Urbason : usages et effets secondaires

Lors de la prise de ce médicament, ou de quelconque corticoïde, il est important de savoir que, lorsqu'il a été administré sur une longue période et à des doses relativement élevées, le traitement ne doit jamais être arrêté brusquement.
Urbason : usages et effets secondaires

Dernière mise à jour : 11 décembre, 2020

L’Urbason est la marque commerciale d’un principe actif connu sous le nom de méthylprednisolone. Cette substance est un dérivé synthétique de la cortisone. Ils partagent donc une partie des activités pharmacologiques, comme c’est le cas de l’action anti-inflammatoire.

Cependant, la méthylprednisolone présente certains avantages face à la cortisone. Par exemple, elle ne modifie par de manière significative le métabolisme du glucose ni celui des protéines. Ni l’équilibre électrolytique.

L’Urbason appartient à la famille des glucocorticoïdes. Il s’agit d’un ensemble de substances qui présentent plusieurs effets puissants sur l’organisme. Parmi eux, nous pouvons mentionner la suppression du système immunitaire ainsi qu’un pouvoir anti-inflammatoire élevé.

D’autre part, ce médicament a été commercialisé sous diverses formes thérapeutiques, et peut donc s’administrer par différentes voies :

  • Sous forme de pilules par voie orale.
  • Sous forme injectable par voie intraveineuse ou intramusculaire pour les situations d’urgence.

Quelle est l’utilité de l’Urbason ?

Prise de médicament.

La méthylprednisolone est un médicament utilisé dans le but de traiter les réactions allergiques ou inflammatoires graves. On a recours à ce médicament chez les patients pour lesquels les autres thérapies n’ont pas d’effet préalable ou n’ont pas fait preuve d’efficacité nécessaire.

Par ailleurs, l’Urbason s’administre également lorsqu’une dose urgente de corticoïdes est nécessaire. En général, dans ce cas, on opte pour la présentation injectable par voie intraveineuse ou intramusculaire.

Les situations d’urgence sont, par exemple, un choc anaphylactique ou des crises d’asthme aiguës. Toutefois, il peut aussi être administré pour le traitement de maladies auto-immunes ou en cas de poussées sévères de ces maladies.

Il est également indiqué lors des pathologies suivantes :

  • Lésions de la moelle épinière.
  • Traumatismes.
  • Altérations métaboliques.
  • Œdème cérébral.

Comment la méthylprednisolone agit-elle sur l’organisme ?

L’effet dans le corps est de nature hormonale lorsque le médicament, après avoir été absorbé et transporté par le système sanguin, atteint les membranes cellulaires et peut interagir à différents niveaux.

Quant à l’effet anti-inflammatoire, il inhibe la synthèse des protéines qui interviennent dans ce processusCe qui renforce la réponse naturelle du corps face aux situations de stress dans lesquelles il doit réagir rapidement.

D’autre part, pour exercer son action immunosuppressive, la méthylprednisolone inhibe la synthèse de quelques substances des lymphocytes T, des cellules du système immunitaire. Elle diminue également la synthèse des interleukines, réduisant ainsi l’activité des lymphocytes cytotoxiques.

Effets secondaires de l’Urbason

Assortiment de médicaments.

Lors de la prise de ce médicament, ou de quelconque corticoïde, il est important de savoir que, lorsqu’il est administré sur une longue période et à des doses relativement élevées, il peut avoir des effets considérables dans notre organisme.

Le traitement ne doit donc jamais être arrêté soudainement. Une interruption brusque d’un traitement à base de corticoïdes pourrait effectivement déclencher un cadre clinique grave, voire entraîner la mort.

En outre, l’Urbason, comme tout autre médicament, provoque un ensemble d’effets secondaires qu’il faut connaître avant de commencer un traitement. Voici quelques réactions adverses :

  • Hypertension artérielle.
  • Hyperglycémie qui peut causer un cadre diabétique.
  • Augmentation du nombre d’infections à cause de l’inhibition du système immunitaire.
  • Ulcère gastroduodénal.
  • Ostéoporose.
  • Augmentation du risque de troubles cardiovasculaires.

Par ailleurs, d’autres types d’effets secondaires sont également d’ordre psychologique. La méthylprednisolone est un médicament appartenant à la famille des anti-inflammatoires stéroïdiens et donc plus susceptible de déclencher une altération de ce type, notamment des changements d’humeur.

Outre les sautes d’humeur, voici d’autres symptômes psychologiques secondaires:

  • Dépression.
  • Psychose.
  • Etats de confusion.

Conclusion…

L’Urbason est un médicament qui appartient à la famille des corticoïdes et est soumis à une prescription médicale en raison de ses effets puissants. Il est fondamental de toujours suivre les consignes du médecin puis de l’informer, en plus du pharmacien, de tout nouveau symptôme.

Enfin, il est extrêmement important de stopper de manière graduelle l’administration de ce type de médicament. Un retrait soudain peut effectivement entraîner des états mortels.

Cela pourrait vous intéresser ...
La corticophobie ou la peur des corticoïdes
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
La corticophobie ou la peur des corticoïdes

La corticophobie désigne la peur des corticoïdes, des médicaments qui peuvent être utilisés de manière topique ou orale dans plusieurs pathologies.



  • Couto, A. A. de, Suzuki, A., Tâmbara, C. L., Mansur, E. M., Oliveira, G. M. M. de, Alves, M. L. M., & Westphal, O. D. (1991). Pulsoterapia com metilprednisolona em cardite reumática ativa TT – Pulsetherapy with methylprednisolone in active rheumatic fever. Arq Bras Med.
  • González-Ramallo, V. J., & García Castaño, J. (1994). Shock anafiláctico. In Protocolos de Medicina de Urgencia.
  • Flores Rivera, C., Risco Solanilla, J. C., & Cordero Torres, J. A. (2016). Cómo diagnosticar y tratar un shock anafiláctico. FMC Formacion Medica Continuada En Atencion Primaria. https://doi.org/10.1016/j.fmc.2016.03.001