Que faire si vous avez un taux de plaquettes faible

· 13 février 2018
Les plaquettes sont responsables de la coagulation du sang. Lorsque les plaquettes sont faibles, cela peut être dû à plusieurs causes. Dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur ce diagnostic.

Le diagnostic d’un taux de plaquettes faible peut causer des inquiétudes. Car nous avons tendance à supposer que quelque chose dans notre corps ne va pas bien.

Mais il ne faut trop s’inquiéter. Car notre organisme reconnaît comment et quand le taux de plaquettes diminue et tente de compenser rapidement leur taux.

Dans cet article, nous vous donnerons des informations sur ce qu’il faut faire si votre taux de plaquettes sanguines est faible.

Que sont les plaquettes sanguines ?

Les plaquettes sont des cellules qui font partie du sang et qui participent activement au processus de la coagulation sanguine.

Par conséquent, il est très important d’établir les raisons qui ont altéré ses valeurs normales. Celles-ci varient entre 150 000 et 450 000 par millimètre cube.

Certaines infections virales peuvent être responsables de l’altération des valeurs normales des plaquettes. Par exemple, la Dengue, le Chikungunya ou le SIDA.

Certaines affections du foie comme la cirrhose, le manque de vitamine B12 et l’utilisation de certains médicaments peuvent également affecter les paramètres plaquettaires normaux.

Signes qui  peuvent indiquer un taux de plaquettes faible

Seul un médecin peut déterminer ce qui cause les modifications plaquettaires. Cependant, notre corps peut nous avertir à l’avance qu’il y a une anomalie.

1. Fatigue inhabituelle

fatigue visuelle

Un des premiers signes qui montre que vous avez un faible taux de plaquettes est que vous vous sentez très fatigué sans raison valable.

L’épuisement est quotidien et persiste toute la journée. Pendant cette période, votre appétit est aussi souvent affecté.

Vous voulez en savoir plus? Lisez : Comment soigner la tendinite naturellement ?

2. Éruptions cutanée et ecchymoses

Les éruptions cutanées peuvent aussi être un autre signe d’un taux de plaquettes faible. Celles-ci apparaissent généralement sur le dos, le torse et les bras.

Elles se distinguent facilement par leur forme ronde caractéristique et leur couleur rougeâtre ou pourpre.

Dans les cas où l’altération des valeurs plaquettaires normales n’ a pas été déterminée à temps, des ecchymoses apparaissent également avec beaucoup de facilité. Même si vous n’avez pas été touché.

3. Douleurs musculaires

Une autre indication qui peut survenir lorsque vous avez un taux de plaquettes faible est la douleur musculaire aiguë, avec une difficulté éventuelle à faire des de mouvements.

Il en résulte aussi souvent un plus grand sentiment d’épuisement et de faiblesse en général.

Que faire si vous avez un taux de plaquettes faible ?

Si vous présentez les symptômes énumérés ci-dessus, vous devriez consulter votre spécialiste qui vous informera des tests de laboratoire appropriés. Une fois qu’il a été déterminé que vous avez des plaquettes faibles, il est conseillé, en plus de ce qui est indiqué par votre médecin, d’adopter une alimentation équilibrée.

Il est utile de manger des aliments riches en fer comme les épinards, les lentilles, le foie, les palourdes, les myrtilles, les mûres et les pousses vertes.

D’autre part, il peut être judicieux de consommer des aliments tels que le poivron rouge, le pamplemousse, les oranges, les fraises et l’eau de coco. Ce sont des sources importantes de vitamines A, B, C, D et K.

le piment en cas taux de plaquettes faible
Recettes contre le taux de plaquettes faible

Dans la suite de cet article, nous vous présentons deux recettes qui stimulent l’absorption des nutriments et qui aident donc à retrouver le bon taux de valeurs plaquettaires.

1. Smoothie riche en fer

Ingrédients:

  • 5 goyaves mûres (450 g)
  • 1 piment rouge (200 g)
  • 1 verre d’eau minérale ou bouillie (250 ml)

Préparation:

  • Lavez les goyaves et le piment.
  • Coupez les goyaves non pelées en morceaux moyens.
  • Hachez le piment et enlevez les graines.
  • Ajoutez suffisamment d’eau, puis mixez..
  • Filtrez et servez.

Buvez un verre de cette boisson le matin, l’après-midi et le soir.

2. Salade riche en nutriments

Ingrédients :

  • 1 carotte (300 g)
  • 1 betterave moyenne (300 g)
  • 8 branches de brocoli (400 g)
  • 1 piment rouge (200 g)
  • 2 branches d’épinards (120 g)
  • 2 branches de cresson (120 g)
  • 1 gousse d’ail, écrasée (5 g)
  • 1 cuillère à soupe d’amandes entières ou tranchées (100 g)
  • Jus de citron (50 ml)
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive (30 ml)
  • Pincée de sel (10 g)

Visitez aussi cet article : Les 7 meilleurs aliments pour augmenter les plaquettes sanguines

Préparation :

  • Lavez soigneusement tous les légumes.
  • Pelez la betterave et la carotte, puis coupez-les en morceaux moyens.
  • Placez la carotte, la betterave et le brocoli dans une casserole d’eau bouillante pendant 5 minutes (pour conserver les vitamines et les protéines).
  • Retirez de l’eau bouillante et arrêtez la cuisson en les plongeant dans l’eau froide.
  • Coupez la betterave et la carotte en petits morceaux et conservez-les dans un récipient.
  • Tranchez le piment en lanières et ajoutez-le à la carotte et à la betterave.
  • Coupez les épinards et le cresson en tranches moyennes et ajoutez-les au récipient.
  • Ajoutez le reste des ingrédients : jus de citron, ail écrasé, huile d’olive, amandes et sel selon votre goût.
  • Mélangez et servez.

Il est essentiel de ne pas opter pour l’automédication. Certains médecins recommandent, en plus de l’ordonnance, de préparer également des remèdes maison pour combattre le faible taux de plaquettes.

Consommer certains aliments pour augmenter votre consommation de fer, de vitamines et d’autres nutriments est idéal. En plus du maintien d’une alimentation équilibrée, c’est essentiel pour prévenir et guérir une grande variété de maladies.