Comment le tabac affecte-t-il la santé dentaire ?

Le tabac affecte la santé des dents et de la muqueuse buccale. Nous vous disons ici quelles sont les affections bucco-dentaires les plus courantes associées à la consommation de cigarettes.
Comment le tabac affecte-t-il la santé dentaire ?
Vanesa Evangelina Buffa

Rédigé et vérifié par la dentiste Vanesa Evangelina Buffa.

Dernière mise à jour : 04 décembre, 2022

Le tabagisme a des effets négatifs sur tout le corps, y compris la bouche. Le tabac affecte la santé dentaire et des muqueuses, augmentant le risque de diverses maladies bucco-dentaires.

Le tabac est responsable des dents jaunes ou brunes. La mauvaise haleine caractéristique du fumeur est également un signe très courant.

Mais en plus de ces manifestations fréquentes, le tabagisme prédispose à l’apparition d’autres pathologies plus graves. Poursuivez donc votre lecture pour découvrir comment le tabac affecte la santé des dents et de la muqueuse buccale.

Comment le tabac affecte-t-il la santé dentaire ?

Que vous utilisiez du tabac industriel ou à chiquer, toutes ses formes sont néfastes pour la santé bucco-dentaire et la santé générale. Les effets de la nicotine, du goudron et de la chaleur affectent les structures buccales.

Le tabagisme augmente les chances de souffrir de divers troubles bucco-dentaires. Nous mentionnons ici les troubles bucco-dentaires associés à l’usage du tabac.

Taches sur les dents et les muqueuses

Les dents des fumeurs ont une coloration jaunâtre ou brunâtre caractéristique. La raison en est que le tabac affecte la santé des dents et des muqueuses.

La nicotine et le goudron présents dans le tabac s’accumulent à la surface des dents. Cela donne lieu à la formation de taches jaunâtres sur l’émail.

Les taches de tabac affectent non seulement les dents, mais aussi les prothèses dentaires et les obturations. De plus, les dépôts de tabac sont susceptibles d’altérer l’aspect des muqueuses.

Il est courant que les patients fumeurs présentent une mélanose gingivale. Ce trouble altère l’aspect rose normal des gencives, leur donnant un aspect brunâtre. Il s’agit d’un changement indolore et bénin, qui disparaît généralement lorsque le patient arrête de fumer.

Ces taches sombres dans la bouche peuvent affecter négativement la confiance et l’estime de soi. De nombreux fumeurs recherchent des traitements dentaires qui améliorent l’apparence de leur sourire.

Aujourd’hui, il existe plusieurs thérapies dentaires capables de nettoyer les dents tachées. La prophylaxie professionnelle et, dans certains cas le blanchiment des dents, sont des méthodes qui aident à améliorer l’apparence des dents.

Cependant, si le patient continue de fumer, les taches réapparaîtront. Le meilleur traitement pour éviter ces inconvénients esthétiques est donc d’arrêter de fumer.

Taches sur les dents d'un fumeur.
Les dents des fumeurs sont généralemes tachées et jaunes.

Maladie parodontale

La prédisposition à souffrir de paradontite est plus importante les fumeurs. C’est une autre des façons dont le tabac affecte la santé des dents.

La maladie parodontale correspond à l’inflammation et l’infection des tissus qui soutiennent les dents. Ce trouble commence par l’inflammation des gencives résultant de l’accumulation de plaque bactérienne et de tartre sur et en dessous des gencives.

La nicotine présente dans les cigarettes réduit la production de salivation, il est ainsi courant que les fumeurs aient la bouche sèche. Ce manque d’humidité favorise la prolifération bactérienne et la formation de tartre dentaire.

De plus, le tabac, la chaleur et la fumée de cigarette endommagent les tissus gingivaux, les rendant faibles et fragiles. Les gencives réagissent à la présence de tartre et de plaque en s’enflammant.

Lorsque le tissu gingival réagit, il devient rouge, gonfle, fait mal et saigne facilement. Mais chez ces patients, la circulation au niveau de la muqueuse est également affectée ; celle-ci prend une couleur pâle, ce qui camoufle le problème.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les micro-organismes atteignent les tissus plus profonds. L’infection implique les structures qui soutiennent les dents, telles que le ligament parodontal, le ciment radiculaire et l’os alvéolaire.

La destruction de ces tissus de soutien rend les dents mobiles et, dans les cas les plus sévères, les dents tombent. Les fumeurs atteints d’une maladie parodontale ont une réponse immunitaire plus faible contre ce type d’infection.

Lorsque des traitements parodontaux sont effectués chez des personnes qui continuent de fumer, le taux de réussite de la thérapie est très faible. Si l’habitude persiste, il est fort probable que les lésions réapparaissent.

Goût et odeur altérés

Comme nous l’avons déjà mentionné, le tabac réduit le flux sanguin des muqueuses. Cette diminution de la circulation affecte le bon fonctionnement des papilles gustatives présentes sur la langue.

Comme les organes responsables de la perception des saveurs sont touchés, ces patients ont un sens du goût altéré. Il est courant qu’en mangeant certains aliments, les fumeurs ne ressentent pas le goût.

Cela est particulièrement vrai avec les aliments salés, fait qui entraîne une consommation excessive de sel. Cette pratique augmente les chances de souffrir d’hypertension artérielle.

La diminution de la circulation dans les tissus responsables de la perception des odeurs conditionne également l’odorat. Les fumeurs sont incapables de capter de nombreuses odeurs et arômes.

Mauvaise haleine

Comme nous l’avons déjà mentionné, certains composants du tabac, tels que le goudron et la nicotine, se déposent dans la cavité buccale lors du tabagisme. Ces accumulations de résidus présents dans les dents, la langue et les muqueuses provoquent une odeur désagréable dans la bouche. Ainsi, la mauvaise haleine ou halitose est un problème très fréquent chez les fumeurs.

Cependant, de nombreuses personnes sont incapables de percevoir leur propre mauvaise odeur et ce sont les personnes qui les entourent qui la remarquent.

D’autre part, le tabagisme provoque une diminution de la production de salive et donc la sécheresse buccale. La salive est responsable de garder la bouche hydratée et propre et de réguler le pH.

Le manque d’humidité dans la bouche favorise le développement et l’accumulation de germes, prédispose à l’apparition de caries et d’autres maladies qui contribuent également à la mauvaise odeur dans la bouche.

Cancer de la bouche

La prédisposition à souffrir d’un cancer buccal augmente chez les fumeurs. C’est l’une des conséquences les plus graves du tabac sur la santé bucco-dentaire.

Les gaz de nicotine, de goudron et de monoxyde de carbone générés par le tabagisme sont considérés comme cancérigènes. La présence habituelle de ce type de substances toxiques dans l’environnement buccal augmente le potentiel cancérigène des cellules.

Les patients qui fument sont plus susceptibles de développer des lésions malignes dans la bouche par rapport aux personnes qui n’ont pas cette habitude. Selon une recherche bibliographique, 8 patients sur 10 atteints d’un cancer buccal sont des fumeurs de tabac. Si l’habitude de consommer de l’alcool s’ajoute à cette habitude, le risque de cancer est encore plus importante.

La leucoplasie est une lésion précancéreuse très fréquente chez les fumeurs. Elle correspond à la kératinisation de la muqueuse buccale qui s’observe sous la forme d’une couleur blanche sèche et précède généralement le cancer.

La localisation du cancer de la bouche est variable et peut affecter la langue, le plancher de la bouche, le palais, les lèvres et les joues. Il est important de s’auto-examiner fréquemment et d’être attentif à l’apparence de toutes les muqueuses de la bouche. Consultez immédiatement en cas d’anomalie est de la plus haute importance.



[/atomik -lu-aussi ]

Plaies qui ne cicatrisent pas

Les substances toxiques du tabac réduisent la production salivaire et favorisent la prolifération des bactéries dans la bouche. Cette augmentation des micro-organismes rend difficile la cicatrisation des plaies buccales et peut même aggraver la situation.

La fragilité des muqueuses due au manque d’humidité rend les blessures et les plaies buccales courantes. Il est courant que les fumeurs présentent des aphtes et une sensibilité.

La moindre circulation dans les tissus réduit leur capacité de réparation et de cicatrisation. Les infections et complications liées à la cicatrisation des plaies traumatiques ou chirurgicales sont également courantes.

C’est pourquoi de nombreux traitements dentaires ont un faible taux de réussite chez les fumeurs. Les implants dentaires font souvent l’objets de complications, telles que la péri-implantite.

Risque accru de caries

La sécheresse buccale et la prolifération bactérienne favorisent l’apparition de cette pathologie. L’exposition des racines par les maladies des gencives rend la carie dentaire plus fréquente dans le collet dentaire.

Caries chez un patient fumeur.
Le tabac augmente le risque de caries, c’est pourquoi les caries sont plus fréquentes chez les fumeurs.

Quelques conseils pour prévenir les problèmes de santé dentaire

Vous savez maintenant comment le tabac affecte la santé des dents et des muqueuses buccales. Bien entendu, la meilleure solution pour prévenir ces maux est d’arrêter de fumer.

Bien que de nombreux effets du tabagisme soient cumulatifs, cesser de fumer améliore le pronostic de diverses affections. De plus, cela apportera des avantages immédiats et à long terme, à la fois pour la santé bucco-dentaire et pour la santé générale.

Arrêter de fumer n’est pas facile et demande de la conviction et de la discipline. Il existe de nombreuses méthodes pour se débarrasser de cette habitude néfaste.

Dans tous les cas, si vous fumez ou avez fumé, il est nécessaire de prendre des mesures préventives extrêmes pour prendre soin de votre santé bucco-dentaire. Ci-dessous nous mentionnons les principaux aspects pour prévenir les problèmes dentaires :

  • Rendez-vous plus fréquemment chez le dentiste : des visites fréquentes chez le dentiste permettent de détecter précocement les problèmes qui apparaissent. De plus, le professionnel vous aidera à garder les gencives et les dents saines, en évitant l’avancée des maladies les plus fréquentes.
  • Procédez à une hygiène dentaire minutieuse : il est nécessaire de se brosser les dents après chaque repas et fumer, pendant au moins 2 minutes. Il faut faire en sorte de brosser toutes les dents, ainsi que les gencives et la langue. De plus, il est essentiel de compléter le brossage avec des bains de bouche et du fil dentaire une fois par jour.
  • Procédez à un auto-examen de la bouche : observer la bouche avec soin et fréquemment permet de détecter précocement tout changement et de consulter immédiatement. L’intégration de l’auto-examen oral dans les routines de soins corporels est de la plus haute importance.
  • Améliorez vos défenses : prendre soin de son corps permet de mieux répondre aux problèmes de santé.



[/atomik -lu-aussi ]

Il vaut mieux ne pas fumer

Le tabac affecte non seulement la santé des dents et des muqueuses de la bouche, mais cause également des dommages à l’ensemble du corps du patient et des personnes qui l’entourent. Pour cette raison, l’abandon de cette habitude néfaste est la meilleure chose à faire.

Arrêter de fumer n’est peut-être pas si facile. Les substances addictives présentes dans les cigarettes favorisent les rechutes. L’important est de ne pas se décourager et de rechercher tout le soutien nécessaire pour pouvoir y parvenir.

Une bonne hygiène dentaire et des visites régulières chez le dentiste aident à contrôler les problèmes bucco-dentaires. Faire attention aux soins de la cavité buccale peut contrecarrer de nombreux effets du tabac sur la bouche.

Cela pourrait vous intéresser ...
Fissure dentaire : comment agir et la traiter correctement ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Fissure dentaire : comment agir et la traiter correctement ?

Une fissure dentaire peut causer divers inconforts dans la bouche. Nous vous expliquons les causes de ce trouble et comment il est traité.



  • García-García, V., & Bascones Martínez, A. (2009). Cáncer oral: Puesta al día. Avances en Odontoestomatología25(5), 239-248.
  • Guerrero Brito, M., Pérez Cabrera, D., & Hernández Abreu, N. M. (2020). Lesiones bucales premalignas en pacientes con hábito de fumar. Medicentro Electrónica24(1), 159-164.
  • Delgado Peralvo, P. A. (2018). Percepción de pacientes fumadores y no fumadores con enfermedad periodontal sobre efectos adversos del tabaco (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Castañeda, N. T. (2020). Consumo de tabaco y enfermedad periodontal. Investigaciones Medicoquirúgicas11(3).
  • Bustamante Ramírez, K. A. (2019). Ph salival en enfermedades periodontales en pacientes fumadores en clínica integral (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Campoverde Tomalà, D. D. (2020). Enfermedad Periodontal y Tabaquismo (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Chaguay Alvarado, J. S. (2021). El tabaquismo y sus consecuencias en la cavidad bucal (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Purca Romero, F. G. (2017). Halitosis, etiologia, diagnostico, tratamiento.
  • Renda Valera, L., Cruz Borjas, Y., Parejo Maden, D., & Cuenca Garcell, K. (2020). Nivel de conocimientos sobre el tabaquismo y su relación con la cavidad bucal. Revista Cubana de Medicina Militar49(1).
  • Astudillo Castillo, J. J. (2021). Influencia de los componentes del tabaco sobre los tejidos periodontales y periimplantares (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.