Aphakie : causes et traitement

L'aphakie est le terme utilisé lorsque le cristallin est absent de l'œil. Il doit donc être remplacé par une lentille artificielle. Découvrez les options thérapeutiques.
Aphakie : causes et traitement

Dernière mise à jour : 16 septembre, 2022

Le cristallin est une structure transparente dans l’œil qui sert de lentille, permettant aux rayons lumineux d’entrer et de frapper la rétine pour focaliser les images. L’aphakie est le terme médical désignant l’absence de cristallin.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles cette structure n’est pas présente dans l’œil. La plus fréquente est l’ablation en raison de la présence de cataractes.

Pour sa part, l’aphakie congénitale est une entité très rare, qui est souvent associée à d’autres altérations structurelles de l’œil du nouveau-né. C’est pourquoi une inspection générale des yeux à la naissance est nécessaire. Cette maladie peut se traduire par une limitation visuelle ou la cécité à vie.

La fonction du cristallin

La transparence du cristallin est essentielle pour permettre à la lumière de pénétrer dans l’œil. C’est sa fonction principale : l’accommodation.

Ce dernier terme renvoie à la capacité du cristallin à changer de forme, en fonction du besoin visuel. Il peut faire la mise au point des faisceaux lumineux sur la rétine.

La lentille adopte une forme presque sphérique pour la vision de près et une forme semi-plate pour voir les objets au loin.

Dans l’aphakie, le cristallin étant absent, l’accommodation n’est pas possible et les rayons lumineux entrent sans foyer. Cela provoque une vision altérée et floue qui, selon que la condition affecte un ou les deux yeux, peut également être associée à d’autres problèmes optiques.

Quelles sont les causes de l’aphakie ?

Dans la vie intra-utérine, les perturbations de l’induction des structures précurseurs du cristallin sont une cause rare d’aphakie. Ces enfants présentent souvent d’autres malformations oculaires, telles que l’absence d’iris.

La cause la plus fréquente d’aphakie chez l’adulte est la chirurgie de la cataracte. Dans celle-ci, le cristallin opaque est retiré pour éviter les limitations visuelles.

La correction de la cataracte, la principale cause de l’aphakie

Les cataractes sont des opacités qui apparaissent dans le cristallin, limitant l’entrée de la lumière vers la rétine. Ces taches nuageuses peuvent affecter un ou les deux yeux et leur emplacement sur la lentille varie.

Bien qu’il existe de multiples causes, chez le nouveau-né, elles sont généralement secondaires à des infections maternelles pendant la grossesse. Les altérations génétiques et les anomalies chromosomiques sont d’autres causes possibles. Chez les personnes âgées, les opacités du cristallin apparaissent à la suite du processus de vieillissement.

Les autres causes de cataractes, aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte, sont celles d’origine traumatique, métabolique ou celles liées à l’usage de médicaments, tels que les corticoïdes. De plus, la vision aphaque peut être le résultat d’une luxation ou d’une luxation du cristallin.

Cascades.
Les cataractes peuvent être de grande taille, avec une grande déficience visuelle, ou plus petites, avec une évolution progressive.

Les options thérapeutiques pour traiter l’aphakie

Le but de la correction de l’aphakie est de remplacer le cristallin naturel manquant par un cristallin artificiel. Bien que les lentilles intraoculaires (LIO) semblent être l’option la plus logique, leur utilité dépend de l’âge du patient.

Chez l’adulte, c’est le traitement idéal dans la plupart des cas. Cependant, chez les enfants, d’autres considérations doivent être prises en compte.

Lunettes

Les lunettes continuent d’avoir une utilité dans la correction de l’aphakie, en particulier chez les patients pédiatriques atteints d’une maladie bilatérale. Chez les enfants de moins de 2 ans, le choix se porte généralement sur des lunettes unifocales. Après cet âge, des segments bifocaux sont ajoutés pour améliorer la vision de loin.

Les lentilles aériennes sont une option attrayante pour les parents qui ne se sentent pas à l’aise pour manipuler les lentilles de contact de leurs enfants. Que ce soit en raison de leurs propres problèmes visuels, ou de la difficulté à les poser.

Les avantages des lunettes sont qu’elles sont moins chères que les lentilles de contact et qu’elles offrent une protection contre les rayons ultraviolets (UV). Certains matériaux s’assombrissent en présence de lumière, ce qui présente l’avantage supplémentaire de minimiser la sensibilité à la lumière.

Cependant, elles sont épaisses et lourdes, et sont donc considérées comme inesthétiques. Aussi, comme elles ont tendance à grossir les images, elles ont un impact psychologique et social sur le patient.

Avec ce type de lunettes, le champ de vision est diminué et des objets peuvent apparaître et disparaître devant les yeux. De plus, elles ne sont pas utiles en cas d’aphakie unilatérale ou lorsque les écarts de grossissement entre les deux yeux sont importants. En effet, elles ne permettent pas le développement de la vision binoculaire, générant amblyopie et strabisme.



Lentilles de contact aphaques

Les lentilles de contact sont une ressource très utile dans la réhabilitation visuelle chez les patients de tout âge. Elles peuvent également être utilisées en cas d’affection d’un seul œil ou chez les personnes souffrant d’aphakie bilatérale.

Les principaux inconvénients qu’elles présentent sont leur coût élevé et le besoin constant de remplacement, en raison de la croissance de l’œil au cours des premières années de la vie. De plus, la pose peut être difficile pour certains parents.

Par ailleurs, la perte occasionnelle des lentilles est un problème supplémentaire dont il faut être conscient. Généralement, chez les enfants atteints d’aphakie monoculaire, il est recommandé d’occulter l’autre œil pour éviter le développement de troubles visuels.

Il existe sur le marché des lentilles rigides ou souples qui ont montré une bonne tolérance.

Semblable à ce qui se passe avec les lunettes à monture, chez les jeunes enfants, certaines dioptries sont ajoutées pour augmenter la focalisation de la vision de près. Puis, selon le suivi du patient, il est possible d’opter ensuite pour des lentilles bifocales, possibilité qui survient généralement entre 2 ou 3 ans.

Certains parents préfèrent que ce soit le spécialiste qui, tous les mois, procède au changement. C’est une possibilité à envisager.



Lentilles intraoculaires (LIO)

Les implants de lentilles intraoculaires sont une option intéressante pour réhabiliter la vision chez les enfants plus âgés et les adultes. Toutefois, les problèmes techniques rencontrés par le chirurgien, à la fois dans le choix de la lentille intraoculaire appropriée chez les jeunes enfants et les risques élevés de complications ultérieures, en font l’option la moins viable pour ces patients.

Avec les progrès technologiques, l’âge recommandé a diminué.

L’étude principale sur le traitement de l’aphakie chez l’enfant, The Infant Aphakia Treatment Study (IATS), a été menée auprès de patients qui ne présentaient pas d’autre anomalie structurelle de l’œil. Par conséquent, les considérations chez les enfants présentant des conditions supplémentaires doivent être évaluées par une équipe expérimentée.

L’implant de lentille intraoculaire n’élimine pas le besoin de porter des lunettes. Il existe des modifications réfractaires qui doivent être corrigées après la chirurgie.

Par ailleurs, il y a des complications à prendre en compte avec les LIO : le développement d’un glaucome et l’opacification de l’axe visuel. Sans parler des difficultés chirurgicales dépendant de l’état de chaque œil.

Chirurgie de la lentille intraoculaire.
La pose d’une LIO est une pratique de plus en plus courante. Cependant, cela reste une chirurgie avec ses risques.

Le suivi, la clé du succès pour traiter l’aphakie

Il est extrêmement important que les parents comprennent que la chirurgie de la cataracte n’est que la première étape de la réhabilitation visuelle d’un enfant. La coopération des adultes est essentielle au succès de l’approche de l’aphakie.

Durant les premières années, les contrôles sont réguliers et fréquents. Le suivi de ces patients doit être maintenu tout au long de la vie. Certaines consultations devront être réalisées sous sédation pour permettre un bilan approfondi chez le jeune enfant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les risques liés au port de lentilles de contact sans ordonnance
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les risques liés au port de lentilles de contact sans ordonnance

Découvrez ici quels sont les risques de l'utilisation de lentilles de contact sans ordonnance, ainsi que les mesures de prévention.



  • Riordan, P.; Cunningham, E.; Vaughan y Asbury Oftalmología General; Capítulo 8; Decimoctava Edición; Mc Graw Hill; 2011.
  • Sadler, T.; Langman Embriología Médica; Capítulo 20; Decimocuarta Edición; Wolters Kluwer; 2019.
  • Sgroi, M.; Fandiño, A.; Corrección de la Afaquia en Pediatría; Medicina Infantil; 22 (2): 149 – 151; 2015.
  • Baradaran, A.; Shirzadeh, E.; Eslani, M.; Akbari, M.; Optical Correction of Aphakia in Children; Journal of Opthalmic and Vision Research; 9 (1); 2014.
  • The Infant Aphakia Treatment Study Group; The Infant Aphakia Treatment Study Design and Clinical Measures at Enrollment; Archives of Ophthalmology; American Medical Association; 128 (1); 2010.
  • Repka, M.; Visual Rehabilitation in Pediatric Aphakia; Developments in Ophthalmology; 57: 49 – 68; 2016.