Test de protéines totales : la signification des résultats

Le test des protéines totales est utile comme première approche des troubles hépatiques, rénaux ou du système immunitaire. De plus, il permet d'évaluer l'état nutritionnel.
Test de protéines totales : la signification des résultats
Mariel Mendoza

Rédigé et vérifié par la médecin Mariel Mendoza.

Dernière mise à jour : 16 septembre, 2022

Le test des protéines totales, également appelé rapport albumine/globuline, est indiqué par le médecin en cas de suspicion d’une des maladies suivantes :

  • Troubles hépatiques ou rénaux
  • Maladies auto-immunes
  • Dénutrition

L’analyse peut également être indiquée dans le cadre d’un contrôle de routine, inclus dans le panel métabolique de base. Elle complète également les évaluations en cas de fatigue inexpliquée, d’œdème ou de tout symptôme suggérant des problèmes gastro-intestinaux ou des troubles de la moelle osseuse.

Le test de protéines totales mesure la quantité de protéines dans le sang. La plupart des laboratoires rapportent généralement la valeur totale de celle-ci, les protéines fractionnées (albumine et globuline) et la proportion (ou quotient) d’albumine par rapport aux globulines.

Quelles sont les protéines mesurées ?

Les protéines sont des structures très importantes pour le fonctionnement de l’organisme. Elles font partie de la structure de toutes les cellules, organes et tissus.

On les trouve sous différentes formes, telles que des enzymes, des transporteurs de substances, des compléments et des anticorps (ou immunoglobulines). Les protéines plasmatiques sont synthétisées principalement dans le foie, tandis que les immunoglobulines sont synthétisées par les cellules lymphatiques dans les nodules, la moelle osseuse ou la rate.

Deux classes de protéines circulent dans le plasma : l’albumine et la globuline. L’albumine est présente dans une plus grande proportion, soit environ 60% de la protéine totale et est produite dans le foie.

Elle est responsable du maintien de la pression osmotique colloïdale, empêchant ainsi les fuites de liquide des vaisseaux sanguins dans l’interstitium. De plus, elle est responsable du transport des hormones, des vitamines, des minéraux comme le calcium et de diverses substances.

Les 40 % restants des protéines sanguines totales sont des globulines. Elles représentent un groupe diversifié. Certaines sont produites par le foie, les autres par le système immunitaire (ganglions lymphatiques, rate et moelle osseuse). Elles transportent des substances et combattent les infections.

Des anticorps qui sont des protéines.
Les anticorps sont des protéines. Ils ont une fonction spécifique liée à la défense de l’organisme.



Comment se déroule le test de protéines totales ?

Le test des protéines totales implique le prélèvement d’un échantillon de sang veineux. À moins que d’autres analyses de sang soient nécessaires, aucune préparation préalable particulière n’est requise. Autrement dit, il n’y a pas de jeûne obligatoire).

Les protéines peuvent également être mesurées dans d’autres fluides biologiques, tels que l’urine, le liquide pleural ou le liquide céphalo-rachidien.



Le test de protéines totales mesure l’albumine et les globulines. En cas de modification des résultats, de nouveaux tests peuvent être indiqués, tels que l’électrophorèse des protéines sériques (test d’immunofixation) et les immunoglobulines quantitatives.

L’électrophorèse des protéines sériques mesure les différents groupes de globulines. Celles-ci sont regroupées dans le domaine d’étude, en fonction de la façon dont elles migrent, classées en alpha, gamma et bêta.

L’analyse des résultats

Les valeurs varient avec l’âge. Chez les enfants de plus de 3 ans, les valeurs normales sont les suivantes :

  • Protéines totales : 6 à 8 grammes par décilitre.
  • Albumine : 3,5 à 5,2 grammes par décilitre.
  • Globulines : 2 à 4 grammes par décilitre.

De faibles valeurs de protéines totales sont associées aux conditions suivantes :

  • Dénutrition
  • Immunosuppression
  • Troubles hématologiques, comme la leucémie
  • Malabsorption intestinale, comme dans la maladie cœliaque ou la maladie intestinale inflammatoire
  • Maladie rénale
    • Dans la glomérulonéphrite et le syndrome néphrotique, il y a perte de protéines dans les urines.
  • Maladie hépatique sévère
    • Il n’y a pas de production de protéines, comme dans le cas d’une cirrhose ou d’une insuffisance hépatique.
  • Insuffisance cardiaque congestive
    • Il y a une augmentation du volume plasmatique, ce qui diminue la concentration des protéines par dilution.

Des valeurs élevées de protéines totales peuvent être trouvées dans les tableaux cliniques suivants :

  • Déshydratation : dans ce cas, il peut y avoir une augmentation de la concentration de protéines dans le plasma en raison d’un apport insuffisant ou en raison de vomissements et de diarrhées.
  • Maladies inflammatoires chroniques : lupus, polyarthrite rhumatoïde, hépatite virale.
  • Amylose : accumulation anormale de protéines dans différents organes et tissus.
  • Affections de la moelle osseuse : myélome multiple.
  • Maladies granulomateuses.

En plus de la valeur protéique totale, le rapport albumine/globuline peut être évalué. Un faible ratio est associé à une production accrue de globuline (comme dans le myélome multiple). En revanche, un ratio élevé est lié à une diminution de la production de globulines, comme dans la leucémie.

Il est important qu’en cas de résultats anormaux, d’autres tests soient effectués pour déterminer quelles protéines spécifiques sont altérées.
Femme atteinte d'un cancer et altération du test protéique.
Ce test est révélateur de néoplasmes lorsqu’il est altéré. C’est pourquoi il nécessite une grande attention de la part des professionnels.

Quelques problèmes à considérer

Plusieurs facteurs de la vie quotidienne peuvent affecter les résultats du test de protéines totales :

  • Exercice intense
  • Stress
  • Grossesse
  • Prise de médicaments
    • Les stéroïdes, les œstrogènes et les contraceptifs oraux peuvent réduire les niveaux de protéines.

Bien que de faibles niveaux de protéines puissent être un signe de malnutrition sévère, un régime riche en protéines n’augmentera pas les niveaux de protéines sanguines totales.

Le prélèvement de l’échantillon ne représente aucun risque et ne nécessite pas plus de 5 minutes. Cependant, si le technicien chargé du prélèvement laisse le garrot trop longtemps, cela peut se traduire par un taux anormalement élevé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Protéine de poisson : pourquoi ne devrait-elle pas manquer dans votre alimentation ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Protéine de poisson : pourquoi ne devrait-elle pas manquer dans votre alimentation ?

La protéine de poisson est un nutriment de très haute qualité qui devrait être inclus régulièrement dans l'alimentation.