Thé au chrysanthème : avantages et précautions

4 mai 2021
Le thé de chrysanthème est populaire pour sa saveur douce, semblable à celle de la camomille. En médecine traditionnelle chinoise, il est apprécié pour ses propriétés anti-inflammatoires et relaxantes. Voulez-vous en savoir plus ?

Le thé au chrysanthème (Chrysanthemum) est une boisson naturelle obtenue à partir des fleurs séchées de la plante qui porte le même nom. Il se caractérise par sa légère teinte dorée, ainsi que par une saveur douce et florale comparable à celle de la camomille. Connaissez-vous ses propriétés ?

Un article publié dans la revue Molecules indique que cette plante est une source naturelle de flavonoïdes, d’anthocyanes, de linarine et d’autres composés antioxydants bénéfiques pour la santé. De plus, on lui attribue des propriétés anti-inflammatoires, sédatives et antihypertensives.

Par conséquent, il n’est pas surprenant qu’il soit considéré comme un complément pour favoriser le bien-être et réduire le risque de maladies. Bien qu’il ne se substitue pas aux traitements médicaux, il peut être un allié pour certaines affections. Ici, nous vous en disons plus sur ses avantages et ses contre-indications.

Propriétés médicinales du thé de chrysanthème

Une grande partie des bienfaits du thé au chrysanthème pour la santé sont attribués à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Selon une étude dans Food Chemistry, les composés phénoliques, les glycosides et les acides organiques seraient à l’origine de ce potentiel médicinal.

En particulier, il a été démontré que la boisson aide à inhiber les effets négatifs des radicaux libres, de l’inflammation et de la croissance cellulaire anormale. De plus, on lui attribue une activité antipyrétique, antiarthritique, sédative, neuroprotectrice, antihypertensive et antiallergique.

Avantages du thé de chrysanthème

Dans la médecine traditionnelle chinoise, le thé de chrysanthème s’utilise depuis l’Antiquité pour apaiser une grande variété de maux. En fait, son utilisation est toujours en vigueur aujourd’hui contre des problèmes tels que l’hypertension artérielle, l’hyperthyroïdie, les troubles respiratoires et la nervosité.

Bien que les preuves scientifiques soient encore limitées, diverses enquêtes soutiennent bon nombre des propriétés qui lui sont attribuées. Bien sûr, pour l’instant, il n’est pas considéré comme un traitement de première intention pour les maladies. Ses effets restent un sujet d’investigation. Pour quoi est-il recommandé ?

Une plante de chrysanthème.
Les propriétés antioxydantes de la plante expliqueraient une grande partie des avantages qui s’y trouvent associés en usage médicinal.

Contre l’inflammation

Une inflammation excessive dans le corps est à l’origine de nombreuses maladies. Le chrysanthème a un effet non seulement sur les affections articulaires et musculaires, mais également sur les troubles cardiaques et cérébraux. En effet, la recherche dans Bioorganic & Medicinal Chemistry Letters a révélé que certains produits chimiques contenus dans le thé au chrysanthème combattent l’inflammation.

Plus précisément, l’acide octulosonique, le chrysanol A (1) et 17 autres composés seraient à l’origine de cet effet. Des études antérieures, comme celle publiée dans The AAPS Journal, soutiennent cette propriété et suggèrent qu’elle peut aider à réduire le risque de maladies chroniques.

Cet article pourrait vous intéresser : Maladies chroniques : tout ce qu’il faut savoir

Pour la santé des os

Le thé au chrysanthème n’est pas un remède miracle pour les troubles de la santé osseuse. Malgré cela, il semble aider à prendre soin des os et à réduire le risque d’ostéoporose, selon une étude publiée par Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine.

La recherche a conclu que les extraits de plantes contribuent à la régulation du remodelage osseux, car ils inhibent la différenciation et la fonction des ostéoclastes. De plus, ils stimulent la fonction des ostéoblastes. Et bien que d’autres essais cliniques manquent, on pense qu’à l’avenir, il pourrait être un bon agent thérapeutique contre les maladies osseuses.

Soins de la peau

Les propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires du chrysanthème peuvent s’exploiter à des fins esthétiques. Une étude du Journal of Cosmetic Dermatology a révélé que les formulations à base de chrysanthème favorisent la réduction des imperfections cutanées, car elles réduisent la mélanine.

Pendant ce temps, grâce à Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, il a été rapporté que l’application topique de cette plante a aidé à réduire les symptômes de lésions cutanées similaires à ceux causés par la dermatite atopique. À leur tour, des données anecdotiques montrent que le chrysanthème peut être utile contre les boutons et l’acné.

Autres avantages possibles

Par tradition, le thé au chrysanthème a été utilisé à de nombreuses autres fins médicinales. Cependant, il n’y a pas suffisamment de preuves pour prouver son efficacité. Pourtant, c’est un remède populaire dans les pays de l’Est et de l’Ouest.

  • En raison de son faible apport calorique et de sa forte teneur en antioxydants, il se voit recommandé comme boisson amaigrissante. Bien qu’en soi, il n’ait pas d’effets significatifs, il peut aider s’il s’inscrit dans le cadre d’une alimentation équilibrée.
  • Utilisé en aromathérapie, le thé de chrysanthème abaisse la tension artérielle et favorise la relaxation. Il se trouve recommandé afin d’atténuer les symptômes liés au stress.
  • Le chrysanthème a des propriétés antipyrétiques et peut donc contribuer au soulagement de la fièvre.
  • Il diminue aussi la fatigue mentale et favorise la concentration. En outre, dans les études sur les animaux, il a montré un potentiel en tant que protecteur du cerveau.

Découvrez aussi : Fatigue au réveil : quelles sont les causes ?

Précautions et effets secondaires du thé au chrysanthème

Le thé au chrysanthème apparait sans danger pour la plupart des adultes en bonne santé lorsqu’il se consomme avec modération. Cependant, il se trouve contre-indiqué pour les personnes allergiques aux marguerites ou à l’ambroisie. Il est essentiel de suspendre sa consommation au cas où vous remarqueriez des symptômes tels que des éruptions cutanées ou une irritation respiratoire.

D’autre part, vous devez vous rappeler qu’il peut interagir avec les médicaments d’ordonnance. Par conséquent, en cas de traitement médicamenteux (anti-inflammatoire, anticancéreux, antibactérien, etc.), il est préférable de consulter un médecin. Sa consommation ne se trouve pas recommandée dans les situations suivantes :

  • La grossesse et l’allaitement.
  • Diabète.
  • Sensibilité cutanée.
  • Hypertension diagnostiquée.

Il reste à noter que la consommation habituelle de thé au chrysanthème est associée à la photosensibilité. Autrement dit, une sensibilité élevée à la lumière. Pour cette raison, si la boisson est consommée fréquemment, il est nécessaire de renforcer le soin contre le soleil (utilisation d’écran solaire et de lunettes).

Une femme qui se gratte.
Le thé de cette plante est associé à la photosensibilité, donc sa consommation régulière implique un plus grand soin de la peau.

Comment préparer le thé au chrysanthème ?

Dans les magasins spécialisés, vous trouverez généralement du thé de chrysanthème prêt à l’emploi. Cependant, il peut également se préparer à partir des fleurs séchées de la plante. Si vous choisissez cette dernière option, notez ce qui suit.

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de fleurs de chrysanthème séchées (3 grammes).
  • 1 tasse d’eau (250 millilitres).

Préparation

  • Faites bouillir la tasse d’eau et, une fois qu’elle a atteint le point d’ébullition, ajoutez les fleurs de chrysanthème séchées.
  • Baisser le feu et cuire 1 minute de plus.
  • Ensuite, retirez la boisson et laissez-la reposer pendant 10 minutes.
  • Filtrer et savourer.
  • Buvez jusqu’à 2 tasses par jour.

La dose appropriée de thé de chrysanthème n’a pas été déterminée à partir de données scientifiques. Le montant peut varier en fonction de facteurs tels que l’âge, la santé et d’autres conditions. Par conséquent, il reste recommandé de consulter votre médecin avant de le consommer régulièrement.

  • Han AR, Nam B, Kim BR, et al. Phytochemical Composition and Antioxidant Activities of Two Different Color Chrysanthemum Flower Teas. Molecules. 2019;24(2):329. Published 2019 Jan 17. doi:10.3390/molecules24020329
  • Li Y, Yang P, Luo Y, Gao B, Sun J, Lu W, Liu J, Chen P, Zhang Y, Yu LL. Chemical compositions of chrysanthemum teas and their anti-inflammatory and antioxidant properties. Food Chem. 2019 Jul 15;286:8-16. doi: 10.1016/j.foodchem.2019.02.013. Epub 2019 Feb 12. PMID: 30827670.
  • Luyen BT, Tai BH, Thao NP, Cha JY, Lee HY, Lee YM, Kim YH. Anti-inflammatory components of Chrysanthemum indicum flowers. Bioorg Med Chem Lett. 2015 Jan 15;25(2):266-9. doi: 10.1016/j.bmcl.2014.11.054. Epub 2014 Nov 27. PMID: 25497988.
  • Wu TY, Khor TO, Saw CL, et al. Anti-inflammatory/Anti-oxidative stress activities and differential regulation of Nrf2-mediated genes by non-polar fractions of tea Chrysanthemum zawadskii and licorice Glycyrrhiza uralensis. AAPS J. 2011;13(1):1-13. doi:10.1208/s12248-010-9239-4
  • Baek, J. M., Kim, J.-Y., Cheon, Y.-H., Park, S.-H., Ahn, S.-J., Yoon, K.-H., Oh, J., & Lee, M. S. (2014). Dual Effect ofChrysanthemum indicumExtract to Stimulate Osteoblast Differentiation and Inhibit Osteoclast Formation and ResorptionIn Vitro. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2014, 1–13. https://doi.org/10.1155/2014/176049
  • Choi KT, Kim JH, Cho HT, Lim SS, Kwak SS, Kim YJ. Dermatologic evaluation of cosmetic formulations containing Chrysanthemum indicum extract. J Cosmet Dermatol. 2016 Jun;15(2):162-8. doi: 10.1111/jocd.12211. Epub 2016 Jan 20. PMID: 26786567.
  • Park S, Lee JB, Kang S. Topical Application of Chrysanthemum indicum L. Attenuates the Development of Atopic Dermatitis-Like Skin Lesions by Suppressing Serum IgE Levels, IFN-γ, and IL-4 in Nc/Nga Mice. Evid Based Complement Alternat Med. 2012;2012:821967. doi:10.1155/2012/821967
  • Cha JY, Nepali S, Lee HY, et al. Chrysanthemum indicum L. ethanol extract reduces high-fat diet-induced obesity in mice. Exp Ther Med. 2018;15(6):5070-5076. doi:10.3892/etm.2018.6042
  • Kim DS, Goo YM, Cho J, et al. Effect of Volatile Organic Chemicals in Chrysanthemum indicum Linné on Blood Pressure and Electroencephalogram. Molecules. 2018;23(8):2063. Published 2018 Aug 17. doi:10.3390/molecules23082063
  • Lin GH, Lin L, Liang HW, Ma X, Wang JY, Wu LP, Jiang HD, Bruce IC, Xia Q. Antioxidant action of a Chrysanthemum morifolium extract protects rat brain against ischemia and reperfusion injury. J Med Food. 2010 Apr;13(2):306-11. doi: 10.1089/jmf.2009.1184. PMID: 20412018.