Syndrome du travailleur de la bulle : qu'est-ce que c'est et comment y faire face

Face à l'impossibilité de se déconnecter du travail, le syndrome du travailleur de la bulle crée des conditions propices au stress, à l'anxiété et à la dépression. Découvrez quelques stratégies pour y faire face.
Syndrome du travailleur de la bulle : qu'est-ce que c'est et comment y faire face
Maria Fatima Seppi Vinuales

Rédigé et vérifié par la psychologue Maria Fatima Seppi Vinuales.

Dernière mise à jour : 16 décembre, 2022

Sur certains murs on lit : « Maison, bureau, chambre et travail : où commence et où finit la journée ? Cette phrase fait référence (et dénonce) aux temps indifférenciés, aux activités qui se confondent dans un espace auparavant limité à certaines fonctions. C’est ainsi que surgit le syndrome du travailleur de la bulle, celui qui n’arrive pas à faire la distinction entre sa vie privée et sa vie professionnelle, celui qui est connecté tout le temps à son travail.

Bien sûr, cette situation peut avoir ses avantages, mais elle n’est pas non plus sans conséquences. Surtout quand il s’agit de santé. Voyons de quoi il s’agit et quelles stratégies nous pouvons mettre en place pour trouver l’équilibre.

Qu’est-ce que le syndrome du travailleur de la bulle ?

Le syndrome du travailleur de la bulle fait référence à la difficulté qu’éprouvent les employés à se déconnecter de leurs obligations professionnelles. Bien que ce ne soit pas quelque chose de nouveau, il s’est amélioré depuis la pandémie.

Le télétravail et la fusion ou les frontières floues entre les mondes hors ligne et en ligne offrent les conditions pour que cette situation se maintienne. Certains des signes qui montrent le syndrome du travailleur de la bulle sont les suivants :

  • Perte d’intérêt pour tout ce qui n’est pas travail.
  • Dépendance ou contrôle obsessionnel du mobile, des emails et des notifications.
  • Utilisation excessive de la technologie et d’Internet. La personne peut ressentir un inconfort intense lorsque les applications se bloquent ou que le Wi-Fi tombe en panne.
  • Troubles du sommeil et de l’appétit.
  • Changements d’humeur : stress, anxiété, nervosité.
  • Appauvrissement dans les sujets de conversation, puisque tout commence et finit au travail.
Dépendance mobile dans le syndrome du travailleur de la bulle.
La personne dans la bulle de travail vérifie le mobile en permanence, de peur de manquer des notifications de travail.

Comment faire face au syndrome du travailleur de la bulle ?

D’après les symptômes indiqués, il faut s’attendre à ce qu’il y ait des conséquences dans toutes les sphères de la vie. Nous parlons non seulement d’une baisse de performance et de créativité au travail, puisque nous ne nous reposons jamais, mais aussi d’ingérence dans les soins personnels et les relations sociales.

Bien sûr, le stress quotidien peut également entraîner des problèmes plus complexes, tels que la dépression et les troubles anxieux. Pour cette raison, voici quelques recommandations à prendre en compte pour faire face au syndrome du travailleur de la bulle.

Faire une liste de choses à faire limitée

Listez les obligations à exécuter le jour J. De cette façon, cela vous aidera à avoir une image claire de ce que vous devez résoudre, en priorisant son importance et en évitant de travailler plus que nécessaire.

Prévoyez du temps pour l’activité physique

Si vous avez du mal à vous engager ou avez tendance à l’abandonner, essayez de le pratiquer avec quelqu’un. De cette façon, il vous sera plus difficile d’annuler le plan ou de trouver des excuses.

Sortez de la maison

Peut-être n’êtes-vous pas très intéressé par les sorties, mais c’est un moyen d’éviter de tomber dans la tentation d’être devant l’ordinateur. Il est bon d’effectuer des activités sans transporter l’appareil mobile avec vous. Par exemple, allez vous promener dans le parc et laissez votre téléphone portable à la maison.

Choisissez des moments de pause pendant votre journée de travail

Vous pouvez les utiliser pour étirer votre corps, écouter une chanson, fermer les yeux et respirer. Identifiez ce qui vous procure du bien-être et passez quelques minutes à le faire.

Pratiquez le “non”

Aussi bien avec soi-même qu’avec les autres. Bien que vous soyez passionné par votre travail, vous devez aussi être capable de vous fixer une limite.

Il n’est pas nécessaire de tout résoudre aujourd’hui ; Rien ne se passe si vous laissez un e-mail sans réponse jusqu’au matin. De même, il convient que vous indiquiez quel est l’horaire dans lequel vous êtes disponible et que vous le respectiez.

Faites attention à votre environnement de travail

Favorisez une atmosphère plus positive si vous êtes le leader. Prendre soin de ses collègues est aussi une façon de prendre soin de soi.

Si chacun maintient un rythme obsessionnel et sans pauses, le stress va augmenter. Pour cette raison, même s’ils travaillent à distance, il est important de trouver des espaces de socialisation informelle, de prendre le temps de faire des blagues, de catharsis au travail.

Le manque d'horaires dans le syndrome du travailleur de la bulle.
L’absence d’horaires délimités dans ce syndrome altère le sommeil et l’humeur de la personne.

Le défi de trouver l’équilibre

La vie est comme un jeu de jonglage : pour qu’il continue et qu’il gagne, il faut essayer de garder toutes les boules colorées en équilibre, sans faire plus attention à l’une qu’à l’autre. Cette métaphore nous aide à réfléchir aux différents espaces dans lesquels se déroulent nos activités. Travail et développement professionnel, relations, soins personnels et santé, amitiés, couple.

Chaque fois que nous mettons trop l’accent sur l’une de ces boules, nous négligeons les autres et courons le risque qu’elles tombent. Il arrive que parfois ils tombent et, bien qu’ils ne se cassent pas, il y a des marques.

Par conséquent, nous devons essayer de réserver un temps et un espace pour chacune des choses, activités et personnes qui nous intéressent. Prenez soin d’eux, profitez-en, connectez-vous avec eux. Ne confondez pas la partie avec le tout. Vous devez comprendre que même si le travail est une partie importante de nos vies, ce n’est pas toute notre vie.

Enfin, en tant que société, nous avons aussi un rôle à revoir. Il faut arrêter de récompenser la disponibilité 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que le burn-out ? Le syndrome dont souffre Sandra Bullock
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce que le burn-out ? Le syndrome dont souffre Sandra Bullock

Sandra Bullock souffre du syndrome de burn-out. Pour cette raison, elle a décidé de quitter la scène et de se consacrer à sa famille.



  • Osorio, J. E., & Cárdenas Niño, L. (2017). Estrés laboral: estudio de revisión. Diversitas: perspectivas en psicología13(1), 81-90.
  • Silla, J. M. P. (2001). El estrés laboral: una perspectiva individual y colectiva. Prevención, trabajo y salud: Revista del Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el trabajo,(13)18, 38.
  • Jacobs, S., Johnson, C. & Hassell, K. (2018). Managing workplace stress in community pharmacy
    organisations: lessons from a review of the wider stress management and prevention literature. International Journal of Pharmacy Practice. 26, pp28-38

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.