de la vie dans une maison avec un jardin dans une région où ces types d’insectes sont abondants.

Concernant le traitement, il faut noter qu’il n’y a pas de solution au problème. Vous pouvez parier sur une suppression de la viande rouge dans l’alimentation, en éliminant complètement ces aliments. Ils devront être remplacés par d’autres à forte teneur en protéines, comme les œufs.

Syndrome alpha-gal : une maladie rare

Bien qu’il s’agisse d’un problème très grave qui affecte les habitudes alimentaires, le syndrome alpha-gal est rare. Son incidence dépend beaucoup de la population en question. En effet, le fait de vivre dans certaines régions des États-Unis est considéré comme un facteur de risque.

Cependant, gardez à l’esprit que des précautions peuvent être prises pour éviter une morsure de tique. Cela rendra impossible le développement du syndrome alpha-gal. N’oubliez pas qu’une fois qu’elle apparaît, il n’y a pas de solution, il ne reste donc plus qu’à retirer la viande rouge et ses dérivés de l’alimentation.

Dans cette situation, il sera indispensable d’adapter le régime alimentaire pour éviter les carences en protéines qui affectent la santé. La meilleure chose à faire est d’augmenter votre consommation d’œufs et de viande blanche.

Cela pourrait vous intéresser ...
Allergie au lait et intolérance au lactose : les différences
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Allergie au lait et intolérance au lactose : les différences

L'allergie au lait est réellement différente de l'intolérance au lactose, même si les symptômes peuvent être similaires. Découvrez-en plus !



  • Berends AMA, Oude Elberink JN. Het alfa-galsyndroom, allergische reacties op vlees [The alpha-gal syndrome: an allergic reaction to mammalian meat secondary to a tick bite]. Ned Tijdschr Geneeskd. 2017
  • Krčmová I, Novosad J. Anaphylactic symptoms and anaphylactic shock. Vnitr Lek. 2019 Winter;65(2):149-156.
  • Iweala OI, Choudhary SK, Commins SP. Food Allergy. Curr Gastroenterol Rep. 2018 Apr 5;20(5):17.
  • García-Paba, María Beatriz. “Anafilaxia tardía tras la ingesta de carnes rojas con sensibilización a alfa-gal. Reporte de caso.” Revista Alergia México 65 (2018): 23-23.
  • Ferreira, Maurício Domingues, Luiz Piaia Neto, and Rodrigo Gil Ribeiro. “Alergia a alfa-gal: Uma revisão sistemática.” Arquivos de Asma, Alergia e Imunologia 3.6 (2015): 241-250.