Ténesme rectal : causes, symptômes et traitements

Le sentiment constant de vouloir aller à la selle et de ne pas pouvoir le faire peut être le symptôme d'un ténesme rectal. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.
Ténesme rectal : causes, symptômes et traitements

Dernière mise à jour : 26 juillet, 2022

Le ténesme rectal est ce sentiment presque constant de vouloir déféquer, mais de ne pas pouvoir y parvenir. De plus, il peut y avoir des douleurs dans l’abdomen, des coliques, des selles douloureuses et très peu abondantes.

Bien qu’ils puissent être associés, il ne faut pas confondre ténesme rectal et constipation. En cas de ténesme rectal, l’envie de déféquer persiste, même lorsque les intestins sont vides.

Il y a plusieurs raisons à cela. Ils sont généralement associés à des maladies inflammatoires de l’intestin ou à des troubles de la motricité. Le traitement dépendra de la cause.

Qu’est-ce que le ténesme rectal ?

Le ténesme rectal est le nom donné à cette affection dans laquelle la personne éprouve un besoin intense, constant et urgent d’évacuer, mais sans atteindre son but.

Parfois, il arrive aussi que, même lorsque la personne est parvenue à déféquer, elle en ressente encore l’envie. C’est-à-dire que toutes ces sensations qui accompagnent ou annoncent le désir d’aller aux toilettes ne disparaissent pas.

Par conséquent, un ténesme rectal peut survenir même lorsqu’il n’y a pas de selles dans les intestins. Souvent, la personne a l’impression que les intestins ne sont pas complètement vidés.

En plus de ce qui précède, d’autres symptômes sont ressentis. Ce sont les suivants :

  • Constipation
  • Forcer la défécation
  • Douleurs abdominales et coliques
  • Selles douloureuses et difficiles
  • Peu ou pas de selles
  • Présence de mucus dans les selles



Les causes du ténesme rectal

Il existe plusieurs causes pouvant provoquer l’apparition d’un ténesme rectal. Il est généralement lié à d’autres problèmes de santé, tels que ceux mentionnés ci-dessous.

Rectite

La rectite est une inflammation de la muqueuse du rectum ou du côlon. Elle peut survenir pour diverses raisons, telles que la radiothérapie, les maladies infectieuses (gastro-entérite), voire sexuellement transmissibles.

Les symptômes comprennent la diarrhée, des douleurs anales et des saignements avec les selles. Le ténesme rectal est aussi souvent un signe de proctite.

Douleur rectale due au ténesme.
L’inconfort dans la région anale est intense dans certaines conditions et affecte la qualité de vie.

Infection intestinale

Les colites infectieuses et autres infections intestinales peuvent être causées par différents types de micro-organismes (bactéries, parasites, virus). Les symptômes d’accompagnement varient, mais comprennent un ténesme rectal, des douleurs et des crampes abdominales, ainsi que de la diarrhée.

Maladie inflammatoire de l’intestin

Le terme maladies inflammatoires de l’intestin englobe un groupe d’affections, dont la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn. Elles peuvent présenter divers symptômes, tels qu’un gonflement abdominal, une diarrhée intense et un ténesme rectal.

Troubles de la motricité intestinale

Sous le nom de troubles de la motricité digestive ou intestinale, se trouvent diverses affections dans lesquelles le transit normal des matières fécales est altéré. Il s’agit d’un syndrome obstructif dont l’étiologie et les manifestations sont très variées.

Diverticulose

La diverticulose est une maladie qui se caractérise par la formation de diverticules dans l’intestin. Ce sont de petites poches dans la muqueuse.

Elles ne causent généralement pas de problèmes majeurs, jusqu’à ce qu’elles s’enflamment ou s’infectent, entraînant une diverticulite. Dans ces cas, les symptômes comprennent un ténesme rectal.

Syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable est une pathologie dans laquelle des épisodes de diarrhée alternent avec de la constipation, ainsi que des douleurs (crampes) et un ténesme rectal. Les patients sont sensibles au stress, ainsi qu’aux changements alimentaires et à certains médicaments qui peuvent déclencher des symptômes.

Abcès anal

Dans un abcès ou une fistule anale ou anorectale, une cavité contenant du pus se forme dans la région autour de l’anus.  Ls symptômes courants du ténesme rectal (douleur lors des selles, par exemple) sont parfois présents, ainsi que des grumeaux, des saignements et des écoulements.

Cancer du côlon

Les symptômes du cancer du côlon ou du cancer colorectal ne sont pas spécifiques. Parmi eux, figurent la diarrhée, les douleurs abdominales, le ténesme rectal et le sang dans les selles.

Pour cette raison, il peut être difficile à identifier. Par conséquent, il convient de consister en cas de présence de ces symptômes.



Hémorroïdes

Avec les hémorroïdes, certains patients peuvent également ressentir ce sentiment de vouloir aller à la selle et que les intestins sont toujours pleins, même après évacuation. Lorsqu’une hémorroïde passe à travers l’anus, il y a une irritation et une douleur intense.

Autres causes

En dehors de celles mentionnées, il existe d’autres causes pouvant provoquer un ténesme rectal. Ceux-ci comprennent le stress, l’anxiété et les maladies sexuellement transmissibles (par exemple, la syphilis).

Comment est établi le diagnostic ?

Pour le diagnostic de ténesme rectal, un examen physique complet doit être effectué. Dans un premier temps, le professionnel de la santé s’enquiert des symptômes, ainsi que des habitudes intestinales (fréquence d’évacuation, quantité et consistance des selles), dont l’alimentation et d’autres aspects liés au mode de vie.

De plus, des tests sanguins et des cultures de selles sont recommandés. Divers tests d’imagerie sont également effectués, notamment des radiographies, des tomodensitogrammes de la région abdominale, une coloscopie et une proctosigmoïdoscopie.

Rectosigmoïdoscopie pour ténesme rectal.
L’observation directe du tractus intestinal inférieur peut donner des indices sur la cause sous-jacente à l’origine du ténesme.

Quel est le traitement recommandé ?

Le traitement du ténesme rectal dépendra de la cause. Dans certains cas, des médicaments de différents types sont nécessaires. Parmi eux, figurent les antibiotiques et les vermifuges pour les infections intestinales ou sexuellement transmissibles.

Le professionnel peut également suggérer des corticostéroïdes, par voie orale ou rectale, ainsi que des suppresseurs du système immunitaire pour réduire l’inflammation.

Chez certains patients, la consommation de laxatifs peut être recommandée, notamment lorsque le ténesme rectal est associé à des problèmes de motricité intestinale ou en cas de constipation.

Il y a également des mesures liées au mode de vie à prendre en compte. Il convient par exemple d’éviter les farines raffinées, les aliments transformés (saucisses) et la malbouffe.

La consommation d’aliments riches en fibres (légumes et fruits frais, légumineuses et noix) est recommandée. De même, une hydratation adéquate et une activité physique régulière doivent être maintenues.

Quand consulter un médecin ?

Vous devez faire attention à certains symptômes, comme les douleurs abdominales, les saignements rectaux ou fécaux, la fièvre, les nausées et les vomissements. S’ils surviennent de manière persistante, il est recommandé de consulter un médecin aussi rapidement que possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Eau salée : est-ce efficace contre la constipation ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Eau salée : est-ce efficace contre la constipation ?

Certains disent que l'eau salée peut soulager la constipation. Que dit la science à ce sujet ? Découvrez-le ici.



  • Alliende R. Trastornos de la motilidad: alternativas terapéuticas farmacológicas. Medwave 2007; 7(8): e3251. Doi: 10.5867/medwave.2007.08.3251
  • Astiz J, Beraudo M, Tinghitella G, Chiurco L. Abscesos y fístulas anales. M. Rev. argent. Cir. 2007; 92(3/4): 146-154.
  • Bouhnik Y. Infecciones intestinales víricas y bacterianas. EMC – Tratado de Medicina. 2004; 8(1): 1-3.
  • Girón Ortega J, Pérez Galera S, Girón González JA. Colitis infecciosa. Medicine – Programa de Formación Médica Continuada Acreditado. 2020; 13(8): 427-433.
  • Lagier J. Infecciones intestinales víricas y bacterianas. EMC – Tratado de Medicina. 2017; 21(2): 1-5.
  • Malpartida M. Enfermedades de transmisión sexual en la atención primaria. Rev.méd.sinerg. 2020; 5(4): e405.
  • Valero A, Zarabozo E, Álvarez Muñoz E, Molnar A. Trastornos de la motilidad digestiva. Estreñimiento. Bol. Pediatr. 2018; 58(246): 277-284.
  • Villalba A, Rodas J. Los abscesos anales, ¿originan fístulas? Rev Mex Coloproctol. 2005; 11(3): 106-109.