5 causes des élancements crâniens

· 11 mars 2018
Lorsqu'un mal de tête se produit, une attention immédiate à ce problème est nécessaire pour éviter qu'il ne se transforme en migraine et n'affecte notre vie quotidienne.

De nos jours, les élancement crâniens sont l’un des symptômes qui déclenchent le plus de consultations médicales. Souvent, ils se manifestent si fréquemment et si intensément qu’ils provoquent des troubles et de l’inquiétude chez ceux qui en souffrent.

Dans la plupart des cas, ces élancements dans la tête peuvent être liés à :

  • Stress
  • Rhume
  • Déshydratation
  • Ils sont également associés à des symptômes secondaires d’autres affections telles que des contractures cervicales.

Selon la région spécifique de la tête où ils se produisent, ils peuvent être très légers, mais aussi aigus et intenses. Certains patients les décrivent simplement comme une oppression dans une certaine zone de la tête qui cause un inconfort presque insupportable.

Cependant, dans la plupart des ces, les élancements crâniens ne représentent pas une pathologie qui devrait être considérée comme une préoccupation trop importante ou urgente.

Causes possibles des élancements dans la tête

1. Migraines de tension

homme ayant la migraine en consultation médicale

Cette affection est l’une des causes les plus fréquentes des élancements crâniens et l’une des consultations neurologiques les plus fréquentes.

Elle se manifeste par des douleurs dans les tempes ou autour des yeux, provoquant des tensions au niveau du cou et du visage. Comme vous pouvez le voir, cela génère aussi une sensibilité extrême dans le cuir chevelu.

La migraine de tension survient habituellement en fin de journée, lorsque la fatigue et le stress se sont accumulés. Par conséquent, son principal déclencheur est un repos insuffisant, l’insomnie, les changements hormonaux, les situations stressantes ou bien une dépression possible.

Lisez aussi : Les causes méconnues de migraines

2. Migraine occipitale

C’est une pathologie qui conduit à l’apparition d’élancements à la base du crâne.

Pendant qu’elle en souffre, la personne se plaint habituellement de douleurs dans la partie supérieure du cou et, dans certains cas, la douleur est transférée à la mâchoire.

3. Névralgie migraineuse focalisée

manifestations cliniques de la migraine

C’est un type de maux de tête dans le cadre duquel la douleur se produit sur un côté de la tête et progresse pour affecter l’autre moitié.

Elle survient habituellement après la libération soudaine d’histamine ou de sérotonine dans l’organisme causée par une consommation excessive d’alcool ou de drogues ou par une activité physique excessive.

Visitez cet article :  6 signes d’addiction à l’alcool

4. Céphalées vasculaires

Les élancements crâniens liés aux céphalées vasculaires doivent être surveillés de près afin d’éviter les complications futures.

Dans la plupart des cas, il n’ y a pas de quoi s’inquiéter. Cependant, il est important de connaître ces signes qui peuvent être liés à un AVC :

  • Vous ressentez une augmentation de la douleur en vous penchant, en toussant ou bien en vous allongeant.
  • Vous avez de la difficulté à faire des mouvements ou à parler.
  • Les douleurs durent plus de 3 jours.
  • Vous avez des convulsions ou des évanouissements.
  • Fièvre, nausées ou vomissements.

Consultez un médecin si vous éprouvez l’un de ces problèmes et surtout si vous avez des problèmes vasculaires. N’oubliez pas que la prévention est la clé.

5. Cervicalgie

homme ayant la migraine au travail

Une autre cause des élancements crâniens qui passe généralement inaperçue dans les examens cliniques est la cervicalgie. Cette pathologie est causée par des accidents mineurs ou de mauvaises postures.

Elles se caractérise par une altération des muscles du cou et un affaiblissement de la stabilité des vertèbres. Par conséquent, cela provoque des spasmes du cou qui irradient des douleurs dans différentes zones de la tête.

Apportez des changements à votre routine quotidienne

Changer vos habitudes peut aussi aider à soulager les élancements dans la tête. Par exemple, ayez une alimentation saine, avec beaucoup de fruits et de légumes. Suivre des horaires de repas réguliers peut aussi aider à réduire les épisodes de maux de tête.

Garder votre corps suffisamment hydraté est un autre facteur à considérer. Buvez 2 litres d’eau par jour pour rester en bonne santé. Évitez aussi de consommer des produits contenant de la caféine et de l’alcool.

Faites souvent de l’exercice. Cela réduira le stress et les épisodes de tension qui se manifestent par des élancements dans la tête.

Évitez de vous coucher à l’aube. Se reposer et dormir pendant les heures dont votre corps a besoin, optimise vos performances quotidiennes et contribue à la disparition des malaises liés aux maux de tête.

Si vous avez des élancements récurrents dans la tête, dans les yeux, la mâchoire ou le bas du crâne, consultez un médecin. Le professionnel de santé est la bonne personne pour écarter toute pathologie pouvant être considérée comme plus préoccupante.