Découvrez pourquoi vous n’arrivez pas à perdre du poids

27 janvier 2015
Pour trouver une solution, il est important de déterminer si votre problème est d'origine génétique, ou bien s'il est le fruit d'une mauvaise alimentation. Il est parfois dû à un déréglement hormonal.

Il est possible que vous ayez fait beaucoup de régimes, consulté un nutritionniste ou pratiqué différents types d’exercices, sans jamais atteindre les résultats que vous espériez. Vous vous demandez certainement pourquoi vous n’arrivez pas à perdre du poids, à quoi est dû ce phénomène et surtout comment faire pour renverser la situation. Lisez sans plus attendre cet article pour le découvrir.

La cause de ce problème de perte de poids peut être génétique, ou tout simplement due à certaines mauvaises habitudes, voire à des hormones qui empêchent de mincir. C’est le moment de trouver une solution pour arrêter de suivre des régimes et des routines d’exercices qui ne servent à rien, qui vous frustrent, vous dépriment, vous mettent en colère et vous angoissent.

Identifiez le problème

Avant toute chose, vous devez établir si oui ou non vous avez réellement un problème. Evaluez vos caractéristiques personnelles afin de mieux connaître votre métabolisme, et de savoir ce qui tue vos efforts dans l’oeuf. Une bonne manière de faire cela est de répondre à un petit questionnaire très simple :

  • Est-ce difficile pour vous de perdre du poids, malgré les régimes et de l’exercice régulier ?
  • Consommez-vous des médicaments comme les THS, des antidépresseurs, des antidiabétiques, des stéroïdes ou des antiépileptiques ?
  • Avez-vous récemment expérimenté de l’intolérance au froid ou aux changements brusques de température, de la constipation, une peau sèche ou pâle, une mauvaise mémoire, des cheveux fins ou des difficultés à vous concentrer ?

Perdre-du-poids

  • Lorsque vous mesurez votre taille au niveau de l’aine, votre tour est-il supérieur à 88 cm (si vous êtes une femme) ou à 98 cm (si vous êtes un homme) ?
  • Avez-vous l’une de ces pathologies : hypertension artérielle, taux de sucre élevé dans le sang, niveau de triglycérides supérieur à la normale ?
  • Accumulez-vous plus de graisses ou de masse dans vos hanches et vos cuisses ?
  • Avez-vous expérimenté des changements dans votre état d’esprit, des menstruations irrégulières, de la sensibilité dans la poitrine, une sudation excessive ou de la sécheresse génitale ?

Si vous avez répondu par l’affirmative à plus de deux réponses, il est probable que vous ayez plus de difficultés à perdre du poids que la majorité des personnes.

Analysez les raisons qui vous empêchent de mincir

Les médicaments dont nous avons parlé peuvent favoriser une prise de poids, ou empêcher que vous perdiez du poids, malgré les exercices ou les régimes que vous faites. Consultez un médecin spécialisé qui vous indiquera un traitement alternatif par exemple.

D’un autre côté, vous devez prendre en compte un éventuel dysfonctionnement de votre thyroïde. Beaucoup de personnes se rendent compte qu’elles souffrent de problèmes qui touchent cette glande et qui les empêchent de perdre du poids (ou bien qu’ils en perdent trop sans rien faire).

Si votre thyroïde est déséquilibrée, il est possible que vous expérimentiez d’autres symptômes comme l’intolérance au froid, la fatigue, la constipation, les cheveux fins, la mauvaise mémoire. Si vous suspectez que cela puisse être la cause de vos difficultés à maigrir, ou s’il existe des antécédents similaires dans votre famille, faites un check-up de routine (examen sanguin notamment) pour connaître plus en profondeur la situation.

adelgazar midiendo pierna
Il existe également une pathologie appelée syndrome métabolique, très fréquent chez l’humain, qui interfère avec la capacité de notre corps à améliorer et à modifier les niveaux de sucre dans notre sang, ce qui entraîne un stockage des graisses plus important que la normale.

Et ce n’est pas le seul symptôme à prendre en compte, si vous avez de la graisse qui s’accumule au niveau du ventre, ou dans toute autre partie de votre corps, et si vos triglycérides ont un niveau anormalement élevé, vous pouvez souffrir de ce problème. Rappelez-vous qu’une mauvaise alimentation, une trop grande sédentarisation, la consommation d’alcool ou de cigarettes peuvent aggraver la situation.

L’une des questions du petit test était exclusivement réservé aux femmes. Cela est dû au fait qu’il existe un problème qui n’affecte que les femmes, et qui est en lien avec leurs niveaux d’œstrogènes. Si vous prenez la pilule ou que vous suivez une thérapie hormonale substitutive, il est possible que votre corps produise plus d’œstrogènes que d’habitude et que cela entraîne l’accumulation de graisses dans vos hanches, et dans vos cuisses.

Les autres symptômes sont les suivants : changements de l’état d’esprit, sudation excessive, sécheresse vaginale et sensibilité accrue des seins. Consultez un gynécologue en cas de doute. Regardez-vous également attentivement dans le miroir pour voir si votre corps à une forme de poire, c’est-à-dire si vous êtes plus fine du torse et plus large des anches. Ceci peut être un bonne indicateur d’une production trop importante d’œstrogènes qui vous empêche de mincir de cette partie du corps.

Exercices-pour-mincir-des-cuisses1

A chaque problème sa solution

Une fois que vous avez déterminé la raison pour laquelle vous ne pouvez pas perdre de poids, il est temps de mettre en place un plan d’action pour remédier à cette situation.

Pour les problèmes de thyroïde

En plus de suivre un traitement médicamenteux (prescrit par votre médecin), il est important de diminuer votre consommation de calories, de manger plus de fibres, d’éviter les aliments raffinés et transformés, d’opter pour les viandes maigres, de consommer des aliments riches en iode, d’augmenter votre activité physique et enfin, de contrôler votre stress.

Pour le syndrome métabolique

Diminuez votre ingestion de produits raffinés ou transformés, mangez plus de fibres, faites une demi-heure d’exercice physique par jour (du lundi au vendredi), arrêtez de fumer, contrôlez votre consommation d’alcool, réduisez votre stress et prenez les médicaments prescrits par votre médecin. Contrôlez régulièrement votre pression artérielle ainsi que vos niveaux de triglycérides, de cholestérol et de sucre dans le sang.

Pour la production élevée d’œstrogènes

Augmentez votre consommation de fibres, consommez plus de soja et de ses dérivés (organiques), ingérez un multivitaminé naturel tous les jours, faites des exercices aérobics modérés ou difficiles au moins deux fois par semaine, que vous pouvez complétez par des séances d’haltères pour tonifier vos muscles.

A découvrir aussi