Tomber enceinte à 45 ans : peut-on y parvenir de façon naturelle ?

16 mai 2018
Beaucoup de femmes, pour des raisons différentes, reportent la maternité le plus tard possible. La fertilité est conditionnée par de nombreux facteurs, et l'un d'entre eux est l'âge. Dans cet article, nous examinons la probabilité de tomber enceinte à 45 ans de façon naturelle.

Dans la plupart des pays développés, il existe actuellement un phénomène qui pousse les femmes à retarder la maternité De plus en plus de femmes envisagent de tomber enceinte vers l’âge de 45 ans.

Les raisons sont liées à divers facteurs, principalement économiques, académiques et sociaux, pour lesquels les femmes reportent la maternité vers les dernières années de leur âge fertile.

Ces dernières années, de plus en plus de femmes tombent enceinte vers l’âge de 45 ans ou plus. Cependant, pour la plupart d’entre elles, on ne sait pas si cela s’est produit naturellement ou de manière assistée. Dans cet article, nous examinons les probabilités de tomber enceinte à 45 ans de façon naturelle.

La fertilité chez les femmes

La fertilité est étroitement liée à l’âge. Le début de la vie reproductive des femmes commence par l’ovulation et la menstruation. Cette phase débute à l’adolescence, en moyenne vers l’âge de 14 ans, bien que chaque organisme évolue à des rythmes différents.

Dans le cas des femmes, la vie reproductive commence, mais se termine aussi à un certain moment. La faible probabilité de tomber enceinte à l’âge de 45 ans est liée à cette interruption de la vie reproductive. Cependant, pour comprendre quelles en sont les raisons, il est nécessaire de savoir ce qui se passe pendant le cycle menstruel.

Découvrez également cet article : Quels sont les différents cycles de la grossesse ?

Que se passe-t-il pendant le cycle menstruel ?

comprendre les cycles menstruels pour tomber enceinte à 45 ans

Les follicules, sont de petites sphères remplies de liquide qui se trouvent dans les ovaires. À l’intérieur de ces follicules évoluent les ovules. Cependant, au début de chaque cycle menstruel, le cerveau produit une hormone (hormone folliculo-stimulante) qui stimule la croissance des follicules. Quand un follicule atteint sa maturité, il libère un ovule.

L’ovule est prêt à être fécondé par un spermatozoïde. Si cela se produit, c’est le début d’une grossesse qui commence. Les cellules sont implantées dans l’endomètre, c’est-à-dire dans la muqueuse de l’utérus, et se développeront jusqu’à la formation du bébé.

Cependant, dans le cas où l’ovule n’est pas fécondé, l’endomètre se détache et l’organisme le rejette avec le flux menstruel et le cycle recommence. Puis, à partir de 16 ans, chaque cycle dure en moyenne de 26 à 35 jours.

On peut dire qu’après 7 ans de cycle menstruel, commence l’époque la plus fertile pour la femme. Son organisme est dans les meilleures conditions pour qu’elle tombe enceinte. Cette période de fertilité dure jusqu’à la fin des trente ans ou au début de la quarantaine.

Cependant, petit à petit, la fécondité commence à réduire progressivement. Les périodes menstruelles sont moins fréquentes en raison des changements liés à l’âge. Mais, quelles en sont les raisons ?

Réserve ovarienne limitée

Contrairement aux hommes, les femmes ont un certain nombre d’ovocytes ou de follicules ovariens (précurseurs des ovules). Cette quantité est connue comme la réserve ovarienne et est l’un des éléments les plus importants en termes de fertilité féminine.

Depuis sa naissance, une fille dispose en moyenne d’un million d’ovocytes. Mais quand elle atteint la puberté, la réserve d’ovocyte diminue à 400 mille. Parmi eux, la femme n’aura plus que 300 à 400 ovulations disponibles pour tomber enceinte tout au long de sa vie reproductive.

Le meilleur âge pour tomber enceinte

conseils pour tomber enceinte à 45 ans

Le meilleur âge d’une femme pour tomber enceinte est autours de l’âge de 20 ans. Cependant, à mesure que le temps passe et que la femme vieillit, la réserve ovarienne diminue. Par conséquent, le panorama fertile devient plus compliqué puisqu’il s’agit d’un processus irréversible.

Une femme de 30 ans en bonne santé n’a que 20% de chance de tomber enceinte. Cependant, selon les critères des spécialistes, entre 35 et 37 ans, la réserve d’ovocytes commence à chuter dramatiquement. Dans le cas d’une femme de 40 ans, la probabilité de tomber enceinte passe sous la barre des 5%.

En d’autres termes, sur 100 femmes, seulement 5 seront capables de tomber enceinte et le reste devra réessayer. Par conséquent, les probabilités biologiques de tomber enceinte à l’âge de 45 ans sont très faibles. De plus, le scénario se complique encore plus car la ménopause approche.

Ne manquez pas de lire cet article : Comment accroître la fertilité chez les femmes

Les chances de tomber enceinte à 45 ans

On pourrait penser que la fertilité ne s’arrête pas avant l’arrivée de la ménopause. Cependant, la possibilité de tomber enceinte naturellement s’arrête plusieurs années avant l’âge de 45 ans. Par ailleurs, cet état diminue les chances de succès d’autres traitements de fertilité, tels que la fécondation in vitro.

Cependant, grâce aux progrès scientifiques, on peut augmenter les chances de tomber enceinte à un âge plus avancé grâce à des techniques de procréation médicalement assistée (PMA). Par exemple, une étude indique qu’à l’heure actuelle, la probabilité de tomber enceinte à l’âge de 40 ans est de 27,6%. Cependant à partir de 41 ans, le pourcentage diminue d’environ 20% et à 43 ans, il se limite seulement à 10%.

Il est important de constater que l’âge de 43 ans est désormais reconnu comme étant la nouvelle limite d’âge pour tomber enceinte au moyen de techniques de reproduction assistées. Cependant, à un âge plus avancé, ces traitements auront des coûts économiques plus élevés. Autrement dit, les chances de tomber enceinte à 45 ans sont très faibles.

Conclusions

Sans aucun doute, au fur et à mesure que la femme prend de l’âge, ses chances de tomber enceinte diminuent, surtout après 35 ans. Cela inclut la femme qui désire tomber enceinte à l’âge de 45 ans. Pour cette raison, il est important que les femmes qui prévoient reporter leur maternité ne sous-estiment pas le facteur de l’âge.

De même, il est essentiel qu’elles s’informent à ce sujet, examinent les options et soient réalistes quant aux chances de succès. Cela les aidera à prendre la meilleure décision possible concernant leurs possibilités de tomber enceinte.

Découvrez également cet article : Quels sont les jours fertiles pour tomber enceinte ?

Vous essayez de tomber enceinte et vous vous sentez toujours plus impatiente ? La première étape est de se détendre et d’apprendre à détecter quels sont les jours fertiles ainsi que les astuces que nous allons partager avec vous dans cet article. Apprenez à découvrir les changements de votre corps, ainsi que les méthodes de contrôle de la température basale, et vous saurez sûrement en peu de temps quels sont les meilleurs jours du mois pour tomber enceinte.

 

A découvrir aussi