Tendinite rotulienne : pourquoi provoque-t-elle des douleurs au genou ?

La douleur de la tendinite rotulienne diminue pendant l'activité physique. Au repos, elle réapparaît avec plus de force.
Tendinite rotulienne : pourquoi provoque-t-elle des douleurs au genou ?

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 09 août, 2022

La tendinite rotulienne ou tendinopathie rotulienne est connue sous le nom de « genou du sauteur ». Il s’agit d’une affection courante chez ceux qui pratiquent des activités sportives impliquant des sauts continus, comme le basket-ball ou le volley-ball.

Comme son nom l’indique, elle touche directement le tendon rotulien. Cette blessure est due à des mouvements répétitifs, qui causent des dommages, une surcharge ou une irritation des tissus. L’articulation devient donc beaucoup plus rigide et, par conséquent, dysfonctionnelle.

La tendinite rotulienne

La rotule repose sur le devant de l’articulation du genou. Lorsque quelqu’un contracte ou étend le genou, le bas de la rotule glisse sur les os de cette zone.

Il y a là deux tendons, dont la fonction principale est de lier la rotule aux os et aux muscles qui se trouvent dans le genou. Ces tendons sont le tendon rotulien et le tendon du quadriceps.

Lorsque l’un de ces tendons s’enflamme, la rotule ne bouge pas comme elle le devrait. Par conséquent, il y a une altération du mouvement normal de l’articulation. La douleur apparaît également dans la région, et est parfois très sévère.

Tendinite au genou.

Les causes de la tendinite rotulienne

La principale cause de la tendinite rotulienne est un mouvement inapproprié, constant et répétitif. Un tel mouvement provoque une inflammation. On parle de microtraumatismes répétés, un phénomène courant chez les athlètes.

Les autres causes fréquentes de la tendinite rotulienne sont les suivantes :

  • La rotule est plus haute que la normale ;
  • La partie interne du quadriceps est faible ;
  • Les muscles de la région manquent de souplesse ;
  • Une blessure n’a pas été correctement traitée ;
  • Il y a une surutilisation du genou ;
  • Il y a fatigue musculaire ;
  • Le port de chaussures inappropriées.

En règle générale, l’inconfort est ressenti lorsque les genoux sont fléchis. La douleur apparaît généralement lorsque le mouvement est initié, mais disparaît ensuite pendant l’activité physique. La douleur revient au repos.



Symptômes et diagnostic

Le principal symptôme de la tendinite rotulienne est la douleur, située juste en dessous de la rotule. La tension et la raideur dans le genou sont d’autres symptômes possibles. La sensation de douleur augmente pendant un saut.

Par ailleurs, nombreuses sont les personnes qui ressentent une douleur dans la partie supérieure du genou. Elle apparaît principalement lorsque les muscles de cette zone sont tendus.

Athlète blessé au genou.

En général, les symptômes varient en fonction de la gravité de la blessure. Si la douleur n’est pas traitée, l’inconfort deviendra permanent. 

Le plus souvent, la tendinite rotulienne est diagnostiquée sur la base des antécédents et de l’examen physique. Des échographies sont parfois prescrites pour confirmer le diagnostic, ainsi que des radiographies pour écarter d’autres pathologies suspectées. Ce n’est que dans des cas très exceptionnels qu’une IRM est indiquée.



Le traitement

La première mesure de contrôle est le repos, afin de soulager l’inflammation et la douleur. Parfois, il est nécessaire d’immobiliser la zone à l’aide d’une bande rotulienne ou d’une genouillère, qui soutient le genou et le maintient immobile. Les autres mesures fréquentes sont les suivantes :

  • Prise d’analgésiques et d’anti-inflammatoires ;
  • Glace sur la zone touchée, plusieurs fois par jour ;
  • Jambe surélevée pendant quelques minutes lorsque la douleur apparaît ;
  • Thérapie physique pour renforcer la zone et prévenir d’autres blessures ;
  • Cryothérapie et ultrasons ;
  • Micro-courants.

Ce n’est que lorsque le traitement conservateur ne fonctionne pas et que la tendinite rotulienne devient chronique que la chirurgie peut être envisagée. La chirurgie aura pour but d’extraire la partie endommagée du tissu enflammé. Parfois, le chirurgien procède seulement à de petites coupures sur les côtés du tendon pour diminuer la pression.

Cela pourrait vous intéresser ...
Combien de temps une tendinite met-elle à cicatriser ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Combien de temps une tendinite met-elle à cicatriser ?

Soigner une tendinite est une épreuve pour beaucoup. Le rétablissement dépend de l'action immédiate et de la réadaptation.



  • Duri, Z. A., Aichroth, P. M., Wilkins, R., & Jones, J. (1999). Patellar tendonitis and anterior knee pain. The American Journal of Knee Surgery.
  • Basso, O., Johnson, D. P., & Amis, A. A. (2001). The anatomy of the patellar tendon. Knee Surgery, Sports Traumatology, Arthroscopy. link.springer.com/article/10.1007%2Fs001670000133
  • Morelli, V., & Rowe, R. H. (2004). Patellar tendonitis and patellar dislocations. Primary Care – Clinics in Office Practice. sciencedirect.com/science/article/pii/S009545430400079X?via%3Dihubg/10.1016/j.pop.2004.07.003
  • Hale, S. A. (2005). Etiology of patellar tendinopathy in athletes. Journal of Sport Rehabilitation. journals.humankinetics.com/doi/10.1123/jsr.14.3.259

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.