2 problèmes sexuels masculins et comment les affronter

15 mai 2020
Deux des problèmes sexuels les plus courants chez les hommes sont les troubles de l'érection et l'éjaculation précoce. Dans tous les cas, il existe une solution, soit par la thérapie sexuelle, soit par la médication. Il est essentiel que le sujet cesse d'être tabou afin de jouir d'une vie épanouie.

Les problèmes sexuels masculins peuvent survenir de manière ponctuelle ou même sur une plus longue période. Dans tous les cas, ils nécessitent tous une consultation médicale, car seul le spécialiste sera en mesure de nous guider et de faire l’évaluation appropriée pour déterminer les causes.

Voici trois des problèmes sexuels masculins les plus courants.

Problèmes sexuels masculins

Les problèmes sexuels masculins n’affectent pas seulement la personne qui les subit. Ils affectent également leurs partenaires. En ce sens, il est essentiel d’avoir la coopération, la compréhension et la patience du couple afin de les surmonter avec succès.

L’incapacité ou la difficulté à entretenir des relations sexuelles peut être due à des causes physiques ou psychologiques. Cependant, le fait de ne pas pouvoir les entretenir provoque, dans le même temps, un stress supplémentaire qui va amorcer un cercle vicieux de culpabilité ou de déception qui va causer encore plus de problèmes sexuels.

C’est pourquoi une bonne thérapie sexuelle est indispensable, de préférence avec un partenaire, afin que la personne souffrant du trouble soit libérée et puisse faire face aux problèmes.

Dysfonctionnement érectile

Un homme ayant des problèmes sexuels masculins

Il s’agit de l’incapacité de l’homme à obtenir ou à maintenir une érection, et donc à avoir des relations sexuelles. C’est l’un des problèmes sexuels masculins les plus courants, qui touche de nombreux hommes à un moment donné, même si ce n’est qu’occasionnellement. Normalement, elle est due au stress, à la fatigue, à l’alcool ou aux drogues, etc.

Mais, si le trouble apparaît sous une forme prolongée, il doit être traité car il peut affecter sérieusement les relations du couple, le travail et l’environnement social, etc.

Les causes de la dysfonction érectile sont variées :

  • Causes psychologiques : normalement, ce sont les plus courantes. Le stress, l’anxiété ou la dépression peuvent provoquer des états de manque de désir ou de fatigue qui entraînent des troubles de l’érection
  • Causes vasculaires : certains troubles vasculaires peuvent empêcher le pénis d’accumuler le sang nécessaire pour obtenir ou maintenir une érection. Ces problèmes comprennent l’hypertension, le tabagisme ou le diabète
  • Problèmes neurologiques : certaines affections, comme la sclérose en plaques ou les lésions de la moelle épinière, peuvent provoquer des lésions nerveuses qui empêchent l’érection
  • Enfin, certains médicaments peuvent diminuer la capacité érectile

Une bonne évaluation par le spécialiste est la clé de votre traitement. Cela permettra de déterminer si la cause est psychologique (par exemple, la dépression) ou autre, et d’adopter un traitement approprié.

En général, après avoir écarté les problèmes majeurs et effectué plusieurs tests, une thérapie psychologique est conseillée. Dans certains cas plus extrêmes, le médecin peut prescrire des médicaments tels que le sildénafil ou le tadalafil, entre autres.

Nous vous recommandons la lecture de : 6 problèmes féminins qui altèrent les relations sexuelles

Problèmes sexuels masculins : éjaculation précoce

Les problèmes sexuels masculins au sein du couple

Il s’agit d’un des problèmes sexuels masculins dans lequel l’homme éjacule involontairement prématurément, généralement avant la pénétration. Il y a donc un manque de contrôle sur l’éjaculation.

Ce problème, s’il n’est pas traité correctement, peut entraîner d’autres problèmes, notamment d’estime de soi, dans la vie de couple et dans la vie sociale.

Parmi les causes de ce trouble, on peut citer

  • Manque de maturité ou d’éducation sexuelle
  • Manque d’estime de soi
  • Anxiété
  • Stress
  • Sensibilité extrême
  • Manque de satisfaction par rapport à la vie sexuelle
  • Âge (adolescent ou plus âgé)

D’autre part, il existe plusieurs types d’éjaculation précoce : primaire (prolongée dans le temps, généralement à partir de l’adolescence) et secondaire (d’apparition récente à l’âge adulte).

Traitement

Tout d’abord, nous devons souligner qu’il existe des exercices pour augmenter le contrôle de l’éjaculation qui sont réellement efficaces.

D’autre part, le traitement dépendra du type et des causes. Pour cette raison, une évaluation précise par le spécialiste est indispensable. De fait, une thérapie sexuelle peut être nécessaire. En cas de stress et d’anxiété, une thérapie psychologique est indispensable.

De plus, l’éjaculation précoce est souvent due à de mauvaises habitudes acquises pendant l’adolescence. En effet, le jeune, dans son désir d’atteindre le plaisir, peut ne pas avoir acquis le contrôle nécessaire sur son éjaculation, un problème qui se prolongera à l’âge adulte.

Enfin, pour les cas plus extrêmes, le spécialiste peut prescrire certains médicaments. En fait, il existe des crèmes et des sprays qui aident à désensibiliser le pénis, ce qui permet de retarder l’éjaculation. En tout état de cause, celles-ci doivent toujours être indiquées par le médecin.

Nous vous recommandons la lecture de : Comment stimuler l’érection de son partenaire ?

En parler

Les problèmes sexuels masculins que nous avons évoqués, à savoir les troubles de l’érection et l’éjaculation précoce, sont très courants. Néanmoins, seul un petit nombre de personnes touchées se rendent au cabinet du spécialiste pour y être traitées.

Étant donné que dans de nombreux cas, ils partent de problèmes psychologiques tels que le stress, la dépression ou l’anxiété, le fait de ne pas les affronter peut les aggraver, conduisant la personne concernée à une situation qui pourrait affecter toutes les facettes de sa vie et conduire à la dépression et au malheur.

C’est pourquoi, pour parvenir à une relation sexuelle satisfaisante et maintenir une qualité de vie à tous les niveaux, il est important que les hommes surmontent leurs tabous.

  • Le spécialiste peut vous aider
  • Parlez-en avec lui
  • Vous n’avez pas besoin d’entrer dans un cercle vicieux de malheur
  • Il y a une solution

 

  • Patricia J. Morokqff &Ruth Gillilland, “Stress, sexual functioning, and marital satisfaction”, The Journal of Sex Research, Volume 30, 1993 – Issue 1
  • K. E. Andersson, G. Wagner, “Physiology of penile erection”, Psychological Review, Volume 75Issue 1 January 1995Pages 191-236
  • Chris G. McMahon, “Premature ejaculation”, Indian J Urol. 2007 Apr-Jun; 23(2): 97–108.