Clés pour agir si vous êtes témoin d'un arrêt cardiorespiratoire

Face à un arrêt cardiorespiratoire, il est essentiel de contacter les urgences le plus rapidement possible. On doit appliquer les mesures de secours de base, mais l'utilisation d'un défibrillateur est la clé pour la survie de la personne.
Clés pour agir si vous êtes témoin d'un arrêt cardiorespiratoire

Dernière mise à jour : 31 mai, 2021

L’arrêt cardiorespiratoire est une situation au cours de laquelle la respiration et la circulation sanguine d’une personne s’arrêtent brusquement. Il s’agit d’un moment critique qui met en danger la vie de celui qui le subit. Néanmoins, c’est une chose potentiellement réversible.

Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Le fait que ce soit potentiellement réversible signifie que, si l’on agit rapidement et correctement, on peut sauver la vie de cette personne. Cependant, cela ne se passe pas comme dans les films. L’arrêt cardiorespiratoire est une chose entourée de mythes.

Dans la fiction, quand quelqu’un commence une réanimation cardiopulmonaire, la personne se réveille subitement, comme si de rien n’était. Ceci est assez éloigné de la réalité. Lors d’un arrêt cardiorespiratoire réel, on ne peut faire reprendre conscience à la personne qu’à travers une stimulation électrique du cœur.

Si nous savons agir correctement dans cette situation, nous pouvons réellement sauver la vie de quelqu’un. Nous allons donc vous expliquer ce qu’il faut faire en cas d’arrêt cardiorespiratoire, à travers quelques clés simples.

Savoir agir en cas d’arrêt cardiorespiratoire : pourquoi est-ce important ?

Quand une personne fait un arrêt cardiorespiratoire, sa circulation sanguine et sa respiration s’interrompent. Par conséquent, l’oxygène n’atteint plus toutes les parties du corps. Si cette situation dure plus de 6 ou 8 minutes, le cerveau peut subir de graves dommages.

D’où l’importance d’agir rapidement. Malheureusement, 80 % des cas ont lieu hors du domaine sanitaire et presque 60 % se produisent chez la personne.

En cas d’arrêt cardiorespiratoire, il est essentiel d’apporter un soutien vital basique à la personne. En d’autres termes, il s’agit de substituer les fonctions que cette personne a perdues à travers des mesures simples.

L’idée est de maintenir le flux d’oxygène et la circulation sanguine jusqu’à ce que les secours arrivent. Les professionnels se chargeront de stimuler à nouveau le cœur pour essayer d’inverser la situation.

La réanimation.

Beaucoup d’arrêts cardiorespiratoires se produisent hors du milieu hospitalier, dans la rue ou à la maison.

Ceci peut vous intéresser : Arrêt cardiorespiratoire (ACR) : tout ce que vous devez savoir

Que faut-il faire en cas d’arrêt cardiorespiratoire ?

Pour pouvoir agir, il faut d’abord savoir reconnaître cette situation. Si nous nous trouvons devant une personne inconsciente, il faut essayer de la stimuler pour voir si elle reprend conscience. Il est important d’appeler cette personne et de la secouer vigoureusement.

Par ailleurs, il faut s’assurer que l’on est dans un environnement sûr. Si, par exemple, la personne est étendue en plein milieu de la route, il est essentiel de la placer loin de tout danger. L’idéal est d’essayer de contacter un service de secours le plus tôt possible.

Néanmoins, si vous êtes sûr que cette personne est en situation d’arrêt cardiaque, il ne faut pas perdre de temps. On doit placer la personne sur le dos, en inclinant délicatement sa tête en arrière. Grâce à cela, on garde les voies aériennes ouvertes, en tenant son front d’une main et le menton de l’autre.

Quand on contacte les secours, il est important de leur expliquer tous les détails de la situation. On doit également suivre leurs instructions. Si vous n’êtes pas seul, l’idéal est que l’autre personne parte à la recherche du défibrillateur le plus proche.

On trouve généralement des défibrillateurs semi-automatiques dans de nombreux endroits publics. Dans tous les cas, jusqu’à ce que quelqu’un en trouve un ou que les secours arrivent, il faudra commencer la réanimation cardiopulmonaire.

Un défibrillateur posé sur un mannequin.

L’utilisation d’un défibrillateur est l’étape fondamentale pour réussir à réanimer une personne en arrêt cardiaque.

Poursuivez votre lecture : Premiers soins en cas d’AVC

Comment se réalise la réanimation ?

La réanimation cardiopulmonaire consiste à faire des compressions sur le thorax et à ventiler la personne. Pour faire les compressions, il faut se placer au-dessus de la personne. Avec les bras tendus, on place les mains au centre de sa poitrine.

Il faut ensuite réaliser 30 compressions rythmiques avec force. À ce moment, on inspire sur la bouche de la personne inconsciente et on insuffle l’air avec force. Le protocole indique de réaliser deux ventilations et de poursuivre avec les compressions.

Il s’agit d’une manœuvre simple mais épuisante. Il est donc important, s’il y a quelqu’un à proximité, que les réanimateurs se relayent et reprennent des forces. Mais sachez que si l’on apprend à bien faire ces manœuvres, on peut sauver la vie de quelqu’un.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 habitudes qui aident à prévenir une crise cardiaque
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
5 habitudes qui aident à prévenir une crise cardiaque

Est-il possible de prévenir une crise cardiaque ? Bien sûr ! Voici quelques bonnes habitudes à adopter pour jouir d'une bonne santé cardiovasculaire.