Fonctions des 12 paires crâniennes

Les 12 paires crâniennes contrôlent et interviennent dans de nombreux mouvements et sensations que nous avons régulièrement. Nous allons ici vous en parler plus longuement et vous expliquer leurs principales fonctions.
Fonctions des 12 paires crâniennes

Dernière mise à jour : 01 mai, 2021

Les 12 paires crâniennes ou nerfs crâniens nous permettent de réaliser les tâches quotidiennes de façon simple et efficace. Ils font circuler une partie de l’information de nos sens vers le cerveau et du cerveau vers certains muscles et viscères.

Ces nerfs traversent de petites orifices de la base du crâne qui sont connectés à l’encéphale. Depuis cet endroit, ils se ramifient vers différentes parties du corps pour remplir leurs fonctions.

Au sein des 12 paires crâniennes que nous allons voir par la suite, nous pouvons en regrouper certaines de façon simple, selon leurs fonctions. Par conséquent, les nerfs optiques, olfactifs et vestibulo-cochléaires sont totalement sensitifs.

Par ailleurs, les nerfs oculo-moteurs, trochléaires, abducens, accessoires et hypoglosse sont totalement moteurs. Et, enfin, le trijumeau, le facial, le glosso-pharyngien et le vague sont aussi sensitifs que moteurs.

Fonctions des 12 paires crâniennes

Avant de nous pencher sur la fonction de chaque paire crânienne ou nerf crânien, il est important de savoir que l’ordre de ces derniers s’établit en fonction du chiffre romain appartenant au nerf crânien, du plus petit au plus grand.

Nerf olfactif (I)

Le nerf olfactif.

Ce nerf se connecte à une zone spécialisée, le bulbe olfactif.

Comme nous l’avons vu, il s’agit d’un nerf crânien. Il se charge de transmettre les stimuli olfactifs du nez jusqu’au cerveau.

Cette paire crânienne naît des cellules du bulbe olfactif. Sa principale caractéristique distinctive est qu’il s’agit du plus petit nerf des 12 paires crâniennes.

Nerf optique (II)

La principale fonction de cette paire crânienne est de conduire les stimuli visuels de l’oeil au cerveau. Elle se compose des axones des cellules ganglionnaires de la rétine.

Celles-ci emmènent l’information des photorécepteurs au cerveau, où elle sera intégrée et interprétée. L’origine réelle du nerf optique est le diencéphale.

Nerf oculo-moteur (III)

Le nerf oculo-moteur est aussi connu sous le nom de nerf moteur oculaire commun. La principale fonction de cette paire crânienne est de contrôler le mouvement oculaire. Elle est aussi responsable de la taille de la pupille.

En ce qui concerne l’origine de cette paire, il s’agit du mésencéphale.

Nerf trochléaire ou pathétique (IV)

Il s’agit d’un nerf qui, comme nous l’avons mentionné plus tôt, a des fonctions motrices. Il a également des fonctions somatiques. Ces nerfs sont connectés au muscle oblique supérieur de l’œil, lui permettant de tourner et le séparant du globe oculaire.

Tout comme la paire crânienne précédente, il naît du mésencéphale.

Nerf trijumeau (V)

Comme nous le savons déjà, il s’agit d’un nerf avec des fonctions mixtes, c’est-à-dire aussi bien motrices que sensorielles. Il présente la caractéristique d’être le plus grand nerf de toutes les paires crâniennes.

Il transporte l’information sensitive vers le visage, transmet l’information aux muscles de la mastication, tend le tympan et le voile du palais et, par ailleurs, récupère la sensibilité du visage et de ses muqueuses.

Nerf abducens (VI)

Le nerf abducens est aussi connu sous le nom de nerf crânien moteur oculaire externe et, comme son nom l’indique, est un nerf moteur.

Il s’occupe de transmettre les stimuli moteurs vers le muscle droit externe de l’œil. Par ailleurs, il permet à l’œil de pouvoir tourner vers le côté contraire de notre nez.

Nerf facial (VII)

C’est un autre des nerfs mixtes. Il se compose de plusieurs fibres nerveuses qui ont différentes fonctions, comme :

  • Envoyer des ordres aux muscles du visage pour créer des expressions faciales.
  • Envoyer des signaux aux glandes salivaires et lacrymales.
  • Récupérer l’information du goût à travers la langue.

Nerf vestibulo-cochléaire (VIII)

Il s’agit d’un nerf sensoriel. On le connaît aussi sous le nom de paire crânienne du nerf auditif et vestibulaire, débouchant ainsi sur le nerf vestibulo-cochléaire.

La fonction de cette paire crânienne est de maintenir l’équilibre et l’orientation dans l’espace. Il se charge aussi de la fonction auditive.

Nerf glosso-pharyngien

Un neurone dans un nerf.

Ces nerfs sont très importants dans tout l’organisme.

C’est un nerf dont l’influence réside dans la langue et le pharynx. Il récupère l’information des papilles gustatives qui sont dans la langue et l’information sensitive du pharynx.

Par ailleurs, il donne des ordres aux glandes salivaires et à différents muscles du cou qui facilitent la déglutition.

Nerf vague (X)

La paire crânienne n°10 est le nerf vague ou pneumogastrique. Il naît dans le bulbe rachidien et innerve les organes suivants :

  • Pharynx.
  • Œsophage.
  • Larynx.
  • Trachée.
  • Bronches.
  • Cœur.
  • Estomac.
  • Foie.

Il intervient aussi dans la déglutition et, en outre, envoie et transmet des signaux au système nerveux autonome, pouvant même aider à la régulation de notre activation et à contrôler les niveaux de stress, entre autres fonctions.

Nerf accessoire (XI)

Aussi connu sous le nom de nerf spinal, il s’agit d’un nerf moteur et l’on pourrait dire que c’est l’un des plus purs. Il se charge du mouvement céphalique et rotatif grâce à son innervation dans le muscle sterno-cléido-mastoïdien. Par conséquent, il permet la rotation de la tête et des épaules. 

Nerf hypoglosse (XII)

Il fait partie des nerfs des douze paires crâniennes. C’est un nerf moteur qui, comme le nerf vague et le nerf glosso-pharyngien, intervient dans la musculature de la langue et dans l’action d’avaler.

Les nerfs crâniens, des structures très importantes

Comme vous avez pu vous en rendre compte tout au long de l’article, ces nerfs ont des fonctions très spécifiques et vitales pour la vie telle que nous la connaissons. Il existe de nombreuses maladies capables d’endommager l’un ou plusieurs de ces nerfs, générant des signes cliniques assez caractéristiques pour les nerfs.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les meilleurs conseils pour conserver un cerveau jeune et vif
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les meilleurs conseils pour conserver un cerveau jeune et vif

Jouir d'un cerveau jeune et vif plus longtemps est indispensable pour avoir une meilleure qualité de vie. Pour y arriver nous devrons le maintenir ...



  • Tortora, G., & Derrickson, B. (2009). Nervios Craneales. Principios de Anatomía y Fisiología2.
  • Linda Wilson, Patricia A Stewart, Elizabeth J Akesson, S. D. S. (2013). Sistema Nervioso. Nervios Craneales En La Salud y En La Enfermedad.
  • Duque, J., & Duque, C. (2016). Nervio Terminal: El Par Craneal Cero. Med Unab.