7 causes de pertes brunes

Les pertes vaginales brunes ne signalent pas toujours des changements inquiétants, mais vous devez être conscient du contexte dans lequel elles se manifestent. Nous vous montrons ses principales causes.
7 causes de pertes brunes
Diego Pereira

Relu et approuvé par le médecin Diego Pereira.

Dernière mise à jour : 10 novembre, 2022

L’écoulement vaginal est un mélange de fluides qui garantit un environnement sain à l’intérieur du vagin. Il est généralement blanc cassé, collant et inodore. Cependant, il n’est pas rare que ces propriétés varient en fonction de certaines altérations. Aujourd’hui, nous vous expliquons quelles sont les causes des pertes brunes et à quel point vous devriez vous en préoccuper.

Les changements de couleur, de texture et d’odeur sont un sujet de préoccupation pour des millions de femmes. En pratique, ces changements ne sont pas rares. La plupart des cas se réfèrent à des processus bénins, ils ne sont donc généralement pas préoccupants. Lorsqu’elles sont très fréquentes ou s’accompagnent d’autres symptômes, elles doivent être un motif d’alerte.

Principales causes de pertes brunes

Il est très probable que la première pensée lors de l’observation des altérations des pertes vaginales corresponde à des altérations de la santé. Nous vous prévenons déjà que la plupart de ces altérations sont bénignes, surtout lorsqu’elles ne sont pas accompagnées de signes qui alertent sur un problème. Nous vous laissons avec 7 causes de pertes vaginales brunes.

1. Restes de la dernière période

Les causes des pertes brunes incluent la menstruation
La combinaison de pertes sanguines provenant de la menstruation et de pertes vaginales normales peut entraîner la couleur brune des fluides.

L’une des causes les plus fréquentes des pertes brunes est qu’elles font partie des restes de la dernière période. Le flux menstruel part de l’utérus, traverse le vagin et atteint finalement l’extérieur. La première partie de ce flux est généralement rouge foncé, surtout lorsque ce transit a été effectué rapidement.

En revanche, les dernières émissions du flux ont tendance à être de couleur plus opaque. Cela est dû à l’oxydation naturelle du sang, qui le fait virer au brun ou même au noir (pensez au sang d’une plaie cicatrisée).

Si les pertes brunes apparaissent au début ou quelques jours après votre cycle menstruel, il s’agit d’un symptôme tout à fait naturel. Ce ne sont que des traces des pertes vaginales qui se sont oxydées lors du transit vers l’extérieur. C’est du sang qui a mis plus de temps que la normale à expulser, donc sa couleur, sa texture et même son odeur sont différentes.

2. Déséquilibres hormonaux

Une autre cause possible de pertes brunes se trouve dans les déséquilibres hormonaux. Les hormones sont des messagers chimiques qui altèrent ou modifient le fonctionnement des cellules et des organes. Par exemple, les œstrogènes aident à stabiliser la muqueuse de l’endomètre.

Si vous avez un déséquilibre en œstrogènes, l’endomètre peut se détacher de différentes parties tout au long du cycle ; ou au contraire retarder son détachement de quelques jours. Dans tous les cas, cela provoque des altérations de sa couleur, de sa texture et de son odeur. Vous pouvez présenter des taches brunâtres ou des saignements anormaux. Nous soulignons les symptômes suivants de ces altérations :

  • Augmentation du poids et de l’appétit.
  • Perte de poids soudaine
  • Cycles menstruels irréguliers.
  • Troubles du sommeil (insomnie, principalement).
  • Acné.
  • Peau sèche.
  • Sueurs nocturnes.
  • Fatigue modérée ou sévère.
  • Changements d’humeur.
  • Modifications de l’épaisseur des cheveux.
  • Manque de concentration.
  • Perte de libido
  • Maux de tête.

Ce ne sont là que quelques symptômes qui peuvent vous alerter de tout processus d’altération hormonale. Comme vous pouvez le constater, ses conséquences ne se ressentent pas uniquement dans les pertes vaginales, d’une manière qui interrompt différents aspects de votre vie. Si vous soupçonnez une altération, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.

3. Processus infectieux

Divers processus infectieux peuvent provoquer des changements dans la couleur des pertes vaginales. La vaginose bactérienne, l’infection vaginale à levures et la trichomonase sont les plus courantes. Certaines maladies sexuellement transmissibles (MST) peuvent provoquer des troubles de ce type, comme la gonorrhée et la chlamydia. Il est à noter que dans la plupart de ces cas, la couleur du flux est différente et pas nécessairement brune.

Il est très important de contrôler ces processus infectieux, car le fait de ne pas le faire peut entraîner des complications de plus grande envergure. La maladie inflammatoire pelvienne (MIP) se développe généralement à la suite d’infections de ce type, conduisant dans certains cas à l’infertilité et à des douleurs pelviennes chroniques.

4. Utilisation de contraceptifs

Les contraceptifs hormonaux provoquent une série de changements qui sont souvent négligés ou simplement inconnus. Au cours des premiers mois d’utilisation, ils provoquent, entre autres, des altérations des pertes vaginales. Elles peuvent changer de couleur et d’odeur, il n’est donc pas rare qu’elles brunissent.

Les saignements de percée sont également fréquents, ce qui peut conduire à d’autres doutes et incertitudes. Si vous avez récemment commencé un régime contraceptif, l’avez repris ou avez choisi d’utiliser une autre marque, il est probable que celles-ci soient responsables de cette altération.

5. Endométriose

L’endométriose est un trouble qui survient lorsque la muqueuse de l’utérus (endomètre) s’en éloigne. Par exemple, dans les ovaires, dans les trompes de Fallope (le plus courant) ou dans le tissu qui tapisse le bassin. Selon des études, jusqu’à 10 % des femmes souffrent de ce trouble.

Parmi ses symptômes les plus caractéristiques figurent une douleur intense et des altérations des cycles menstruels. Si elle n’est pas traitée à temps, elle peut provoquer l’infertilité et, compte tenu de sa prévalence, ce n’est pas une affection rare. Heureusement, il existe plusieurs traitements efficaces pour contrer ces épisodes.

6. Syndrome des ovaires polykystiques

Les causes des pertes brunes comprennent les ovaires polykystiques
Les changements hormonaux du SOPK ne provoquent pas seulement des changements dans les pertes vaginales. La peau, les cycles menstruels et même le métabolisme peuvent être affectés.

Le syndrome des ovaires polykystiques est compté parmi les causes des pertes vaginales brunes. C’est une affection qui provoque l’apparition de petits kystes à l’extérieur des ovaires. Selon les preuves, entre 15 % et 20 % des femmes dans le monde souffrent de ce trouble hétérogène.

Les changements hormonaux de cette maladie provoquent des menstruations irrégulières, des modifications des pertes vaginales, des douleurs pelviennes, un excès de poils, une prise de poids, de l’acné, des taches brunes sur la peau et l’infertilité.

7. Saignement d’implantation

Le saignement d’implantation se produit lorsqu’un ovule fécondé s’implante dans la paroi de l’utérus pour commencer le processus de gestation. Toutes les femmes n’en font pas l’expérience, mais en général on peut dire que c’est relativement courant. Elle survient entre 10 et 15 jours après la conception et se caractérise par de légers saignements généralement bruns ou d’autres nuances.

Si vous suspectez une éventuelle grossesse, vous pouvez opter pour un test à jeter. Aussi, vous pouvez consulter notre guide des premiers symptômes de la grossesse. Il peut s’agir d’une fausse alerte, ce type d’altération du débit ne doit donc jamais être considéré comme un signe univoque de grossesse.

Il existe d’autres causes de pertes vaginales brunes en dehors de celles que nous avons mentionnées. Voici une liste d’autres conditions qui peuvent générer cette altération :

  • Périménopause
  • Avortements spontanés et grossesses extra-utérines.
  • Corps étrangers retenus dans le vagin (tampons, anneaux contraceptifs, etc.).
  • Cancer du col de l’utérus.
  • Kystes dans les ovaires.

Gardez à l’esprit que les explications les plus raisonnables sont les restes de vos dernières règles, les déséquilibres hormonaux et les infections. S’il s’agit d’une expérience répétitive et accompagnée d’autres symptômes, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel pour écarter toute condition sous-jacente.

Cela pourrait vous intéresser ...
Éliminer les règles douloureuses en changeant votre petit-déjeuner quotidien ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Éliminer les règles douloureuses en changeant votre petit-déjeuner quotidien ?

Les règles douloureuses peuvent être très invalidantes. Cependant, il existe des méthodes et des alternatives capables de soulager les symptômes.



  • Sirmans, S. M., & Pate, K. A. Epidemiology, diagnosis, and management of polycystic ovary syndrome. Clinical epidemiology. 2014; 6: 1.
  • Viganò, P., Parazzini, F., Somigliana, E., & Vercellini, P. Endometriosis: epidemiology and aetiological factors. Best practice & research Clinical obstetrics & gynaecology. 2004; 18(2): 177-200.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.