Hypospadias : symptômes et traitement

19 septembre 2019
Qu'est-ce que cette malformation ?

L’hypospadias est un défaut congénital qui concerne les hommes : l’ouverture de l’urètre ne se trouve pas sur la pointe du pénis. Ce défaut apparaît entre la huitième et la quatorzième semaine de la grossesse. L’ouverture anormale de l’urètre peut se trouver n’importe où entre la zone située sous le pénis et le scrotum.

Il existe différents types d’hypospadias en fonction du degré : certains cas sont légers, et d’autres sont plus graves. La localisation de l’ouverture de l’urètre détermine le type d’hypospadias :

  • Balanique : L’ouverture se trouve près de la tête du pénis
  • Pénien : L’ouverture se trouve dans le corps du pénis
  • Péno-scrotal : L’ouverture se trouve dans la zone où le pénis et le scrotum s’unissent

Si ce défaut de naissance n’est pas corrigé à temps, il peut plus tard provoquer des problèmes, tels que des difficultés à l’heure d’uriner debout ou encore des difficultés lors des rapports sexuels.

Les causes et facteurs de risque à l’origine de l’hypospadias

Un nouveau-né touché par l'hypospadias

Bien qu’on ignore, généralement, la cause à l’origine de l’hypospadias, les spécialistes pensent que, dans la plupart des cas, la cause à l’origine de l’hypospadias serait une combinaison de plusieurs facteurs dont la génétique. Les éléments environnementaux avec lesquels la mère est en contact, son alimentation et certains médicaments pris au cours de la grossesse seraient d’autres facteurs liés à l’hypospadias.

Il y a également des facteurs de risque.

Les antécédents familiaux

  • La génétique : des variations génétiques bien précises peuvent jouer un rôle important dans l’altération des hormones qui stimulent la formation des parties génitales masculines
  • L’âge de la mère : certaines recherches suggèrent que les bébés nés de mères âgées de plus de 35 ans ont un plus grand risque de souffrir d’hypospadias

Cet article peut également vous intéresser : Les positions sexuelles les plus dangereuses pour le pénis

Les symptômes

Dans la plupart des cas, l’ouverture se trouve au niveau des limites de la tête du pénis. Moins fréquemment, elle se trouve au milieu ou sur la base du pénis.

Les symptômes de l’hypospadias peuvent être les suivants :

  • ouverture de l’urètre hors de la pointe du pénis
  • courbure du pénis descendante
  • pénis à l’aspect « cagoulé » dû au fait que la moitié supérieure du pénis est couverte par le prépuce
  • façon d’uriner anormale

Généralement, pour la plupart des bébés atteints d’hypospadias, le diagnostic est établi peu de temps après la naissance. Néanmoins, si le déplacement de l’ouverture est léger, l’hypospadias sera plus difficile à diagnostiquer.

Cet article peut également vous intéresser : Le complexe du petit pénis : est-ce un vrai problème ?

Traitement de l’hypospadias

Une couche de bébé

Le traitement de l’hypospadias dépend du type d’effet. Dans la plupart des cas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour corriger ce défaut de naissance. Généralement, l’intervention chirurgicale a lieu entre l’âge de trois mois et l’âge de trois ans.

Dans certains cas, la chirurgie se fait par étapes. Il existe différentes réparations chirurgicales, telles que :

  • placer l’ouverture au bon endroit
  • corriger la courbure du pénis
  • réparer la peau qui entoure l’ouverture de l’urètre

Il est possible que le chirurgien ait besoin de la peau du prépuce pour procéder à la chirurgie réparatrice, il n’est alors  pas conseillé de circoncire les enfants atteints d’hypospadias. La chirurgie est généralement réalisée de manière ambulatoire : peu nombreuses sont les fois où l’enfant doit passer la nuit à l’hôpital.

Si la réparation n’a pas lieu, il est probable que les problèmes suivants apparaissent par la suite :

  • difficulté pour contrôler et diriger le flux d’urine
  • pénis courbé au moment de l’érection
  • baisse de la fertilité
  • problèmes personnels liés à l’aspect du pénis

Le traitement chirurgical n’est pas nécessaire si le défaut n’affecte pas la miction en position debout, ni la fonction sexuelle, ni le dépôt de sperme.

Le procédé

Le chirurgien utilisera un morceau du prépuce ou un morceau de tissu d’une autre partie pour créer un tube qui servira à augmentera la longueur de l’urètre. Cela permettra de faire en sorte que l’urètre débouche sur la pointe du pénis.

Pendant la chirurgie, le chirurgien place une sonde dans l’urètre pour que ce dernier maintienne sa nouvelle forme. Cette sonde est généralement retirée au bout de deux semaines après l’intervention chirurgicale.

Dans la plupart des cas, le pronostic après l’intervention est bon. Grâce à l’intervention chirurgicale, le pénis a un meilleur aspect et fonctionne tout à fait normalement.

Il est recommandé aux patients de faire de temps à autre des contrôles auprès d’un urologue, notamment à l’adolescence pour s’assurer que tout va bien.

 

  • Serrano Durbá, A., Cortés Sáez, J., Domínguez Hinarejos, C., & García Ibarra, F. (2012). Hipospadias. Revista Espanola de Pediatria.

  • Gorduza, D., Vigier, S., Mure, P.-Y., Demede, D., & Mouriquand, P. (2012). Cirugía del hipospadias. EMC – Urología. https://doi.org/10.1016/s1761-3310(11)71194-x

  • Pacheco-Mendoza, B. A., & Rendón-Macías, M. E. (2016). Hipospadias, un problema pediátrico. Revista Mexicana de Pediatria.