Tour ce qu’il y a à savoir sur la luxation de la rotule

7 décembre 2019
Une luxation de la rotule est généralement la conséquence d'un changement soudain de direction de la jambe, les pieds au sol. Découvrez-en plus ici.

Lorsque l’os du genou sort de son emplacement, on parle d’une luxation de la rotule. Les causes à l’origine de cette luxation peuvent être une chute, un coup sur le genou ou un mouvement de rotation ou de torsion du genou.

Généralement,la luxation de la rotule affecte la partie externe de la jambe. Il est plus probable que cette lésion se produise pendant la pratique d’une activité sportive.

La rotule est un petit os triangulaire recouvert de cartilage. Cet os est situé dans la partie frontale du genou et est relié au tendon du quadriceps et au ligament rotulien.

Quelles sont les causes à l’origine d’une luxation de la rotule ?

Un sportif souffrant d'une luxation de la rotule

Une luxation de la rotule est généralement la conséquence d’un changement soudain de direction de la jambe, les pieds au sol. Néanmoins, une lésion au niveau du genou peut également provoquer une luxation de la rotule.

Par ailleurs, une luxation de la rotule est presque toujours due à une anomalie ou à une caractéristique biomécanique qui prédispose à souffrir facilement de cette lésion.

Cette lésion fait que l’articulationperd en stabilité et les chutes sont alors possibles. La personne affectée ressent également une douleur intense et ne sera pas capable de plier le genou. Le déplacement est visible et le genou semble déformé.

Si la luxation de la rotule est la conséquence d’un traumatisme direct, il est possible que tous les éléments de fixation se brisent, y compris la capsule articulaire.

Les facteurs qui augmentent le risque de souffrir d’une luxation de la rotule

De nombreux facteurs augmentent le risque de souffrir un jour d’une luxation de la rotule. Parmi ces facteurs figurent une taille haute, le surpoids ou le fait d’avoir déjà souffert d’une luxation de la rotule ou d’une lésion au niveau du genou.

En plus de ces facteurs, il faut prendre en compte le fait que certaines caractéristiques physiques augmentent également le risque de souffrir d’une luxation de la rotule.

  • Un genou haut. L’insertion haute du tendon rotulien dans le tibia peut faire que le quadriceps déplace la rotule.
  • Les jambes en forme de X. Les jambes en forme de X augmentent l’angle formé par le quadriceps et le tendon rotulien, favorisant ainsi le déplacement de la rotule.
  • L’insertion du tendon rotulien latéralisée.
  • Déchirure du ligament fémoro patellaire médial. Ce ligament unit la rotule au fémur au niveau de la partie interne. Il empêche que la rotule sorte de son emplacement lorsque le genou est tendu, ce qui correspond à la plupart des cas de luxation de la rotule.

Cet article peut également vous intéresser : Comment soulager une tendinite avec des solutions naturelles très efficaces

Le diagnostic et les symptômes

Comment traiter la luxation de la rotule ?

 

Pour établir le diagnostic d’une luxation de la rotule, le médecin doit palper le genou, tenter de le plier le genou et le faire bouger dans différentes directions. Le recours aux radiographies, à la résonance magnétique (RM) ou à une tomographie assistée par ordinateur permet de voir des images de la luxation de la rotule et de toute autre lésion du genou.

En ce qui concerne les symptômes d’une luxation de la rotule, généralement, ce sont les suivants :

  • Gonflement et genou déformé
  • Impossibilité de plier le genou ou de supporter un poids sur la jambe
  • Rotule déplacée vers la partie extérieure du genou
  • Sensibilité et douleur
  • Hyperlaxité rotulienne
  • Lésions au niveau du cartilage, ce qui augmente le risque de développer de l’arthrose

Cet article peut également vous intéresser : Quelques différences entre l’arthrose, l’arthrite et l’ostéoporose à connaître

Comment soulager les symptômes ?

Pour soulager les symptômes d’une luxation de la rotule,il est recommandé d’adopter les mesures ci-dessous :

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens : la prise de ces médicaments aide à réduire l’inflammation et la douleur. Il faut toujours respecter la prescription du médecin
  • Application de glace : la glace aide à réduire l’inflammation et la douleur ainsi qu’à prévenir les dommages au niveau du tissu. Appliquez de la glace sur le genou en suivant les recommandations d’un spécialiste
  • Maintenir la jambe levée : levez la jambe au-dessus du niveau du cœur aussi souvent que possible. Cela contribue à atténuer la douleur et l’inflammation
  • Physiothérapie : le physiothérapeute vous montrera quelques exercices qui permettent d’améliorer le mouvement du genou. Grâce à ces exercices, vous renforcerez votre genou, gagnerez en stabilité et soulagerez la douleur.

En somme…

Dans certains cas, il n’est pas possible de prévenir une luxation de la rotule, notamment si certaines caractéristiques physiques font que nous sommes plus enclins à souffrir d’une telle lésion. Néanmoins,la pratique de certains exercices en ayant recours à des techniques appropriées nous permettra d’avoir des genoux forts et flexibles.

 

  • http://guiasdnl.com/rodilla/sindrome-patelofemoral/downloads/Guia-Sindrome-Patelofemoral-Grunethal.pdf
  • Andrish, J. (2006). Luxación rotuliana recidivante. Revista Española de Cirugía Ortopédica y Traumatología. https://doi.org/10.1016/s1888-4415(06)76377-9

  • Segura, F., Soler Heredia, A., Fernández, R., & Gascó Gómez, J. (2001). Luxación congénita de rótula. Revista Española de Cirugía Osteoarticular.