Tendinite à l’épaule : symptômes, causes et traitement

29 août 2020
La tendinite à l'épaule est un état traumatologique très gênant pour les personnes qui en souffrent. Dans les cas les plus graves, elle limite le mouvement et entraîne une douleur intense.

Une tendinite à l’épaule peut empêcher la personne d’exercer son activité quotidienne pendant plusieurs jours. Parfois, dans les cas les plus graves, il faut des semaines pour retrouver la mobilité normale et la force d’avant.

La tendinite correspond à l’inflammation d’un tendon du corps qui prend du volume en raison de cette inflammation. Etant donné que l’augmentation de la masse est due aux liquides et au même processus pathologique, la force se perd, ainsi que la fonctionnalité.

Par ailleurs, il convient de préciser qu’un tendon est une structure fibreuse qui relie un os à un muscle ou à un groupe musculaire. Autrement dit, les tendons unissent le muscle avec le tissu osseux afin de développer les différents mouvements.

Comme les autres tendinites, la tendinite à l’épaule est une réaction due à une surcharge de l’anatomie en raison d’un usage intensif ou répété. Le problème avec cette articulation en particulier est que les douleurs sont généralement répétitives, et la personne qui en souffre doit prendre des précautions en permanence.

Plus de la moitié des êtres humains souffriront d’une tendinite à un moment donné de leur vie. Cela indique l’importance de cette lésion. Dans le cas de l’épaule, elle constitue l’une des plus fréquentes.

Les causes de la tendinite à l’épaule

La surcharge de forces ou l’usage intensif ou répétitif d’un tendon peut déboucher sur une inflammation. Concernant la tendinite à l’épaule, l’articulation sur-utilisée sera la ceinture scapulaire qui relie l’humérus, la clavicule et l’omoplate.

Chez les personnes d’un certain âge, il faut également ajouter le facteur de l’arthrose. Lorsque les articulations deviennent plus raides avec le temps, il est plus courant de souffrir de tendinite à l’épaule avec des efforts moindres.

Cependant, les os ne sont les seuls à souffrir de la vieillesse. Les tendons s’atrophient également et durcissent au fil des années. Moins le tendon est souple, plus il est logique que son étirement entraîne une inflammation.

D’autre part, les sportifs qui utilisent leurs membres supérieurs lors de l’entraînement constituent un groupe à risque. L’aviron, le basketball, la boxe, le baseball et autres sports sont tous sujets à des tendinites à l’épaule.

Par conséquent, la distinction entre les troubles sportifs et dégénératifs est apparue. Les troubles sportifs surviennent chez les personnes jeunes qui pratiquent un sport qui implique énormément de mouvements d’épaule. En revanche, les troubles dégénératifs se développent chez des personnes âgées avec des antécédents d’arthrose.

Une femme qui a une tendinite à l'épaule.

Lisez également : 7 exercices pour renforcer les épaules

Symptômes de la tendinite à l’épaule

Une fois que la tendinite à l’épaule est apparue, le premier symptôme est la douleur lors de certains mouvements. La douleur peut même se produire lors de petites torsions de l’articulation.

On constate également une sensibilité dans la zone affectée. La palpation est douloureuse, surtout sur le trajet des tendons les plus enflammés. De plus, les vêtements serrés peuvent générer une irritation et des inconforts lors des épisodes aiguës.

La douleur s’intensifie la nuit par la position que nous adoptons pour dormir. L’épaule subit davantage de pression et le repos est interrompu à cause de cela. De nombreux patients doivent dormir en position assise pour diminuer les douleurs.

L’impuissance fonctionnelle est certainement ce qui est le plus atteint. L’épaule qui souffre de tendinite ne peut pas s’étirer, ni saisir des objets relativement proches. La préparation des repas, la pratique d’exercices, l’habillage, mettre les chaussures sont des gestes difficiles, ainsi que de nombreuses autres choses.

La tendinite à l'épaule consiste en une inflammation douloureuse.

Découvrez aussi : Comment traiter les douleurs dans les épaules ?

Traitement

Le traitement de la tendinite à l’épaule est un traitement conservateur dans la plupart des cas. Il s’agit d’éviter la chirurgie par arthroscopie et d’opter plutôt pour des moyens physiques, basés sur la rééducation.

A cette fin, des programmes sur mesure sont élaborés pour chaque patient. L’approche n’est effectivement pas la même pour une personne âgée avec de l’arthrose que pour un jeune athlète blessé lors d’un entraînement. Les possibilités pour l’avenir sont différentes également.

L’usage d’anti-inflammatoires reste à la discrétion du médecin traitant et du patient. Ils servent à réduire l’inflammation dans la zone, mais s’ils ne s’accompagnent pas de physiothérapie, de repos de l’épaule et d’application locale de froid, l’effet véritable est difficile à obtenir. Ils sont indiqués au début du trouble afin d’améliorer les sensations.

Parmi les anti-inflammatoires, il existe deux options : stéroïdiens et non stéroïdiens. Les premiers sont les corticoïdes qui doivent s’utiliser pendant une durée limitée en nombre de jours et de doses, afin de prévenir les effets indésirables. Les seconds permettent une plus grande flexibilité, bien qu’ils présentent également des réactions adverses liées à l’appareil digestif.

La tendinite à l’épaule est différente selon notre âge

Il est évident que la tendinite à l’épaule n’est pas vécue par tout le monde de la même manière. Dans certains cas, elle passe inaperçue et n’affecte pas la vie quotidienne de la personne. Au bout de deux semaines, le problème est résolu et personne ne s’en est aperçu.

C’est différent pour un athlète par exemple qui sent que son activité et ses entraînements sont limités. Ou pour un individu qui travaille dans des bureaux équipés d’ordinateurs, et qui ne peut plus travailler à cause de la douleur due à la position assise.

Dans ce cas, il est préférable de consulter un médecin. Le professionnel effectuera quelques examens de diagnostic et, si nécessaire, administrera des séances chez un physiothérapeute.

 

  • Marzoa, I. Ferreiro, et al. “Tratamiento rehabilitador del hombro doloroso.” Rehabilitación 39.3 (2005): 113-120.
  • Bravo Acosta, Tania, et al. “Valor de la ecografía musculoesquelética en el dolor agudo de hombro.” Revista Cubana de Medicina Física y Rehabilitación 8.2 (2017): 256-258.
  • Jiménez-Martín, A., et al. “Tratamiento de la tendinitis calcificante de hombro mediante artroscopia.” Trauma Fund MAPFRE 23 (2012): 32-37.