Anatomie du pied : les différentes parties et les problèmes courants

Les pieds ont un grand nombre d'os, de muscles et d'articulations qui stabilisent le corps humain et permettent le mouvement. Apprenez-en plus ici.
Anatomie du pied : les différentes parties et les problèmes courants
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Dernière mise à jour : 26 septembre, 2022

Tous les organes, appareils et systèmes du corps humain fonctionnent en parfaite harmonie. Les membres inférieurs sont essentiels pour la mobilisation, le déplacement et le soutien du corps. Nous vous invitons ici à découvrir l’anatomie du pied.

Les pieds sont responsables du soutien, de l’amorti et de l’équilibre lors de la marche, de la course et de la pratique de diverses activités physiques nécessitant une mobilisation. L’anatomie du pied est un chef-d’œuvre composé de 26 os, 33 articulations et plus de 100 tendons, muscles et ligaments.

Le pied est divisé comme suit : arrière-pied, médio-pied et avant-pied.

Les oignons, les cors et les verrues font partie des problèmes de pieds les plus courants. L’âge, le surpoids et des chaussures inadéquates sont les principales causes de ces altérations. Dans la plupart des cas, les conditions peuvent être résolues sous assistance médicale.

Que sont les pieds ?

Les pieds sont les extrémités terminales des membres inférieurs, chargés de supporter tout le poids du corps humain et permettant la locomotion. C’est une structure anatomique complexe et résistante, considérée comme le principal point de contact avec l’environnement.

Cet organe travaille en coordination et en harmonie avec le reste des sections des membres inférieurs pour faciliter la marche, la course, l’escalade et le soutien en position debout. Malgré ce que l’on croit, même en position debout statique, plusieurs muscles, ligaments et tendons actifs nous soutiennent.

Les fonctions

La fonction principale du pied humain est de servir de base de soutien, de soutien et d’équilibre à l’ensemble de l’organisme. De la même manière, les pieds participent, avec la colonne vertébrale et les jambes, au maintien de la position droite lors de la marche et lors de l’adoption d’autres positions, telles que la position assise ou debout.

D’autre part, ils assurent la stabilité en s’adaptant aux différentes surfaces du sol. Sa capacité d’amortissement dynamique permet de profiter des impacts du sol lors de la marche et de réutiliser l’énergie produite pour coordonner une locomotion continue. Pour cette raison, des positions anormales du pied lors du déplacement peuvent générer diverses conditions, telles que des luxations ou des fractures.

Son innervation sensorielle est conçue pour fournir des informations sur la répartition des charges, des tensions et des pressions à chaque pas et position. Comme les aiguilles, elle permet de discriminer les touchers fins, les textures et les changements de température.

L’anatomie générale du pied humain

D’un point de vue anatomique et fonctionnel, le pied est une structure mécanique composée de 26 os, 33 articulations, 19 muscles et plus de 100 ligaments et tendons. Il est topographiquement divisé en 3 segments et présente des caractéristiques distinctives dans la zone plantaire.

L’avant-pied, le médio-pied et l’arrière-pied sont les parties qui composent l’anatomie du pied humain. Chaque segment est composé de plusieurs os, muscles et articulations spéciaux que nous décrivons ci-dessous.

Anatomie du pied.
Les pieds entrent en contact avec l’environnement extérieur et ont pour fonction de nous soutenir, ainsi que de nous permettre de bouger.

Avant-pied

C’est la partie la plus distale du pied, également appelée section de l’avant-pied. À ce niveau, se situent les métatarsiens et les phalanges qui forment les doigts.

Au total, on connaît 5 os métatarsiens pour chaque pied et 3 phalanges pour chaque orteil, à l’exception du pouce qui ne compte que 2 phalanges. Sa fonction principale est de donner de l’élan et de la dynamique lors de la marche.

Médio-pied

C’est le segment médian de l’anatomie du pied humain, composé de 5 os de taille moyenne. Il s’agit de l’os cuboïde, du naviculaire ou scaphoïde et des 3 os cunéiformes ou coins, qui forment l’arc plantaire. Sa fonction de base est d’amortir, et il est susceptible de se blesser.

Arrière-pied

C’est la partie la plus proximale, constituée des 2 plus gros os du pied. À ce niveau, se trouvent le talus et le calcanéus, responsables de la formation de la cheville et de la jonction du pied avec le reste de la jambe. Ce segment permet les mouvements de la cheville et facilite la répartition des charges.

Plante du pied

C’est la surface de contact du pied avec le sol. Il est constitué d’un épiderme plus épais que le reste du pied, notamment au niveau des zones d’appui.

Contrairement à la peau du reste du corps, les glandes sudoripares abondent dans la plante et il n’y a presque pas de mélanocytes ni de glandes sébacées. La transpiration excessive favorise les mauvaises odeurs.

De même, cette partie de l’anatomie du pied comporte plusieurs ligaments et éléments osseux qui forment la voûte plantaire, soutenus par les arcades médiale, latérale et transversale.

Les os qui composent le pied

Les os qui composent le pied sont le talus, le calcanéus, le naviculaire, le cuboïde, les 3 cunéiformes, les 5 métatarsiens et les 14 phalanges. Chacun avec des caractéristiques et des fonctions spécifiques :

  • Calcanéum : C’est le plus gros os du pied. C’est le premier à recevoir l’impact lors de la marche et offre un amorti.
  • Talus : C’est le deuxième plus grand os du pied. Il s’articule en bas avec le calcanéus et en haut avec le tibia et le péroné, formant l’articulation de la cheville.
  • Naviculaire ou scaphoïde : c’est un os en forme de croissant qui relie les os du tarse à ceux du métatarse, offrant une stabilité. Le tendon tibial postérieur s’y insère.
  • Cuboïde : Il s’agit d’un os en forme de cube situé sur le côté du pied. Sa fonction est de transmettre la dynamique de la cheville au reste du pied.
  • Cunéiforme : ce sont 3 os en forme de coin, chargés de former l’articulation tarso-métatarsienne en union avec le cuboïde.
  • Métatarsiens : ce sont 5 os allongés, dont la tête forme la base des doigts et entre en contact direct avec le sol. Le premier métatarsien est le plus gros calibre et est essentiel lors de la marche.
  • Phalanges : le pied humain a 14 phalanges, 2 dans le pouce (proximal et distal) et 3 dans le reste des doigts (proximal, moyen et distal).

En fonction de la longueur des orteils, le pied peut avoir 3 formes classiques : carré, grec ou égyptien.



Les muscles du pied

Les éléments dynamiques intrinsèques du pied sont répartis en muscles dorsaux et muscles plantaires. Les muscles dorsaux sont le court extenseur des orteils et le court extenseur du pouce. De leur côté, les muscles plantaires sont regroupés en 4 couches :

  • Première couche : Elle est formée par les muscles abducteurs du pouce, court fléchisseur des doigts et abducteur des doigts minimi.
  • Deuxième couche : Elle comprend les muscles quadratus plantaris et les lombricaux.
  • Troisième couche : Il s’agit d’une couche assez dense, composée de l’adducteur du pouce, du court fléchisseur du pouce, du court fléchisseur du pouce et du doigt opposé du pouce.
  • Quatrième couche : Elle comprend les muscles interosseux dorsaux et plantaires.

Les problèmes de pieds courants

Les pieds sont sujets à diverses conditions en raison des activités quotidiennes, de chaussures inappropriées, de l’obésité, du diabète et du vieillissement. Certains des problèmes de pieds les plus courants sont :

  • Oignons : Il s’agit de bosses dures et douloureuses sur l’articulation du pouce.
  • Callosités : Ce sont des plaques de peau épaissie, produit de frottements et de pressions sur le pied.
  • Verrues : Ce sont des lésions dures et rugueuses qui se forment sur la plante du pied et du talon. Des études affirment qu’elles sont causées par le papillomavirus humain (HPV) 1, 2, 4, 571-3.
  • Le pied d’athlète : Il s’agit d’une infection du pied causée par des champignons qui prolifèrent dans l’humidité. Il se manifeste généralement par des démangeaisons, des rougeurs, des craquelures et une desquamation.
  • Ongles incarnés : L’ongle pousse au-delà des bords, pénétrant ainsi la peau. Cette condition provoque des douleurs et un grand inconfort.
  • Orteils en griffe : Les orteils adoptent une position en griffe en raison de l’utilisation prolongée de chaussures serrées. Cette situation peut également être causée par des maladies, telles que le diabète, la polyarthrite rhumatoïde et des lésions cérébrales.
Doigts déformés dus à des maladies.
Les orteils peuvent changer de forme en raison de maladies chroniques telles que l’arthrite, les oignons ou l’arthrose.

Les soins à prodiguer aux pieds

Pour préserver la santé des pieds, nous devons prendre en compte 3 facteurs : l’hygiène, les chaussures et l’exercice. Voici quelques recommandations pour des soins efficaces :

  • Lavez quotidiennement les pieds à l’eau tiède et au savon neutre.
  • Séchez-les très bien après le bain et évitez l’humidité.
  • Massez-les avec des crèmes hydratantes.
  • Exfoliez une fois par semaine avec une pierre ponce.
  • Coupez les ongles droits, sans donner de forme arrondie.
  • Portez des chaussettes en coton respirant.
  • Portez des chaussures souples et confortables.
  • Évitez l’utilisation prolongée de talons ou de chaussures étroites.

Aussi, il est conseillé de pratiquer des exercices pour garder les pieds en bonne santé. Par exemple : marcher pieds nus sur du sable ou dans l’herbe permet de gagner en souplesse. Essayez également de marcher sur vos orteils, de faire des rotations de la cheville et de ramasser des objets avec vos pieds.



Une structure complexe et clé dans la mobilisation

L’anatomie du pied comprend une grande variété de systèmes osseux, musculaires et articulaires qui agissent comme des leviers pendant le mouvement et répartissent les charges en position debout. Les altérations du pied compromettent sa fonctionnalité, affectant la démarche et l’équilibre. En cas de doute, consultez un spécialiste.

Cela pourrait vous intéresser ...
11 symptômes de mauvaise circulation dans les jambes et les pieds
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
11 symptômes de mauvaise circulation dans les jambes et les pieds

Une mauvaise circulation dans les jambes et les pieds provoque divers symptômes qui vont de certains très évidents à d'autres.



  • Fustero I. Cuidado de los pies. Offarm. 2007; 26(2): 66-72.
  • Viladot A. Anatomía funcional y biomecánica del tobillo y el pie. Revista Española de Reumatología. 2003; 30(9):469-377.
  • López-Giménez M. Tratamiento eficiente de 5 casos de verrugas plantares recalcitrantes con imiquimod 5%. Actas Dermo-Sifiliográficas. 2013;104(7):640-642.
  • McNutt EJ, Zipfel B, DeSilva JM. The evolution of the human foot. Evol Anthropol. 2018 Sep;27(5):197-217.
  • Phillips RD. The normal foot. J Am Podiatr Med Assoc. 2000 Jul-Aug;90(7):342-5.