7 aliments interdits si vous souffrez d’hypothyroïdie

4 février 2021
Si vous souffrez d'hypothyroïdie, il est très important d'apprendre à contrôler les aliments que vous consommez, car il y en a certains qui peuvent interférer avec la sécrétion normale des hormones thyroïdiennes.

L’une des clés pour contrôler les symptômes de l’hypothyroïdie est d’améliorer autant que possible votre alimentation. Bien qu’il faille suivre d’autres recommandations médicales, l’alimentation joue un rôle très important dans la régulation des fonctions thyroïdiennes.

Cette maladie implique un manque de contrôle des processus hormonaux qui sont essentiels au métabolisme. Par conséquent, ceux qui en souffrent tendent à prendre du poids, même en conservant des habitudes saines. Quels sont donc les aliments à éviter ?

Un professionnel doit concevoir la nutrition des patients atteints de cette affection. Certains aliments devraient toutefois être normalement limités pour éviter des complications pour la santé. Découvrez-les !

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie, également appelée thyroïde hypoactive, est une maladie de la glande thyroïde qui se caractérise par une faible sécrétion d’hormones. En participant au métabolisme, à la santé cardiovasculaire et à d’autres processus vitaux importants, ces dernières déclenchent des réactions négatives dans le corps en raison de leur déséquilibre.

La condition est plus fréquente chez les femmes dans la soixantaine , en raison de leur changement hormonal. Cependant, en général, tout le monde peut en souffrir, même à l’adolescence.

Symptômes de l’hypothyroïdie

Conseils si vous souffrez d'hypothyroïdie.

Dans les premiers stades de l’hypothyroïdie, il n’ y a habituellement pas de manifestations cliniques qui en facilitent la détection. Cependant, à mesure qu’elle avance de façon incontrôlable, elle peut également produire :

  • Fatigue
  • Peau sèche
  • Gain de poids
  • Sensibilité au froid
  • Affaiblissement capillaire
  • Douleurs et raideurs musculaires
  • Gonflement des extrémités
  • Diminution de la fréquence cardiaque
  • Augmentation du cholestérol dans le sang

Cela pourrait également entraîner des difficultés de concentration, de l’irritabilité et des troubles de l’humeur (comme la dépression). Et dans le cas des femmes, des menstruations irrégulières.

Les aliments à éviter en cas d’hypothyroïdie

Les aliments à éviter par les patients souffrant d’hypothyroïdie sont appelés “goitrogènes”. Ce sont ceux qui, après assimilation dans le corps, interfèrent avec la production normale d’hormones thyroïdiennes.

Découvrez également : L’iode, un minéral essentiel !

1. Céréales avec gluten

Le gluten quand on souffre d'hypothyroïdie.

La consommation de céréales à haute teneur en gluten peut rendre difficile l’absorption des médicaments substituts de l’hormone thyroïdienne.

Le système immunitaire percoit le gluten comme un antigène à attaquer. De sorte que pour éviter les complications thyroïdiennes et, accessoirement, favoriser son bon fonctionnement, il est préférable d’exclure cette variété d’aliments.

  • Produits transformés à base de blé
  • Orge
  • Seigle
  • Épeautre
  • Kamut

Une étude publiée dans la revue Elsevier observa la relation entre la maladie cœliaque et l’hyperthyroïdie primaire, dont les symptômes se considéraient initialement comme une conséquence du non-respect d’un régime sans gluten.

2. Brocoli

Le brocoli et d’autres variétés de légumes crucifères, y compris les choux, contiennent des «goitrogènes». Leur assimilation rend difficile l’absorption de l’iodeCe dernier est un nutriment essentiel dans la production d’hormones thyroïdiennes. Il est donc important de garantir sa bonne absorption.

Les goitrogènes réduisent leur activité lorsque les légumes sont cuits. Pour cette raison, si vous souhaitez l’incorporer à votre alimentation, il est préférable de le manger, par exemple à la vapeur.

3. Soja

Le soja quand on souffre d'hypothyroïdie

Le soja et tous ses dérivés contiennent des isoflavones, un phyto-estrogène qui altère le fonctionnement de la glande thyroïde, en particulier chez les patients souffrant d’une carence en iode. Il faut  donc éviter sa consommation dans toutes les présentations :

  • Lait de soja
  • Fromage de soja
  • Sauce soja
  • Protéine de soja

4. Sucre

Les patients atteints d’hypothyroïdie ont des taux de glycémie non contrôlés en continu et, lorsqu’ils sont négligés, ils peuvent mener à une résistance à l’insuline. D’autre part, cela peut entraîner une altération de la fonction métabolique, ce qui peut conduire à l’embonpoint et au diabète.

  • Tous les aliments contenant du sucre devraient être exclus du régime alimentaire.
  • Il n’est pas recommandé de le remplacer par des sucres bio, car ils peuvent encore affecter la glycémie.

5. Huiles végétales

Les huiles quand on souffre d'hypothyroïdie

Une grande variété d’huiles végétales comportent également des risques de problèmes métaboliques. Leur consommation bloque la fonction hormonale thyroïdienne et réduit son assimilation par les cellules.

Afin d’éviter cela, même s’il n’ y a pas encore de diagnostic de maladie thyroïdienne, on déconseille la consommation des huiles suivantes :

  • Noix de coco bio
  • Huile d’olive extra vierge
  • Tournesol
  • Avocat

6. Aliments riches en iode

Selon les experts de MedicalNewsToday , il convient d’éviter une consommation excessive d’aliments riches en iode car ils peuvent aggraver à la fois l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie.

Les aliments les plus riches en iode sont : le fromage, le lait, la crème glacée, les œufs, les algues, les poissons d’eau salée et, bien sûr, le sel de table iodé. 

Voir aussi : 5 infusions médicinales pour lutter contre l’hypothyroïdie

7. Viandes viandes fumées et charcuterie

hypothyroïdie

Riche en nitrites, nitrates et une variété d’autres produits chimiques ajoutés, la charcuterie est un des ennemis numéro un de la santé thyroïdienne. Leur consommation régulière et immodérée peuvent conduire à une hypothyroïdie et engendrer des complications à la fois métaboliques et cardio-vasculaires.

Vous souffrez d’hypothyroïdie ? Suivez les conseils du médecin

Vous souffrez de ce problème de thyroïde ? N’oubliez pas qu’en plus de limiter la consommation des aliments dont nous parlons, vous devez améliorer votre mode de vie en général. Suivez les instructions de votre médecin, adoptez une alimentation équilibrée (selon vos besoins), évitez la sédentarité et la consommation d’alcool et de tabac .

Celles-ci peuvent mener à l’hypothyroïdie et, avant d’entraîner la maladie, peuvent générer des complications tant au niveau du métabolisme que de la santé cardiovasculaire.