10 exercices et activités stimulants contre la démence

Il existe différentes activités pour faire face à la détérioration causée par la démence. Il est important de faciliter le choix du patient et de le motiver à les faire.
10 exercices et activités stimulants contre la démence
Maria Fatima Seppi Vinuales

Rédigé et vérifié par la psychologue Maria Fatima Seppi Vinuales.

Dernière mise à jour : 19 octobre, 2022

La démence se caractérise par la perte progressive des capacités cognitives, telles que la mémoire, la compréhension, la réflexion et le calcul, entre autres. Certaines activités stimulantes peuvent aider à traiter la démence, bien qu’il n’y ait pas de remède définitif.

Bien qu’elle puisse être très handicapante pour ceux qui en souffrent, retarder son évolution est aussi une opportunité à partager. Et même pour se divertir !

Comment la démence affecte-t-elle ?

La démence est liée à la détérioration cognitive et à la perte progressive de certaines capacités liées à la mémoire, au langage et à la pensée. Cependant, cela affecte également l’humeur de la personne, son sens de la valeur, son estime de soi.

On ne peut donc ignorer toute la composante subjective et émotionnelle présente dans la maladie. À leur tour, les caractéristiques individuelles, ainsi que le contexte, influencent également la manière dont le trouble est exprimé et vécu.

Quelques exercices et activités stimulantes contre la démence

Certaines activités recommandées pour faire face à la démence sont les suivantes. Nous les partageons avec vous.

1. Consacrez un moment à la lecture chaque jour

Même si ce n’est que quelques minutes. Si la personne est très fatiguée par la lecture ou a des difficultés de vision, il existe aujourd’hui des formats audio, à la fois pour les nouvelles de la presse et les podcasts bien connus. Le but est de favoriser la concentration, l’attention et la mémoire.

Lire pour retarder la démence.
La lecture est un stimulant cérébral à bien des égards. Elle est toujours recommandée, à tout âge.

2. Participez à différents jeux ou divertissements

Par exemple, le sudoku, recherche de mots ou mots croisés. Pour exercer le cerveau, vous pouvez varier la difficulté et réaliser des activités seul ou à plusieurs.

Pour les personnes ayant des compétences numériques, il existe des jeux collaboratifs en ligne. Ils vous permettent d’interagir et même de rivaliser avec les autres.

3. Remplissez des livrets

En relation avec le point précédent, il est également possible d’utiliser des livrets de stimulation cognitive axés sur le renforcement de différentes compétences. Ils comprennent des exercices tels que “écrire 5 éléments de nettoyage”, “mentionner l’heure indiquée par les aiguilles de l’horloge”, entre autres.

4. Parlez des souvenirs

Nous pouvons montrer à la personne une série de photographies et lui demander de nous parler de la situation, de ce qu’elle faisait, de l’endroit où elle se trouvait. Dans une variante sans photographies, on peut lui demander de nous raconter son meilleur souvenir d’adolescence, ce qu’elle faisait avec ses copains, les coutumes de l’époque.

Dans le même ordre d’idées, les jeux de société de mémoire sont également utiles. De même, ceux qui consistent à ajouter un mot à ce que dit le partenaire.

5. Chantez

C’est positif de chanter, car cela implique non seulement une chanson parmi plusieurs que nous connaissons, mais aussi être capable de se souvenir de ce que disent les paroles.

6. Acceptez de déplacer certains objets

Si la personne âgée n’a pas de difficultés de mobilité, chaque semaine nous pouvons lui proposer de changer quelques objets de place du quotidien. Par exemple, si vous utilisez une brosse à cheveux, laissez-la une semaine dans le placard de la chambre et une autre semaine dans la salle de bain.

Il est important de parvenir à un consensus au préalable.

7. Participez à des conférences, congrès, événements culturels et récréatifs

Écouter les autres, être d’accord ou non avec leur position, c’est aussi une autre façon de rester actif. Il existe différents agendas culturels dans les municipalités qui peuvent être consultés.

8. Faire un mix entre loisirs et routine

Ce n’est pas que la personne perçoive qu’elle “joue” toute la journée ou qu’elle exerce sa mémoire. Il faut aussi lui permettre de se sentir utile.

Ainsi, par exemple, nous pouvons vous demander de nous aider à mettre la table, à calculer les factures à payer ou la liste des supermarchés. Ce sont des tâches simples, mais nécessaires.

9. Avoir un animal de compagnie

Si la démence n’est pas avancée, il peut être utile de s’occuper d’un animal de compagnie et de s’en occuper. De plus, l’animal fonctionne comme un compagnon.

Animal de compagnie pour personnes âgées atteintes de démence.
Les animaux de compagnie remplissent des fonctions thérapeutiques sous plusieurs aspects. Pour une personne âgée, ils peuvent être de la compagnie et des encouragements.

10. Réservez un espace pour l’exercice physique

Il doit être selon les possibilités, sans impliquer de risque. Il peut s’agir d’activités simples, comme faire 3 tours d’une pièce à l’autre ou danser sur une chanson complète.

Cette aide ne fait pas partie du problème

Au-delà de la liste des activités suggérées, il est important de garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’une liste de contrôle à laquelle nous devons nous conformer. Au contraire, nous devons les adapter et reconnaître qui nous avons devant nous.

Parfois, notre incapacité à accepter le vieillissement de nos proches nous amène à les exiger et à faire pression sur eux. Nous les exposons à la frustration et au stress d’avoir à faire les exercices, même s’ils sont fatigués ou n’en ont pas envie.

Alors comment s’adapter et trouver l’équilibre ? Nous pouvons proposer différentes activités pour la démence, mais avec de courts intervalles, de manière à ne pas épuiser ou prolonger la pression.

En revanche, il est recommandé d’effectuer une activité à la fois, en évitant la surstimulation. Il faut être patient et respecter les horaires.

Si nous sommes des soignants, nous devons apprendre à gérer nos propres émotions et angoisses. Nous devons impliquer le patient dans le choix de ce qu’il veut faire, lui faciliter un rôle proactif et respecter ses droits et ses souhaits.

Cela pourrait vous intéresser ...
LATE : une nouvelle démence
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
LATE : une nouvelle démence

La démence LATE est une forme de démence récemment identifiée, qui présente des symptômes très similaires à la maladie d'Alzheimer.



    • Nascimento, C.M.C., Varela, S., Ayan, C., & Cancela, J.M.. (2016). Efectos del ejercicio físico y pautas básicas para su prescripción en la enfermedad de Alzheimer. Revista Andaluza de Medicina del Deporte, 9(1), 32-40. https://dx.doi.org/10.1016/j.ramd.2015.02.003
    • Ayala San Martín, Lorena Soledad. (2020). Promoción y prevención del deterioro cognitivo y demencias en personas mayores. Ene, 14(3), e14304. Epub 05 de abril de 2021. Recuperado en 28 de septiembre de 2022, de http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1988-348X2020000300004&lng=es&tlng=es.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.