Traitement des verrues aux aisselles

Considérées à tort comme des verrues sous les aisselles, les fibromes mous sont des excroissances bénignes et non contagieuses, et leur traitement est en grande partie pour des raisons esthétiques. Découvrez dans cet article quelles sont les options thérapeutiques disponibles.
Traitement des verrues aux aisselles
Maria del Carmen Hernandez

Rédigé et vérifié par la dermatologue Maria del Carmen Hernandez.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Les fibromes mous sont souvent confondus avec les verrues, cependant, ceux-ci sont causés par un virus du papillome, ils sont donc contagieux. Nous devons en tenir compte avec les verrues aux aisselles, car les couper et les toucher peut les propager.

Bien qu’ils ne soient pas un risque pour la santé, beaucoup veulent toujours les éliminer. Pour cela, il existe différentes manières. Êtes-vous intéressé à en savoir plus? Nous parlerons ensuite de la variété thérapeutique de ces blessures.

Comment les fibromes se manifestent-ils sur la peau ?

Les fibromes sont des masses bénignes de la peau qui sont très fréquemment observées et se développent dans des zones typiques telles que l’aine, les aisselles, les plis sous-mammaires, les paupières et le cou. Ils ne donnent généralement pas de symptômes, bien qu’ils puissent provoquer une gêne en s’accrochant au col de la chemise ou à un pendentif.

Les fibromes mous, lorsqu’ils sont multiples et petits, sont dits filiformes. Ce sont des lésions qui ont un pédicule de la même couleur que la peau, ou qui sont généralement hyperpigmentées, c’est-à-dire qu’elles prennent une couleur plus foncée.

Les uniques sont grands, et peuvent mesurer jusqu’à 5 centimètres ou plus. Ils abondent dans les plis et dans le tronc du corps. Ils montrent parfois une inflammation après un traumatisme. Dans ce cas, ils peuvent causer de l’inconfort et des saignements, et c’est une raison suffisante pour les retirer.

verrues aux aisselles et au cou
Les verrues sont fréquemment localisées sur le cou, en plus des aisselles.

A lire aussi : Tumeurs cutanées bénignes : comment se manifestent-elles ?

Chez qui trouve-t-on des verrues aux aisselles ?

La cause de ces manifestations cutanées n’est pas encore connue. Elles sont plus fréquentes chez les personnes ayant une prédisposition génétique, chez les personnes de plus de 30 ans ou ayant un indice de masse corporelle (IMC) élevé.

Les facteurs hormonaux sont importants, car ils surviennent ou se développent souvent chez les femmes enceintes et les patients atteints d’acromégalie, qui est une altération systémique liée au gigantisme. Les verrues sous les aisselles sont plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes.

Parfois, elles sont une indication de certaines pathologies de base de la personne, comme la résistance à l’insuline ou le diabète de type 2. Pour cette raison, même si nous les enlevons, un bilan médical doit être effectué pour exclure leurs causes possibles.

Diagnostic en consultation médicale

Son diagnostic correct par un dermatologue est important, car il existe d’autres excroissances cutanées qui peuvent être similaires. La différence avec les tumeurs des tissus mous, les naevus intradermiques, les neurofibromes et les carcinomes basocellulaires est soulevée.

Les fibromes mous ou les verrues aux aisselles sont facilement diagnostiqués lors de la consultation médicale. Avec une simple exploration de la blessure et un interrogatoire correct, ils sont catalogués.

Dans le cas où ces lésions seraient étouffées à leur base, comprimant l’artère qui les irrigue, elles deviendront noirâtres. Ce changement de couleur nécessite une analyse plus approfondie avec une biopsie.

Que fait-on des verrues sous les aisselles ?

Les fibromes peuvent être traités avec n’importe quelle méthode destructrice et effectuée correctement par un spécialiste. Comme nous l’avons déjà mentionné, ce ne sont pas des verrues causées par le VPH, il ne faut donc pas essayer de les éliminer à la maison, avec des liquides anti-verrues vendus en pharmacie, ou d’autres médicaments populaires tels que des caustiques ou des agents irritants.

Ces méthodes peuvent provoquer une infection, des saignements ou laisser des cicatrices indésirables. Il est important que les lésions soient vérifiées par un médecin qualifié avant de les retirer. Lorsqu’elles sont retirées, une croûte sera générée qui se détachera plus tard spontanément, laissant une couleur rougeâtre qui disparaîtra avec le temps.

verrue sur la peau
Les verrues sous les aisselles ne doivent pas être tentées à la maison, mais professionnellement

Alternatives de traitement pour les fibromes mous

Certains traitements qui élimineront rapidement la lésion sont les suivants :

  • Chirurgie : vous pouvez procéder à leur découpe avec des ciseaux chirurgicaux ou un scalpel. La coupe est au ras de la peau. Selon la taille du pédicule, il peut nécessiter ou non des points de suture.
  • Electrocoagulation : au moyen d’un courant électrique, les couches les plus superficielles de la peau sont brûlées. Dans cette méthode, la chaleur aide à prévenir les saignements.
  • Cryothérapie : est la méthode de congélation de liquide. Grâce à un aérosol, une petite quantité est déposée sur la lésion, puis une cloque se forme, qui se détache d’elle-même lorsqu’elle se transforme en croûte.
  • Laser : une lumière à haute énergie est émise qui provoque la coagulation des vaisseaux sanguins, sans endommager les tissus environnants.

Toujours avec un spécialiste

La présence de verrues sous les aisselles est une gêne esthétique. La lésion n’est pas dangereuse et beaucoup pensent qu’elle peut être éliminée à la maison. Cette approche est à proscrire, et il est nécessaire de consulter un dermatologue pour réaliser un traitement adapté. Votre professionnel de la santé sera en mesure de vous dire quelle méthode convient le mieux à votre peau et à l’état de la blessure à l’aisselle.

Cela pourrait vous intéresser ...
13 remèdes maison pour traiter les verrues
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
13 remèdes maison pour traiter les verrues

Les verrues sont des défauts esthétiques que l'on souhaite éliminer le plus rapidement possible. Découvrez ici 13 remèdes maison pour traiter les v...



  • Piqué Duran, E., and S. Palacios Llopis. “¿ Verruga?.” Canarias médica y quirúrgica (2008).
  • Jaled, Margarita, and Hugo César Moreno. “Virus papiloma humano (HPV) Parte II-clínica y terapéutica.” Dermatología Argentina 16.2 (2010): 102-109.
  • Concha, Marcela. “Diagnóstico y terapia del virus papiloma humano.” Revista chilena de infectología 24.3 (2007): 209-214.