Hémorragie vitréenne : symptômes, causes et traitement

L'hémorragie vitréenne est une condition qui nécessite une attention particulière. À de nombreuses reprises, elle ne nécessite pas de traitement et régresse sans problème.
Hémorragie vitréenne : symptômes, causes et traitement
Leonardo Biolatto

Relu et approuvé par le médecin Leonardo Biolatto.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 25 octobre, 2022

L’hémorragie vitréenne est un saignement qui se produit dans l’humeur vitrée, une zone liquide et gélatineuse située entre la surface interne de la rétine et la face postérieure du cristallin. Cette situation provoque des anomalies soudaines de la vision.

On estime qu’elle survient chez 7 personnes sur 10 000. Elle est également connue sous le nom d’hémovitroïde et peut avoir différents niveaux de gravité. Parfois, elle ne nécessite pas de traitement et, d’autres fois, elle nécessite une intervention chirurgicale.

L’hémorragie vitréenne provoque parfois une vision floue, et l’apparition de taches qui flottent dans le champ visuel. Dans les cas les plus graves, elle entraîne la perte complète de la vision de manière intempestive.

Qu’est-ce que l’hémorragie vitréenne ?

Une hémorragie vitréenne correspond à la présence de sang dans une cavité de l’œil qui est remplie d’humeur vitrée. Cette dernière est un liquide composé à 99 % d’eau, plus de petites quantités de collagène, d’acide hyaluronique, de glucose, de sodium, de potassium, de chlore et de protéines.

L’humeur vitrée occupe les deux tiers du volume total de l’œil. Son aspect est transparent et gélatineux.

Lorsqu’il y a du sang, elle perd sa transparence et cela rend difficile la pénétration de la lumière. En conséquence, des troubles de la vision se produisent.

L’hémorragie vitréenne peut être de deux types :

  • Intravitréenne : le saignement se produit dans la cavité vitréenne, dans l’espace où se trouve l’humeur vitrée. C’est le trouble à proprement parler.
  • Rétrovitréenne ou sous-hyaloïde : elle se produit dans l’espace entre l’humeur vitrée et la rétine. Elle est généralement répertoriée dans une catégorie différente de celle de l’hémorragie vitréenne.



[/atomik -lu-aussi ]

Les symptômes

Le symptôme caractéristique de l’hémorragie vitréenne est la perte d’acuité visuelle d’un seul œil et sans douleur, qui apparaît soudainement et se développe en quelques minutes. Selon l’intensité du saignement, il y aura une perte partielle ou totale de la vision normale.

À certaines occasions, les personnes touchées subissent une photopsie, c’est-à-dire des éclairs de lumière ou des éclairs de lumière. Ils sont également connus sous le nom de phosphènes oculaires.

Il est également possible que des corps flottants apparaissent, qui sont de petites formes sombres qui flottent dans le champ visuel. Ils sont souvent appelés flotteurs.

Dans les cas les plus graves, une hémorragie vitréenne peut entraîner un glaucome. Cela est dû au blocage d’une voie de drainage naturelle de l’œil, appelée réseau trabéculaire, avec du sang.

Perte de vision due à une hémorragie vitréenne.
La perte soudaine de la vision d’un œil est classique de ce tableau clinique.

Les causes de l’hémorragie vitréenne

L’hémorragie vitréenne est due à de nombreuses causes différentes. La plus courante est la rétinopathie diabétique, une maladie oculaire causée par le diabète.

Cette pathologie provoque la croissance de vaisseaux sanguins anormaux dans la rétine. Ils se cassent facilement et transportent le sang dans la cavité vitréenne.

La rétinopathie diabétique proliférante, qui favorise la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins anormaux, est la cause d’environ 50 % des cas d’hémorragie vitréenne. Les 5 prochaines causes de cette condition sont les suivantes :

  • Rétine détachée
  • Décollement du vitré postérieur
  • Obstruction de la veine centrale de la rétine
  • Rétinopathie hypertensive
  • Rétinoschisis juvénile

95 % des cas spontanés sont dus à ces causes. Les 5 % restants peuvent être causés par une inflammation (uvéite) ou une tumeur oculaire. L’hémorragie vitréenne peut également être causée par un traumatisme ou une intervention chirurgicale à l’œil.



[/atomik -lu-aussi ]

Le diagnostic

En principe, le diagnostic d’hémorragie du vitré se fait par un entretien clinique et par un examen ophtalmologique complet. Cela tient compte du fond de l’œil et de l’acuité visuelle.

Si le saignement est très important, une échographie oculaire peut être ordonnée pour exclure ou confirmer un décollement de la rétine. Des contrôles de la pression oculaire doivent également être effectués pour détecter le glaucome.

Dans certains cas, une radiographie ou une tomographie axiale informatisée (CAT) est effectuée. Il est également courant que des tests sanguins soient effectués et que l’autre œil soit examiné.

Le traitement de l’hémorragie vitréenne

Le traitement de l’hémorragie vitréenne dépend de la cause. En principe, une attitude expectative est adoptée, c’est-à-dire qu’on ne fait rien d’autre que de garder la personne sous observation.

Beaucoup de ces cas régressent spontanément 2 ou 3 mois après l’épisode.

Les mesures suivantes peuvent être recommandées :

  • Dormir la tête surélevée, afin de réduire l’accumulation de sang dans l’œil.
  • Ne pas soulever d’objets lourds et ne faites pas d’activités intenses.
  • Éviter l’utilisation d’aspirine et d’anticoagulants.
  • Demander une échographie de contrôle toutes les 4 semaines.

Si le saignement ne se résorbe pas spontanément ou si la rétine est compromise, une intervention chirurgicale appelée vitrectomie est nécessaire. Au cours de cette procédure, toute l’humeur vitrée est retirée de l’œil et remplacée par une solution d’eau salée.

Si le saignement est très abondant, mais qu’il n’y a pas d’atteinte rétinienne, une cryothérapie ou un traitement au laser peuvent être utilisés. Ces procédures aident à arrêter le saignement ou à retirer le sang. Une méthode au laser appelée photocoagulation panrétinienne prévient les saignements et la repousse dans la rétinopathie diabétique.

Chirurgie au laser pour hémorragie vitréenne.
Les chirurgies ne sont pas toujours indiquées dans cette pathologie. Parfois, un contrôle régulier suffit.

Peut-elle être évitée ?

L’hémorragie vitréenne ne peut pas toujours être évitée, mais certaines mesures peuvent aider à réduire le risque. Par exemple, consultez régulièrement votre ophtalmologiste, vérifiez votre glycémie si vous êtes diabétique et protégez vos yeux des activités susceptibles de mettre vos yeux en danger.

Si des symptômes d’hémorragie intravitréenne apparaissent, il est préférable de consulter un médecin dès que possible. Si cette condition a déjà été diagnostiquée, vous devez rester vigilant pour tout changement et vous conformer aux contrôles réguliers.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce qu’une hémorragie cérébrale et pourquoi peut-elle se produire ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce qu’une hémorragie cérébrale et pourquoi peut-elle se produire ?

Une hémorragie cérébrale est un saignement qui se produit à l'intérieur du cerveau et qui provoque généralement des défauts neurologiques.



  • Ferreiro, A. S., & Bellido, L. M. (2014). Hemorragia subhialoidea macular, tratada mediante ruptura de la hialoides posterior con láser YAG en un síndrome de Terson. Archivos de la Sociedad Española de Oftalmología, 89(2), 62-65.
  • Padilla, J. S. (2016). Miodesopsias (o moscas flotantes). Revista Médica de Costa Rica y Centroamérica, 73(620), 525-527.
  • Fernández, J. M. F., López, J. Á. F. V., Rodriguez, J. C., & Sánchez-Salorio, M. (1988). Tratamiento de la hemorragia vítrea diabética mediante criocoagulación panretiniana. Archivos de la Sociedad Española de Oftalmologia, 54(6), 819-828.
  • Sarabia, César Pineda, Xóchitl Josefina Zarco Vite, and María Luisa Ruiz Morales. “Retinopatía diabética, una complicación descuidada.” Atención Familiar 25.2 (2018): 83-85.
  • Alba-Linero, C., et al. “Vitrectomía diagnóstica: serie de casos en un centro de referencia.” Archivos de la Sociedad Española de Oftalmología 94.11 (2019): 529-535.
  • Esmerado, C., et al. “Fotocoagulación panretiniana y tratamiento antiangiogénico en la retinopatía diabética proliferativa.” Annals d’oftalmologia: òrgan de les Societats d’Oftalmologia de Catalunya, Valencia i Balears 23.1 (2015): 5.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.