Découvrez la relation entre le bouddhisme et la pleine conscience

La pleine conscience est une pratique récente qui ne cesse de gagner des adeptes. Elle fonde son enseignement sur le bouddhisme. Voyons ce qu'ils ont en commun.
Découvrez la relation entre le bouddhisme et la pleine conscience

Écrit par Equipo Editorial

Dernière mise à jour : 01 mars, 2023

Bien que la pleine conscience soit considérée comme une pratique relativement récente, ses fondements viennent du bouddhisme, une doctrine philosophique qui remonte à 2 500 ans avant J.C. et qui comprend une variété de croyances et de traditions. Dans ce cas, on dit que la pleine conscience est étroitement liée au Zen et à la méditation Vipassana, représentants du courant bouddhiste de l’ ici et maintenant.

Cela dit, voyons comment la philosophie bouddhiste est présente dans les enseignements et les principes de la pleine conscience. Ne le manquez pas !

L’arrivée de la pleine conscience en occident

En 1979, le biologiste moléculaire Jon Kabat-Zinn, un praticien de longue date du yoga et de la méditation zen, a entrepris d’étudier dans un contexte clinique les avantages potentiels des disciplines qu’il a étudiées pour la conscience de l’esprit et le soulagement du stress.

Pour ce faire, il a développé un programme de 8 semaines basé sur des pratiques contemplatives et loin des croyances religieuses et culturelles. Il a appelé cette réduction du stress basée sur la pleine conscience ou “pratique de réduction du stress basée sur la pleine conscience”.

Le cours a eu lieu au sous-sol de l’Université du Massachusetts, où Kabat-Zin a reçu des patients qui n’avaient pas trouvé de soulagement des traitements conventionnels. Les résultats ont montré que le programme a réussi à soulager une variété de symptômes associés à l’anxiété, aux troubles de l’alimentation, aux dépendances, à la dépression chronique et même au psoriasis, entre autres conditions.

Ainsi, le programme fondé par Kabat-Zinn a donné naissance à la Stress Reduction Clinic au sein du University of Massachusetts Medical Center. C’est ainsi que la pleine conscience est devenue populaire en tant que pratique thérapeutique.

Aujourd’hui, la pleine conscience est comprise comme une pratique de méditation formelle et, à son tour, comme la perception pleinement consciente du monde, de la vie et de soi-même. Compte tenu de ses bienfaits avérés sur la santé, elle a été proposée comme élément principal dans de multiples psychothérapies de troisième génération.

La pleine conscience en plein air.
La pleine conscience est proposée comme variante thérapeutique pour certains troubles qui présentent des symptômes anxieux ou dérivés du stress.

Relation entre le bouddhisme et la pleine conscience

Kabat-Zinn et d’autres experts ont confirmé que la pleine conscience est au centre de la méditation bouddhiste, en raison de sa relation avec vipassana et la méditation zen, courants qui se concentrent sur l’ici et maintenant.

Cette approche concerne une technique de méditation et un état de conscience qui conduit à une pleine attention à nous-mêmes et à ce qui nous entoure. Maintenant, pour mieux comprendre la relation entre le bouddhisme et la pleine conscience, regardons les points communs.

Pleine Conscience et Méditation Vipassana

Bien qu’il existe d’autres traditions bouddhistes, telles que le Vajrayana et le Mahayana, la pleine conscience est considérée comme une version du bouddhisme Theravada, propagée par le Bouddha Siddhartha Gautama en Asie du Sud-Est et du Sud.

Parmi les techniques de méditation du bouddhisme Theravada, vipassana se démarque, ce qui signifie “observer les choses telles qu’elles sont, et non telles qu’elles nous paraissent être”.

Dans ce cas, la méditation vipassana est décrite comme suit :

  • Premièrement, la personne s’engage à ne pas voler, ne pas tuer, avoir une conduite sexuelle adéquate, ne pas mentir, ne pas ingérer de substances toxiques, ne pas troubler la paix d’autrui. Ainsi, elle cherche à atteindre une sérénité suffisante pour continuer.
  • Deuxièmement, vous apprenez à contrôler votre esprit, en l’amenant à se concentrer sur la même chose, comme la respiration.
  • Troisièmement, la vision intégrale de la nature elle-même est construite. Ce serait le point culminant de l’enseignement bouddhiste, qui implique l’auto-purification par l’observation.
Le bouddhisme incarne la pleine conscience.
Le bouddhisme n’est pas un courant unifié, les différentes significations sont donc proches ou éloignées de certains principes de pleine conscience.

Pleine conscience et méditation zen

Pour sa part, la relation entre le bouddhisme et la pleine conscience devient évidente dans l’utilisation de techniques typiques de la méditation zen, telles que l’accent mis sur la respiration et les positions du corps (marcher, s’allonger ou s’asseoir).

De plus, prenant la méditation zen comme référence, Kabat-Zinn précise que les éléments essentiels de la pleine conscience sont les suivants :

  • Soyez toujours patient, ce qui implique de savoir respecter le cours naturel des événements et d’être ouvert à chaque instant, car les choses se découvrent au bon moment.
  • Débarrassez-vous de l’habitude d’analyser et de juger nos expériences comme bonnes ou mauvaises.
  • Restez libre des attentes causées par les expériences passées. Cela signifie garder l’esprit d’un débutant avant tout.
  • Ayez confiance en vous et apprenez à écouter votre propre être.
  • Négligez l’effort pour obtenir des résultats, car la pratique de la pleine conscience donnera des résultats par elle-même.
  • Acceptez-vous et voyez les choses telles qu’elles sont dans le présent. Cela ne signifie pas adopter une attitude indifférente et passive envers ce que nous voyons, mais la volonté de voir les choses telles qu’elles sont, sans distorsions.

Pleine conscience

La relation entre le bouddhisme et la pleine conscience est évidente dans les pratiques qui promeuvent la pleine conscience ici et maintenant. Par conséquent, les deux aident à acquérir un plus grand sentiment de connexion et de conscience avec nous-mêmes et le monde qui nous entoure.

Cela pourrait vous intéresser ...
Méditation orgasmique : ce que vous devez savoir
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Méditation orgasmique : ce que vous devez savoir

La méditation orgasmique est une expérience où la méditation est séparée de l'acte sexuel en soi. Apprenez-en plus sur cette pratique.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique



Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.