5 conseils pour accélérer votre métabolisme

8 mai 2018
Saviez-vous que pour accélérer votre métabolisme, vous ne devriez pas arrêter de manger, mais faire plus de repas tout au long de la journée ? Essayez de manger plus souvent mais en plus petites quantités.

Pour améliorer votre bien-être et vous permettre de perdre du poids, vous devez contrôler et accélérer le métabolisme de votre corps. En effet, plus votre métabolisme est lent, plus il vous empêchera de perdre du poids.

Dans cet article, nous allons vous donner quelques conseils pour accélérer votre métabolisme et perdre ces kilos en trop.

Grâce à ces conseils, vous pourrez accélérer votre métabolisme et, en même temps, tous les processus chimiques qui se produisent dans chacune de vos cellules.

Un métabolisme qui fonctionne bien favorise une perte de poids rapide et une augmentation de la dépense calorique. Il s’agit du métabolisme basal, qui utilise la quantité d’énergie dont notre corps a besoin pour fonctionner tout au long la journée.

Les calories sont plus nécessaires que la graisse pour maintenir le muscle. Ainsi, une plus grande quantité de muscles dans notre corps et une réduction de graisse aideront à accélérer votre métabolisme.

Par conséquent, pour que votre métabolisme fonctionne parfaitement, vous devrez pratiquer régulièrement des exercices physiques et, bien sûr, maintenir une alimentation saine et équilibrée.

1. Développez vos muscles

Développez vos muscles pour accélérer votre métabolisme

Pour que votre métabolisme fonctionne parfaitement vous devez d’abord commencer à développer vos muscles.

La pratique d’exercices physiques et un entraînement régulier vous fera gagner de la masse musculaire. N’oubliez pas non plus de pratiquer de bonnes séances d’entraînement aérobique. Pour cela, vous devez soulever des poids, utiliser des appareils de musculation ou à faire des flexions et des abdominaux. De plus, n’hésitez pas à pratiquer des activités sportives telles que la course, le vélo ou la natation.

Même lorsque vous ne bougez pas, les muscles brûlent des calories, en raison de leurs besoins énergétiques élevés.

Ainsi, l’augmentation de votre masse musculaire accélérera votre métabolisme de base. Cela permettra à votre corps de brûler plus de graisses tout au long de la journée.

2. Pratiquez des activités HIIT

Le HIIT ou entraînement par intervalles de haute intensité (de l’anglais : High Intensity Interval Training) est une méthode d’entraînement très pratiquée qui renforcera votre métabolisme.

Ce type d’entraînement est basé sur l’exécution d’exercices de haute intensité à intervalles fractionnées. Dans ce type d’exercices, vous pourrez alterner des exercices de haute intensité tout en effectuant une activité aérobique.

  • À titre d’exemple, vous pouvez effectuer plusieurs sprints en courant ou accélérez votre vitesse au maximum lorsque vous faites du vélo.

Cette méthode est un excellent moyen de brûler des calories. En effet, un simple exercice aérobique régulier n’est pas suffisant pour dépenser de l’énergie car si nous pratiquons une activité physique pendant un certain temps, notre corps va ajuster la combustion des calories.

Par conséquent, la pratique du HIIT introduira ces intervalles de haute intensité pendant l’activité physique. De cette façon, votre corps sera forcé de dépenser une plus grande quantité d’énergie.

3. Mangez plus souvent

Pour accélérer votre métabolisme, il est conseillé de réduire le temps entre les différents repas. Si vous passez beaucoup de temps sans manger, votre taux de sucre dans le sang diminuera. Par conséquent, cette baisse de sucre ralentira votre métabolisme et vous vous sentirez plus fatigué.

  • Par contre, en mangeant plus souvent, votre système digestif sera plus actif, ce qui vous permettra d’accélérer votre métabolisme. Pour cela, il est conseillé de consommer une poignée de fruits secs ou un fruit toutes les deux heures, au moins.
  • De plus, cela réduira votre appétit tout au long de la journée, ce qui vous permettra de mieux contrôler la quantité de nourriture que vous consommez. De cette manière, vous pourrez réduire la quantité de calories et accélérer votre métabolisme.

Vous ne le saviez pas ? Découvrez aussi cet article : Les aliments sains que vous pouvez manger entre les repas

4. Consommez des aliments épicés

les aliments épicés favorise le métabolisme et la perte de poids

Les aliments épicés comme le piment, le poivre de Cayenne ou le chili contiennent une substance connue sous le nom de capsaïcine. Ce composé est ce qui fait transpirer notre corps lorsque nous mangeons des aliments épicés. Mais ce n’est pas tout !

  • La capsaïcine augmente la combustion des graisses et augmente la dépense énergétique journalière.
  • En bref, si vous mangez plus épicé vous pourrez perdre plus facilement du poids et favoriser l’élimination de lipides.

5. Mangez des aliments riches en protéines

Notre système digestif met plus de temps et utilise plus d’énergie pour décomposer et assimiler les aliments riches en protéines que celles riches en graisses ou en sucres. En effet, notre corps assimile et dépense entre 20% et 30% des calories provenant des protéines que nous consommons.

En comparaison, les hydrates de carbone ne supposent que de 5% à 15% des calories consommées. De plus, alors que les aliments riches en glucides sont stockés sous forme de graisse, les protéines, elles, servent à créer de la masse musculaire.

Une alimentation riche en protéines vous aidera donc à gagner du muscle et sera un facteur déterminant pour favoriser et accélérer votre métabolisme.

Ne manquez pas de lire cet article : Qu’est-ce que le métabolisme ? Avez-vous un métabolisme rapide ou lent ?

Le métabolisme est une fonction de notre corps qui est responsable de la transformation des nutriments en énergie. Selon notre type de métabolisme, nous devrions suivre certaines habitudes alimentaires pour ne pas prendre ou perdre du poids et rester en bonne santé.

  • García Luna, P. P., & López Gallardo, G. (2007). Evaluación de la absorción y metabolismo intestinal. Nutricion Hospitalaria22(SUPPL. 2), 5–13. https://doi.org/10.1016/j.neuropharm.2014.09.011
  • McArdle, W. D., Katch, F. I., & Katch, V. L. (2004). Transferencia energética durante el ejercicio en el ser humano. In Fundamentos de fisiología del ejercicio (pp. 128–146). Mc Graw Hill – interamericana.
  • Heydari, M., Freund, J., & Boutcher, S. H. (2012). The effect of high-intensity intermittent exercise on body composition of overweight young males. Journal of Obesity. https://doi.org/10.1155/2012/480467