Cathéters veineux centraux : concept et précautions

Également appelés dispositifs d'accès veineux central, les cathéters veineux centraux constituent un outil médical très pertinent dans le domaine de l'accès vasculaire.
Cathéters veineux centraux : concept et précautions

Dernière mise à jour : 22 avril, 2022

Les cathéters veineux centraux représentent un outil médical très pertinent dans le domaine de l’accès vasculaire. Ils sont utilisés pour administrer des médicaments, des liquides et des nutriments directement dans le sang du patient. Ils ont une autre fonction également très répandue : ils aident à prélever du sang.

Ces outils peuvent également être appelés dispositifs d’accès veineux central. Il convient de mentionner les progrès importants qui ont eu lieu ces dernières années en médecine. Tous se sont concentrés sur l’amélioration et le développement de ces appareils.

Il existe une grande variété de types de cathéters veineux centraux. Les plus connus et courantes sont le port et le PICC. La procédure à suivre pour le bon fonctionnement de l’appareil, ainsi que les soins et les précautions à prendre, dépendent du type d’accès utilisé.Bien entendu, il est essentiel que tous les processus soient toujours exécutés de manière protocolée.

Concept et caractéristiques des cathéters veineux centraux

Les cathéters veineux centraux sont une forme d’accès vasculaire efficace et largement utilisée. Il existe un certain nombre de situations dans lesquelles ils sont particulièrement indiqués. Ces situations sont les suivantes :

  • Chez les patients chez qui il n’est pas possible d’effectuer une dialyse péritonéale ni des fistules artério-veineuses.
  • En cas de difficulté ou impossibilité de faire un accès vasculaire adéquat. Cela est généralement dû à un manque de développement veineux ou à un mauvais lit artériel.
  • Chez les patients qui souffrent d’une insuffisance rénale aiguë ou chronique nécessitant une hémodialyse en urgence.
  • Chez les patient devant recevoir une hémodialyse pendant de courtes périodes en attendant une greffe de rein d’un donneur vivant.
  • En cas de circonstances particulières, comme une contre-indication expresse du corps médical en raison d’un état cardiovasculaire ou de certaines maladies malignes.

Il existe différents avis professionnels sur la classification des différents cathéters veineux centraux. Il existe une différence particulièrement pertinente entre les cathéters tunnelisés et non tunnelisés.

Les cathéters veineux centraux tunnelisés sont ceux destinés à être utilisés pendant plus de quatre semaines. Les non tunnelisés sont destinés à être utilisés pendant moins de trois ou quatre semaines. Les deux nécessitent pratiquement les mêmes soins infirmiers de base, mais des différences se présentent par la suite.



Soins et précautions d’emploi

Analyse de sang.

Les précautions à prendre avec les cathéters veineux centraux visent toujours à obtenir les meilleures performances possibles. L’idée est de minimiser les facteurs de risque pouvant conduire à d’éventuelles complications.

Dans le cas où ces complications surviennent, l’important est de pouvoir les détecter précocement. Pour cela, une bonne planification des soins par des professionnels doit être réalisée.

Grâce aux dernières avancées technologiques et à l’évolution de la médecine moderne, on peut dire que la perméabilité et les chances de survie sont de plus en plus grandes. Il convient de mentionner l’apparition de matériaux plus biocompatibles, grâce auxquels la réalisation de ces objectifs est facilitée.



De même, certains comportements doivent toujours être effectués par des professionnels. Ceux-ci garantissent l’asepsie.

Le concept d’asepsie consiste en l’absence de matière septique, un état sans infection. Cela signifie que toute substance pouvant provoquer la putréfaction, ainsi que tout germe pathogène, est éliminé et évité.

Ainsi, l’utilisation d’un champ stérile, d’une blouse et de gants en tout temps est obligatoire. Les professionnels qui effectuent le travail et le patient doivent porter un masque.

This might interest you...
Quelques conseils pour réduire le risque cardiovasculaire
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Quelques conseils pour réduire le risque cardiovasculaire

Il est bon de penser à réduire le risque cardiovasculaire. Découvrez ici quelques conseils pour garder un cœur sain et fort.