Syndrome du conflit antérieur de cheville

13 juillet 2020
Avez-vous déjà souffert d'un entorse ? Consultez un médecin pour être sûr qu'il ne s'agit pas d'un conflit antérieur de cheville, une lésion qui peut nécessiter, dans certains cas, une intervention chirurgicale comme unique solution.

Le syndrome du conflit antérieur de cheville survient généralement chez les personnes qui pratiquent régulièrement une activité physique. Les athlètes en souffrent souvent à un moment donné de leur carrière. Cependant, nous découvrirons dans cet article comment le détecter, ses symptômes ainsi que la meilleure manière de traiter cette lésion.

Comme le soulignent certains articles scientifiques, la cheville est une articulation qui joue un rôle important dans la position debout ainsi que dans la répartition du poids du corps.

Pour cette raison, il est nécessaire, en cas de gêne ou de douleur dans cette zone, de se rendre chez un professionnel afin qu’il réalise les tests appropriés et qu’il établisse un diagnostic. En effet, comme nous allons le découvrir, face à un conflit antérieur de cheville, la vie du patient peut être limitée.

Le conflit antérieur de cheville est-il une entorse ?

Pour comprendre en quoi consiste réellement un conflit antérieur de cheville, nous pouvons penser à une entorse. Toutefois, bien que ces deux lésions se ressemblent, il ne s’agit pas de la même chose pour autant. Une entorse peut conduire à un étirement excessif des ligaments provoquant alors des micro-déchirures voire même la rupture partielle ou complète des ligaments.

Un sportif qui a mal à cause du syndrome du conflit antérieur de cheville

Que se passe-t-il lorsque l’entorse ne guérit pas ou qu’il n’y a pas eu de consultation chez le médecin ? Un conflit antérieur de cheville peut avoir lieu. En effet, les ligaments déchirés commencent à cicatriser en formant un tissu appelé tissu synovial, qui se retrouve piégé avec le mouvement.

Etant donné qu’il n’y a pas de repos, ou de bandage du pied, le tissu qui cicatrise est généralement volumineux car le pied ne reste pas immobile.

Lisez également : Remèdes naturels pour soulager une entorse de cheville

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes du conflit antérieur de cheville sont progressifs en termes de douleur. Si nous n’allons pas chez un spécialiste pour une série de tests permettant de diagnostiquer cette lésion et commencer un traitement, la douleur sera de plus en plus insupportable et affectera la qualité de vie.

  • Si vous êtes sportifs et que vous jouez au football, la douleur vous avertira chaque fois que vous taperez dans le ballon
  • De même, si vous faites de la danse classique, les positions qui requièrent de se mettre sur “les pointes des pieds” provoqueront une douleur intense qui augmentera progressivement

Par ailleurs, une douleur peut également nous avertir que nous souffrons de ce type de lésion lors de la pratique du pilates. Et plus précisément dans la position des “pointes”.

Tout mouvement qui implique le travail de la partie antérieure de la cheville entraînera une douleur. De plus, il se peut qu’il y ait également une inflammation dans la zone.

Application de froid pour apaiser la douleur découlant du syndrome du conflit antérieur de cheville

Traitements du conflit antérieur de cheville

Comme nous venons de le constater, la douleur peut limiter la pratique des sports que nous venons de mentionner.

Pour cette raison, il est nécessaire de se rendre chez un professionnel qui effectuera une IRM afin de voir s’il y a réellement un conflit antérieur de cheville. Une fois le diagnostic établi, la procédure est la suivante :

  • Anti-inflammatoires : ils existent sous la forme de pommade ou de médicaments. Or, on peut aussi tout simplement appliquer de la glace. Le but est de réduire l’inflammation et la douleur
  • Corticoïdessi la douleur est intense, les corticoïdes peuvent être une autre option. Les anti-inflammatoires sont efficaces dans les cas plus légers de conflit antérieur de cheville
  • Chirurgie : dans le cas où le tissu synovial est très volumineux, les méthodes précédentes ne seront pas totalement efficaces. Une intervention chirurgicale est donc nécessaire

Découvrez aussi : Remèdes maison pour traiter les pieds et les chevilles gonflés

Quoi qu’il en soit, le médecin recommandera du repos ou une activité physique à faible impact pour la zone de la cheville. Il est préférable d’aller chez le médecin face au moindre symptôme de douleur ou d’inconfort dans la partie antérieure de la cheville. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons empêcher le tissu synovial de continuer à se développer. Et éviter que la seule solution soit la chirurgie.

Avez-vous déjà souffert d’une entorse sans vous reposer jusqu’à la guérison complète ? Avez-vous déjà reçu un diagnostic indiquant un conflit antérieur de cheville ? Nous espérons que cet article vous a permis d’en savoir davantage sur ce type de lésion, plus spécifique dans le cas du football ou de la danse classique. Mais également dans le cadre d’autres sports.

 

  • Cuéllar-Avaroma, A, King-Hayata, MA, Martínez-de Anda, MC, King-Martínez, M, & King-Martínez, AC. (2017). Tratamiento endoscópico del pinzamiento posterior del tobillo. Acta ortopédica mexicana31(1), 24-29. Recuperado en 07 de marzo de 2019, de http://www.scielo.org.mx/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S2306-41022017000100024&lng=es&tlng=es.
  • Inzulza C, Alonso, & Robertson C, Winston. (2002). PINZAMIENTO ANTEROLATERAL DEL TOBILLO: EVALUACION ECOTOMOGRAFICA. Revista chilena de radiología8(1), 28-32. https://dx.doi.org/10.4067/S0717-93082002000100007
  • Márquez Arabia, Jorge Jaime, Márquez Arabia, William Henry, & Gómez Hoyos, Juan Carlos. (2013). Lesiones en bailarines de ballet. Revista Cubana de Ortopedia y Traumatología27(1), 109-122. Recuperado en 07 de marzo de 2019, de http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0864-215X2013000100011&lng=es&tlng=es.
  • OSORIO CIRO, J., & CLAVIJO RODRÍGUEZ, M., & ARANGO V., E., & PATIÑO GIRALDO, S., & GALLEGO CHING, I. (2007). Lesiones deportivas. Iatreia, 20 (2), 167-177.