A quoi sont dues les pointes au coeur quand on respire ?

Dans la plupart des cas, ces sensations de piqûre sont dues à des tensions musculaires, à l'anxiété ou à un excès d'inquiétudes. Respirez avec votre diaphragme pour vous détendre.

Pincements au moment de respirer… Il y a ceux qui les décrivent comme des picotements d’aiguilles dans la poitrine. Ils nous empêchent de respirer. A quoi cela est-il dû ? Est-un symptôme de quelque chose de grave ? La première chose, sans doute, sera de ne pas paniquer et de se calmer. Ensuite, il faudra être attentif à l’évolution de la douleur. Mais, détendez-vous, la plupart des fois, cela est dû au stress ou à l’anxiété. Nous vous expliquons tout dans cet article.

Je ne peux pas respirer. Je ressens des pointes au coeur !

coeur-femme1-500x406

Ce sont de petits coups, beaucoup disent. Comme des pincements directs au coeur qui apparaissent subitement et qui nous empêchent de terminer de respirer. En premier lieu, il nous faut vous dire que c’est un phénomène commun que tout le monde ressent au moins une fois dans sa vie, mais malgré cela, il ne faut pas non plus l’évincer si rapidement. Les médecins nous indiquent qu’à chaque fois que nous souffrons de ces phénomènes, il faut suivre les règles suivantes.

  • Asseyez-vous et essayez de vous calmer.
  • Prenez conscience que c’est quelque chose de passager et que cela va disparaître dans quelques instants.
  • Vous devez vous détendre et essayer de respirer de manière calme et posée, prenant de l’air par la bouche lentement.
  • Essayez de vous prendre le pouls, et si vous remarquez qu’il est accéléré et que cette sensation s’accompagne d’une respiration rapide et d’une douleur qui va du cou aux bras, demandez de l’aide. Mais nous insistons encore une fois sur le fait qu’il s’agit quasiment toujours de quelque chose de passager et que dans presque 70% des cas, cela est dû à des moments de stress ou d’anxiété accumulée.

Cause 1 des pointes au cœur au moment de respirer : l’anxiété ou le stress

les.crises.d'anxiété

C’est la première cause et nous ne devons l’évincer car les pincements dans la poitrine sont sans aucun doute un symptôme dont il faut tenir compte. Et même, nous devons vous indiquer quelque chose d’étonnant que vous en savez peut-être pas. Les symptômes de stress ou d’anxiété ne sont pas toujours identifiables durant la situation stressante elle-même. Cela veut dire qu’il est très possible que si vous avez un travail qui vous apporte inquiétudes et anxiété, vous vous consacriez à vos taches de manière très efficace pendant toute la journée. 

Cependant, c’est au moment de rentrer à la maison que surgissent les maux de tête, les nausées… ou même pire encore, il est significatif que beaucoup de symptômes comme les « blocages » apparaissent le jour suivant, quand vous êtes en train de vous habiller pour vous rendre au travail.

Les experts nous disent que le plus grand indice d’infarctus ou de problèmes surgissent pendant les périodes de vacances ou les week-ends. Ce sont les moments où nous essayons de nous détendre et où notre corps n’est plus capable de le faire. Le niveau de cortisol est déjà trop élevé et les symptômes les plus évidents surgissent. D’où l’apparition des pointes au coeur, par exemple, qui arrivent dans les moments les plus improbables. 

Vous vous asseyez pour dîner, vous êtes en train de regarder la télévision, ou vous êtes en train de parler avec quelqu’un et vous ressentez tout simplement qu’il vous manque de l’air pour respirer. Prenez note des raisons pour lesquelles ces pointes apparaissent dans la poitrine :

  • A cause de la tension musculaire de notre corps. Elle est si élévée que tout d’un coup, un problème surgit et nous ne sommes pas capables de respirer de façon adéquate.
  • A cause de l’hyper-activité végétative (nausées, accélération du rythme cardiaque, transpiration, ou la classique tachypnée, qui nous fait respirer de manière plus intense et qui provoque ces pincements).

Que pouvons-nous faire pour les soulager ?

Ce qu’il faut faire, c’est essayer de se détendre et suivre ce qui est connu sous le nom de respiration abdominale (ou diaphragmatique). Cela permet que l’air entre dans les poumons, ce qui abaisse le diaphragme. Et comment faire ? Suivez les étapes suivantes :

  • Essayez-vous confortablement.
  • Mettez une main sur votre ventre, ou tout simplement sur le nombril.
  • Prenez de l’air par le nez, petit à petit, sans vous presser. Vous devez remarquer que votre ventre se lève et que votre main bouge.
  • Comptez jusqu’à 2.
  • Positionnez vos lèvres comme si vous alliez souffler une bougie puis, laissez l’air aller petit à petit, alors que votre main descend.
  • Reprenez une bouffée d’eau pendant 2 secondes.
  • Expirez (soufflez lentement) pendant 4 secondes.

Cause 2: un problème cardiaque

Coeur

Nous ne pouvons passer outre ce problème et donc, il faut en connaître les causes. En premier lieu, il existe plusieurs facteurs de risque :

  • En général, les problèmes cardiaques, dans un pourcentage élevé, apparaissent à partir de 50 ou 55 ans.
  • Symptômes antérieurs : hypertension, cholestérol élevé, antécédents familiaux etc.

La première chose à faire quand nous sentons des pointes au coeur est de s’asseoir et suivre les règles suivantes :

  • Vous essayerez de nous calmer et vous suivrez les règles de respiration énoncées plus haut.
  • Comment sont vos battements de coeur ? Sont-ils très rapides ? Sont-ils irréguliers c’est-à-dire parfois plus rapides, parfois plus lents ?
  • Si les pincements ne cessent pas après cinq minutes et qu’ils deviennent plus intenses, il faut consulter un médecin.
  • Il faut aussi consulter urgemment un médecin si votre douleur s’étend au cou, à la mandibule et aux bras.
  • Si vous remarquez que les pincements se transforment en une oppression très forte dans la poitrine, et que vous ne pouvez respirer normalement, il faut également consulter un médecin.

En conclusion, l’essentiel est de contrôler que cette gêne ne s’étende pas trop dans le temps et que surtout, ne se transforme pas en d’autres symptômes comme ceux exposés précédemment. Calmez-vous en vous disant que la plupart des fois, cela est dû à l’anxiété même s’il est important de la traiter. Prenez soin de vous, vous le méritez. 

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi