3 types de régimes amincissants qui ne mettent pas votre santé en danger

19 octobre 2019
Bien qu'il existe des régimes qui vous aident à perdre du poids sans mettre en danger votre santé, il est préférable de consulter un nutritionniste au cas par cas. Ainsi, il est possible d'établir un régime alimentaire en fonction des besoins de chacun.

La plupart des régimes populaires ne sont pas durables à moyen et à long terme. Ou bien sont nocifs pour la santé. C’est pourquoi nous vous présentons trois régimes amincissants qui vous garantiront une perte de poids durable. Découvrez-les avec nous !

Des régimes amincissants qui n’exposent pas votre santé

Une nutrition adéquate est un facteur déterminant pour atteindre un poids sain et équilibré. En ce sens, il convient de suivre des plans d’alimentation variés qui garantissent l’obtention de tous les groupes de nutriments. En outre, selon une étude publiée dans le Journal of Research in Medical Sciences, il est conseillé de réduire l’apport calorique.

Dans tous les cas, les besoins nutritionnels et énergétiques de chaque personne varient en fonction de son âge, de son mode de vie et de son état de santé. Par conséquent, bien que voici quelques régimes amincissants qui n’exposent pas votre santé, il est préférable de consulter un nutritionniste pour vous aider à choisir un régime adapté à vos besoins.

A ne pas manquer : 11 bienfaits du régime méditerranéen que vous devez connaître

1. Le régime cétogène

Bien que ce régime ait été controversé dans le passé, il est maintenant l’une des meilleures options quand il s’agit de réduire le poids corporel. Ces résultats sont étayés par des recherches publiées dans l’International Journal of Environmental Research and Public Health.

Le mécanisme est simple : réduire les glucides au minimum. C’est un régime qui ne limite pas les quantités, seulement un groupe d’aliments. Le fait qu’il permette de manger sans limite de volume améliore l’adhésion des patients.

La difficulté de suivre ce régime se manifeste dans les premières semaines, où ses adeptes peuvent souffrir d’un petit syndrome de sevrage du sucre. Cependant, une fois que cet effet a disparu, et si le régime alimentaire est bien planifié, son suivi devient simple.

Il est totalement sûr pour la santé à moyen et long terme, à condition de ne pas dépasser les apports journaliers recommandés en protéines : 0,8 g/kg de poids corporel. Certaines modifications facilitent le suivi, comme la restriction des glucides à partir d’un certain moment de la journée.

Un homme musclé mangeant de la viande

2. Le jeûne intermittent

Il consiste à alterner de longues périodes de jeûne (au moins 16 heures) avec d’autres périodes où la consommation de nourriture est autorisée. Selon un article publiée dans Annual Review of Nutrition, elle est bénéfique pour la santé à moyen et long terme, car elle favorise la perte de poids et peut améliorer la santé métabolique.

Il remporte une adhésion très élevée grâce au système hormonal qui régule l’hormone de l’appétit (ghréline) peu après le réveil. Boire un seul café l’estomac vide provoque la satiété et permet de rendre la période de jeûne plus supportable.

Il peut être combiné avec le régime cétogène ou la restriction en glucides à partir d’un certain moment de la journée pour maximiser les résultats. Il existe différents protocoles, le moins restrictif et celui qui fonctionne le mieux est le 16:8 en sautant le petit déjeuner ou le dîner. Les plus agressifs comprennent un jeûne d’une journée complète tous les 2 ou 3 jours.

Lire aussi : 5 aliments sains et hypocaloriques à intégrer dans notre régime

3. Le régime atlantique

Une version du régime méditerranéen qui met l’accent sur la consommation de poisson plutôt que de viande, selon les données d’une étude publiée dans BMC Public Health. Il n’utilise pas le pain comme accompagnement indispensable, ni le vin comme aliment « sain pour le cœur ».

C’est un régime alimentaire courant dans les pays nordiques et qui garantit des niveaux corrects de vitamine D grâce à la consommation de poissons gras et de produits laitiers. Les légumes sont un élément indispensable et les glucides ne sont pas la base de la pyramide alimentaire. Les huiles et les fruits secs sont principalement utilisées comme matières grasses, bien qu’il soit également avantageux d’introduire l’avocat.

Il est positif de le combiner avec le jeûne intermittent pour améliorer les résultats de la perte de poids. C’est une alimentation saine pour le cœur. Il est essentiel de garantir la variété des fruits et légumes et de varier les espèces de poissons (en privilégiant le bleu au blanc).

Le régime méditerranéen fait partie des régimes amincissants sains

Quelle est le meilleur de ces régimes amincissants ?

Parmi ces 3 régimes amaigrissants, le plus difficile à réaliser est probablement le régime cétogène. Dans notre pays, le pain en accompagnement et la consommation de glucides sont très courants. Par conséquent, limiter leur consommation peut entraîner un certain rejet initial. De plus, au cours des premiers jours, la personne peut éprouver certains épisodes de fatigue jusqu’à ce qu’elle s’habitue à la cétose.

Par conséquent, le régime atlantique peut être le plus pratique et le plus confortable. Il présente une ressemblance raisonnable avec le régime méditerranéen. A l’exception de l’augmentation de la consommation de poisson et du fait qu’il n’accorde pas la priorité aux céréales et aux graines. D’autre part, il réduit considérablement la consommation d’alcool. C’est ainsi une stratégie plus que prouvée pour la perte de poids.

Les effets sont renforcés si un protocole de jeûne intermittent est ajouté. Le jeûne de 24 heures peut être légèrement agressif pour les personnes peu habituées. Pour autant, sauter le déjeuner seul est une méthode utile pour favoriser la perte de poids. Dans tous les cas, avant d’essayer ces méthodes, consultez un professionnel.

 

  • Paoli A., Ketogenic diet for obesity: friend or foe?. Int J Environ Res Public Health, 2014. 11(2): 2092-107.
  • Obert J., Pearlman M., Obert L., Chapin S., Popular weight loss strategies: a review of four weight loss techniques. Curr Gastroenterol Rep, 2017. 19(12): 61.
  • Calvo-Malvar Mdel M., Leis R., Benítez-Estévez AJ., Sánchez-Castro J., Gude F., A randomised, family-focused dietary intervention to evaluate the Atlantic diet: the GALIAT study protocol. BMC Public Health, 2016. 16(1): 820.
  • Soeliman FA, Azadbakht L. Weight loss maintenance: A review on dietary related strategies. J Res Med Sci. 2014;19(3):268–275.
  • Strychar I. Diet in the management of weight loss. CMAJ. 2006;174(1):56–63. doi:10.1503/cmaj.045037
  • Champagne CM, Broyles ST, Moran LD, et al. Dietary intakes associated with successful weight loss and maintenance during the Weight Loss Maintenance trial. J Am Diet Assoc. 2011;111(12):1826–1835. doi:10.1016/j.jada.2011.09.014