Végétations ou adénoïdes : de quoi s'agit-il ?

Les végétations ou adénoïdes sont une partie du système immunitaire du corps humain. Bien qu'elles soient souvent à l'origine d'une opération chirurgicale, leur fonction première est justement d'éviter que l'on tombe malade. Dans cet article, nous expliquons leur utilité.
Végétations ou adénoïdes : de quoi s'agit-il ?

Dernière mise à jour : 04 décembre, 2020

Le terme correct serait adénoïdes, mais nous les connaissons sous le nom familier de végétations. Elles constituent une partie du système immunitaire de l’être humain. Autrement dit, elles remplissent des fonctions de défense de l’organisme face aux éventuels micro-organismes ou substances qui pourraient pénétrer depuis l’extérieur.

Ce tissu immunitaire se situe derrière le nez, dans ce que l’on pourrait appeler le toit des voies respiratoires, avant d’amorcer sa descente vers la poitrine par le cou. Elles forment avec les amygdales un anneau qui sépare la zone des cavités buccale et nasale du pharynx lui-même.

La fonction principale des adénoïdes est de filtrer et de retenir les substances ou micro-organismes exogènes qui tentent de pénétrer dans le corps humain, au risque de le rendre malade. Les adénoïdes peuvent retenir les bactéries, les virus, ou même la poussière qui contient des agents pathogènes.

D’autre part, les adénoïdes ou végétations ont leur plus grande activité dans l’enfance. Jusqu’à l’âge de cinq ans, leur fonction est clairement active. Dès lors, elles commencent à réduire leur taille et ont tendance à disparaître au cours de l’adolescence. En effet, le corps humain dispose plus tard d’autres moyens de défense plus efficaces.

L’hypertrophie des adénoïdes

Comme nous l’avons déjà précisé, la “popularité” des adénoïdes ou des végétations vient de la nécessité de les opérer dans certains cas. La condition qui entraîne le besoin d’une opération chirurgicale est l’hypertrophie.

L’hypertrophie des végétations est l’augmentation de la taille du tissu immunitaire qui s’y trouve. Cela génère des symptômes indésirables chez la personne et l’empêche de remplir la fonction spécifique pour laquelle les adénoïdes existent. L’âge de présentation le plus fréquent se situe entre trois et six ans.

Les enfants qui en souffrent présentent généralement les symptômes suivants :

  • Respiration par la bouche : lorsque les voies nasales sont obstruées, l’air entre par la bouche.
  • Sécheresse buccale : à cause de l’entrée d’air par la bouche, la cavité devient sèche car elle n’est pas préparée à effectuer l’acte respiratoire à elle seule.
  • Voix nasillarde : l’obstruction génère des changements dans la caisse de résonnance qui donne à la voix son timbre. Par conséquent, les enfants souffrant d’hypertrophie ont tendance à avoir une voix différente, avec un ton caractéristique.
  • Ronflementssouvent, les enfants ronflent pendant la nuit. Ils peuvent même respirer en faisant un bruit intense pendant la journée, comme s’ils ronflaient éveillés.
  • Halitose : la respiration buccale qui assèche la bouche entraîne une mauvaise haleine, malgré une bonne hygiène. Certaines bactéries prolifèrent davantage dans un environnement sec.
  • Infections à répétition : la cause la plus fréquente d’un médecin soupçonnant une hypertrophie des adénoïdes ou des végétations sont les infections à répétition de la gorge, du nez et de l’oreille chez un enfant. Au-delà de huit ou neuf pharyngites, otites ou sinusites par an, il faut réaliser des examens pour écarter l’hypertrophie.
Un enfant qui se couvre la bouche.

“Les problèmes de santé buccale chez les enfants peuvent être dus à une hypertrophie des adénoïdes.”

Lisez également : Comment prévenir les allergies respiratoires ?

A quel moment opérer des végétations ?

Normalement, il ne faudrait pas retirer les adénoïdes. Il s’agit effectivement d’un tissu physiologique de l’être humain qui existe parce qu’il a une fonction, principalement chez les enfants. C’est pourquoi, tous les professionnels ne sont pas d’accord sur les bienfaits de cette intervention chirurgicale.

En général, lorsque l’ablation ou l’extirpation des végétations est nécessaire, elle est réalisée en même temps que l’amygdalectomie. Autrement dit, l’ablation des amygdales. A ce jour, il s’agit encore des opérations les plus courantes qui ont lieu pendant l’enfance.

Un enfant nécessite une intervention dans les cas suivants :

  • La difficulté à respirer est constante et altère ses performances physiques, lors d’activités sportives ou de la vie quotidienne.
  • Pendant le sommeil, des difficultés respiratoires apparaissent, provoquant des apnées -arrêts momentanés de la respiration-.
  • Les infections sont plus récurrentes que la normale et peuvent entraîner d’autres complications. Comme un retard de croissance, une perte d’audition ou des problèmes d’apprentissage.

Les adultes et les adénoïdes

Dès l’âge de cinq ans, et jusqu’à l’adolescence, les végétations commencent à s’atrophier. Elles ont tendance à diminuer progressivement en taille jusqu’à disparaître. Elles ne sont pas aussi nécessaires qu’à l’âge pédiatrique. C’est pourquoi le corps est programmé pour les éliminer.

Leur disparition n’est pas une perte importante. Au contraire, l’atrophie indique que l’organisme a pu évoluer vers d’autres moyens de défense contre les agents externes. La persistance des adénoïdes ou des végétations à l’âge adulte représente effectivement un problème.

Un homme qui dort la bouche ouverte.

“Les adultes souffrant d’apnée obstructive du sommeil peuvent bénéficier d’une opération si leurs adénoïdes sont enflammées.”

Les personnes adultes ayant les végétations enflammées peuvent souffrir du syndrome d’apnée obstructive du sommeil

Il s’agit d’épisodes nocturnes, au cours du sommeil, d’arrêt respiratoire pendant quelques secondes. C’est une situation compliquée associée à une hypertension artérielle et une augmentation du risque cardiaque.

De même que les enfants, les adultes peuvent également bénéficier de la chirurgie. Améliorant ainsi les voies respiratoires et diminuant les épisodes d’apnée nocturne. Le syndrome n’est probablement pas complètement résolu, mais cette intervention aide à réduire la possibilité d’un incident cardiaque.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 5 meilleurs remèdes maison pour désenflammer les amygdales
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les 5 meilleurs remèdes maison pour désenflammer les amygdales

Il est très important de désenflammer les amygdales, car elles sont responsables de la filtration des germes qui pénètrent dans notre corps par la ...



  • López, Maite. “Adenoides y amígdalas.” Revista chilena de pediatría 72.3 (2001): 251-255.
  • Escario, J. Cervera, et al. “Indicaciones de adenoidectomía y amigdalectomía: Documento de Consenso entre la Sociedad Española de Otorrinolaringología y Patología Cervicofacial y la Asociación Española de Pediatría.” Acta Otorrinolaringologica Espanola 57.2 (2006): 59-65.
  • Wilmott, Robert W., et al. Kendig. Enfermedades respiratorias en niños. Elsevier Health Sciences, 2019.