Frissons sans fièvre : symptômes, causes et traitement

Avez-vous des épisodes de frissons sans fièvre ? Nous vous disons ce qui se cache derrière ces épisodes et ce que vous pouvez faire à ce sujet.
Frissons sans fièvre : symptômes, causes et traitement

Dernière mise à jour : 25 septembre, 2022

Normalement, nous associons les frissons à des processus infectieux par des virus et des bactéries. En effet, ils sont souvent accompagnés de fièvre. Le frisson est un mécanisme permettant au corps de se réchauffer, puisque la “vibration” de vos muscles augmente la température interne. Compte tenu de cela, qu’y a-t-il derrière les frissons sans fièvre ?

De tels épisodes peuvent surprendre beaucoup de personnes, en particulier ceux qui ont l’habitude de les vivre avec de la fièvre. Bien que les cas de ce type soient généralement bénins, vous devez prendre conscience des autres symptômes, car ils peuvent indiquer une affection sous-jacente. Nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur les frissons sans fièvre.

Les frissons sans fièvre

Le frisson correspond à « une sensibilité à la perception du froid accompagnée de tremblements involontaires ». L’expérience peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, et dans certains cas, s’étendre sur plusieurs jours, se manifestant par plusieurs épisodes. Les symptômes des frissons sans fièvre sont les suivants :

  • Augmentation de la perception du froid quelle que soit la température ambiante
  • Chair de poule
  • Tremblements musculaires involontaires
  • Faiblesse ou fatigue
  • Grincement des dents
  • Transpiration
  • Vertiges
  • Nausées
  • Malaise général
  • Somnolence ou léthargie

Bien que vous puissiez manifester ces signes, les frissons sans fièvre se développent généralement indépendamment d’eux. La sueur froide est un symptôme très courant, elle peut donc encore accentuer les épisodes en créant un effet boule de neige (le froid de la sueur vous fera encore plus frissonner).



La plupart des tableaux cliniques sont bénins, de sorte que si les symptômes se développent, ils se présenteront avec une intensité légère ou modérée. Dans les cas graves, il peut y avoir évanouissement, altération de la conscience, une décoloration bleutée de la peau et des lèvres (cyanose) et un essoufflement. Tout dépend de la condition sous-jacente qui cause les tremblements.

Les causes des frissons sans fièvre

En théorie, il existe une centaine d’affections pouvant être à l’origine de frissons sans fièvre. En pratique, certaines explications sont plus fréquentes que d’autres. Découvrez ici quelles sont les plus fréquentes.

1. Exposition au froid

Des frissons sans fièvre surviennent lorsqu'il fait très froid.
Le simple fait d’être exposé à de basses températures peut provoquer des frissons involontaires. C’est un mécanisme interne de régulation de la température.

L’explication la plus courante des frissons de ce type se trouve dans l’exposition à une baisse de la température ambiante. Si vous avez été à la piscine, à la plage, dans un endroit ouvert avec de gros blizzards pendant quelques heures, le corps développera des tremblements pour se réchauffer.



Le port de vêtements mouillés peut provoquer le même effet. Il en est de même si vous vous exposez à la pluie ou marcher sur une surface très froide ou humide sans chaussures. Les frissons sont un mécanisme naturel et automatique pour générer une friction interne. Cette friction génère á son tour de la chaleur, tout comme cela se produit lors du frottement des paumes.

2. Réaction à de nombreuses activités

Les frissons peuvent également être un effet secondaire d’activités intensives. Le vélo ou la course à pied peuvent déclencher ces types de conditions lorsque le corps est poussé à la limite ou lorsque l’activité est pratiquée les jours de pluie ou à basse température.

L’activité physique modifie la température corporelle. Habituellement, la température augmente, de sorte que le corps commence à produire de la sueur pour la réguler. Lorsque vous terminez un entraînement d’une ou plusieurs heures d’activité intense, la température peut chuter drastiquement, amenant le corps à produire des frissons pour atteindre la température idéale.

Une autre explication possible est l’épuisement de vos réserves de glycogène. Le glycogène est l’un des carburants de l’énergie, donc quand il s’épuise, certains symptômes apparaissent, tels que les crampes musculaires, les étourdissements, la fatigue, les nausées et les frissons sans fièvre.

3. Effet secondaire des médicaments

Tout médicament que vous prenez a une marge potentielle de provoquer des effets secondaires. La plupart du temps, ceux-ci n’apparaissent pas, ou s’ils apparaissent, ils sont trop légers pour que vous les remarquiez. La prise temporaire ou permanente de médicaments, qu’ils soient réglementés ou non (à base de plantes et autres), peut vous faire développer des frissons sans fièvre.

Consultez la notice pour évaluer si les frissons figurent parmi les réactions secondaires. Vous pouvez également consulter un spécialiste, notamment lorsque vous devez maintenir votre apport pendant des mois ou des années. Ensemble, vous pouvez examiner des alternatives pour traiter la condition qui vous rend dépendant de ce médicament particulier.

4. Hypothyroïdie

Une personne souffre d’hypothyroïdie lorsque sa glande thyroïde ne produit pas suffisamment d’hormones pour répondre à la demande métabolique. Un symptôme classique est une sensibilité accrue au froid, qui peut être confondue avec des frissons. Les signes classiques qui accompagnent cette condition sont les suivants :

  • Prise de poids sans raison apparente
  • Constipation
  • Peau sèche
  • Gonflement au visage
  • Perte de mémoire
  • Sautes d’humeur (avec une prédominance d’émotions telles que la tristesse)
  • Raideur ou gonflement des articulations
  • Rythmes cardiaques lents

L’hypothyroïdie est une condition très facile à diagnostiquer et aussi tout à fait traitable. Si vous manifestez ces symptômes en association avec une sensibilité au froid, n’hésitez pas à consulter un spécialiste pour l’exclure.

5. Hypoglycémie

Les frissons sans fièvre peuvent être dus à des problèmes métaboliques
Une faible concentration de glucose dans le sang peut être très dangereux. Il s’agit d’une affection particulièrement fréquente chez les diabétiques.

L’hypoglycémie se caractérise par une diminution des concentrations de glucose dans le sang. En plus des frissons, les patients développent des tremblements musculaires, de la transpiration, une vision floue, une désorientation et des étourdissements. Il est également de ressentir des irrégularités du rythme cardiaque, de la faiblesse, de l’irritabilité et de la confusion.

Les épisodes hypoglycémiques sont beaucoup plus fréquents chez les personnes atteintes de diabète sucré. Ils apparaissent généralement comme un effet secondaire des médicaments. Si vous traversez un épisode d’hypoglycémie et que vous n’êtes pas diabétique, il est préférable de contacter immédiatement un médecin.

6. Autres causes de frissons sans fièvre

La dénutrition peut générer cette manifestation clinique. Le corps a besoin d’un équilibre délicat de nutriments pour fonctionner correctement. Le déficit nutritionnel présenté dans les épisodes de malnutrition va générer un fonctionnement inadéquat de l’organisme, et des problèmes peuvent apparaître pour réguler la température, dont les frissons.

D’autres explications possibles sont les réactions allergiques, le rhume et l’anémie. Une chute soudaine de la pression artérielle peut également provoquer des frissons sans fièvre.

Les explications les plus courantes sont les plus bénignes, notamment lorsqu’il n’y a pas d’autres symptômes. Des changements émotionnels intenses, selon la recherche, peuvent également être à l’origine des frissons. Par exemple, ceux que vous ressentez lorsque vous écoutez de la musique, lorsque vous êtes en proie à l’anxiété ou lorsque vous vivez une situation stressante.

Le traitement des frissons sans fièvre

Le traitement de cette affection dépend de la cause des épisodes. Si les frissons sont dus à des facteurs de température environnementale ou à des sports excessifs, vous pouvez vous habiller chaudement jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. Vous aiderez ainsi le corps à retrouver sa température normale.

Si vous soupçonnez qu’un médicament en est la cause, la meilleure chose à faire est de consulter un spécialiste. Ce dernier vous proposera sans doute un médicament alternatif, vous permettant de traiter l’affection sous-jacente sans avoir à faire face à ces épisodes gênants.

Pour tous les autres cas, vous devriez consulter un médecin pour exclure tout type de condition. Le fait qu’il n’y ait pas de fièvre n’implique pas qu’il s’agisse d’un processus bénin, alors n’hésitez pas à consulter un spécialiste dès que possible. Notamment si les symptômes sont répétitifs et ne peuvent être expliqués par les exemples donnés.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 causes médicales des sueurs nocturnes
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 causes médicales des sueurs nocturnes

Nous avons tous déjà souffert de sueurs nocturnes. Découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet dans cet article.



  • Harrison, L., & Loui, P. Thrills, chills, frissons, and skin orgasms: toward an integrative model of transcendent psychophysiological experiences in music. Frontiers in Psychology. 2014; 5: 790.
  • Van Dissel, J. T., Schijf, V., Vogtländer, N., Hoogendoorn, M., & van’t Wout, J. Implications of chills. The Lancet. 1998; 352(9125): 374.
  • Tansey EA, Johnson CD. Recent advances in thermoregulation. Adv Physiol Educ. 2015 Sep;39(3):139-48.
  • Cheshire WP Jr. Thermoregulatory disorders and illness related to heat and cold stress. Auton Neurosci. 2016 Apr;196:91-104.
  • Jain A, Gray M, Slisz S, Haymore J, Badjatia N, Kulstad E. Shivering Treatments for Targeted Temperature Management: A Review. J Neurosci Nurs. 2018 Apr;50(2):63-67.
  • de Boer HD, Detriche O, Forget P. Opioid-related side effects: Postoperative ileus, urinary retention, nausea and vomiting, and shivering. A review of the literature. Best Pract Res Clin Anaesthesiol. 2017 Dec;31(4):499-504.