Injection de stéroïdes anabolisants : effets et risques

Les stéroïdes anabolisants sont utilisés sans discernement par certains sportifs. Découvrez ici leurs effets indésirables et les risques pour la santé.
Injection de stéroïdes anabolisants : effets et risques
Maryel Alvarado Nieto

Rédigé et vérifié par le médecin Maryel Alvarado Nieto.

Dernière mise à jour : 26 août, 2022

Les stéroïdes anabolisants androgènes (AAS) sont un groupe de substances synthétiques qui ressemblent à l’hormone mâle testostérone. Ces molécules ont la particularité d’améliorer les performances physiques de diverses manières.

Par conséquent, certains athlètes ont tendance à les utiliser sans discernement. Le problème est qu’ils comportent des risques et ont des effets néfastes sur la santé, ce qui a conduit à son interdiction par les comités sportifs.

Bien que la stratégie antidopage se concentre sur les athlètes de haut niveau, la vérité est que plus de 95 % des personnes qui y ont recours ne le sont pas. La plupart sont des athlètes amateurs ou des personnes qui vont à la salle de sport pour améliorer leur apparence physique. Que faut-il savoir à ce sujet ? Poursuivez donc votre lecture !

Quels sont les avantages recherchés par les personnes qui ont recours à l’injection de stéroïdes anabolisants ?

L’une des principales raisons pour lesquelles les stéroïdes anabolisants androgènes (AAS) sont utilisés est précisément leur effet anabolisant. Ils sont capables de stimuler la production de protéines, entraînant ainsi une augmentation de la masse musculaire.

Ainsi, leur utilisation en conjonction avec l’exercice physique favorise le développement de la force physique et des muscles. Leur principal avantage est que les résultats sont obtenus avec moins d’effort.

De plus, il existe des mythes entourant les stéroïdes anabolisants qui contribuent à leur popularité. Parmi eux, figure l’idée selon laquelle s’agissant de dérivés d’une hormone mâle, leur utilisation par les hommes conduira à une plus grande virilité.

Or, c’est l’effet contraire qui se produit. L’excès d’hormones androgènes inhibe la sécrétion hormonale, situation qui affecte la libido.

Quels sont les avantages que les gens recherchent lors de l'injection de stéroïdes anabolisants ?
L’abus de stéroïdes anabolisants chez les athlètes récréatifs et les personnes qui fréquentent les salles de sport est préoccupant.

Le nombre d’adolescents et de jeunes adultes qui se tournent vers les stéroïdes anabolisants est alarmant. Beaucoup d’entre eux ignorent la réalité des méfaits de ces substances. Cette consommation aveugle est devenue un problème de santé publique.

Les effets endocriniens

La suppression hormonale secondaire à un excès d’androgènes conduit à l’hypogonadisme. Les hommes qui consomment ces substances présentent fréquemment une réduction de la taille des testicules et des altérations du spermogramme.

D’autre part, une partie de l’excès de ces androgènes se transforme en hormones féminines (œstrogènes) dans différents tissus de l’organisme. Cela stimule la croissance des seins, une condition connue sous le nom de « gynécomastie ».

Chez les femmes, les stéroïdes anabolisants produisent des effets virilisants et provoquent des altérations du cycle menstruel. Il est même courant de voir des changements dans la pousse de la pilosité, car l’hirsutisme associé à l’alopécie de type masculin est évident.

Par ailleurs, une hypertrophie clitoridienne, une atrophie mammaire et des modifications du ton de la voix peuvent apparaître, qui deviendront plus graves, tout en étant irréversibles. Parmi les autres effets endocriniens, figurent les effets ci-dessous :

  • Syndrome de résistance à l’insuline
  • Altérations de la fonction de la glande thyroïde
  • Hyperprolactinémie
  • Fonction surrénalienne altérée



Les risques cardiovasculaires associés aux stéroïdes anabolisants

Les utilisateurs d’EAA ont un risque accru d’événement coronarien en raison des changements que ces substances produisent dans le système cardiovasculaire.

Pour être plus exact, ces substances augmentent les valeurs de cholestérol au détriment des lipoprotéines de basse densité (LDL), alors qu’elles diminuent celles cardioprotectrices (HDL). Par conséquent, il y a une plus grande prédisposition à l’athérosclérose et aux événements thromboemboliques.

En ce qui concerne la pression artérielle, les stéroïdes anabolisants ont été associés à une augmentation de la rétention d’eau, fait qui a des répercussions sur les chiffres de la pression artérielle plus élevée chez ces patients. Ils favorisent également l’agrégation plaquettaire et le dysfonctionnement endothélial qui en résulte.

Comme le cœur doit surmonter des charges accrues, un remodelage du muscle cardiaque est également observé, ce qui tend à entraîner des cardiomyopathies. Les mécanismes par lesquels cette hypertrophie se produit restent à étudier.

Les troubles hépatiques

Certains stéroïdes anabolisants androgènes (AAS) provoquent des modifications de la fonction hépatique qui peuvent être graves. Ces effets sont plus fréquents lorsqu’ils sont pris par voie orale.

La pratique habituelle consistant à combiner les cycles EAA avec les comprimés et les ampoules rend pertinent la connaissance de ces altérations.

La toxicité hépatique est mise en évidence par une légère élévation des enzymes hépatiques et une augmentation des valeurs de bilirubine. Par conséquent, il est courant que le patient ait une jaunisse. Les démangeaisons, un malaise général et des urines foncées sont d’autres symptômes possibles.

Par ailleurs, l’association d’une pathologie tumorale hépatique avec la consommation prolongée de stéroïdes anabolisants a été décrite. Il est ainsi essentiel de rechercher des signes de malignité et de faire un suivi après le retrait de ces substances.

Insuffisance rénale due à l’abus de stéroïdes anabolisants

La pathologie cholestatique que présente le foie peut entraîner l’apparition d’une insuffisance rénale. Il semble y avoir un lien entre l’augmentation des taux de bilirubine et l’insuffisance rénale subséquente, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre ce mécanisme.

Pour l’instant, il est essentiel de savoir que la dysfonction rénale peut être si grave qu’une dialyse est justifiée.

Insuffisance hépatique.
Au fil du temps, l’utilisation de stéroïdes anabolisants peut entraîner des problèmes de foie et de reins.

Les effets des EAA sur la peau

D’autre part, la surface du corps est également affectée par les stéroïdes anabolisants androgènes. Dans le derme, il y a une hypertrophie des glandes sébacées, ce qui augmente la production de graisse.

En raison de ce mécanisme, les consommateurs développent une dermatite séborrhéique, une condition dans laquelle la peau et les cheveux ont un aspect gras. Cela favorise la croissance de Propionibacterium acnes, une bactérie impliquée dans l’acné, et augmente le risque d’inflammation et d’infection aux sites de ponction de ces substances.



Les effets psychiatriques attribués aux stéroïdes anabolisants

Enfin, des modifications de la sphère psychiatrique et mentale, souvent sous-estimées, sont décrites. Il est important de souligner que la consommation même de ces substances témoigne d’une altération sous-jacente.

La dysmorphie musculaire vécue par ces personnes les amène à recourir à l’abus de stéroïdes anabolisants dans une tentative désespérée de compenser rapidement leur image corporelle perçue d’eux-mêmes.

De plus, les sautes d’humeur sont fréquentes chez ce groupe d’individus. Il semble y avoir une association entre l’utilisation de stéroïdes anabolisants et une plus grande tendance à être agressif.

Cependant, cette relation nécessite plus de recherches pour le prouver. Entre autres choses, il a été observé que les consommateurs de ces suppléments ont tendance à consommer d’autres drogues.



  • Avella, R.; Medellín, J.; Los Esteroides Anabolizantes Androgénicos, Riesgos y Consecuencias; Revista U.D.C.A Actualidad y Divulgación Científica; 15 (Suplemento Olimpismo): 47 – 55; 2012.
  • Rodríguez, J.; Álvarez, A.; Salas, A.; Esteroides Anabólicos: Repercusiones Médicas del Uso Indiscriminado con Fines en la Mejora del Rendimiento Atlético; Revista Médica Sinergia; 5 (7): e531; 2020.
  • González, J.; Uso y Abuso de Esteroides Anabolizantes; Biblid; 26: 185 – 197; 2008.
  • Socas, L.; Efectos Adversos para la Salud Inducidos por los Esteroides Anabolizantes en un Grupo Controlado de Fisicoculturistas; Vector Plus; Artículos: 63 – 77;
  • Pontet, Y.; Calleri, A.; Hernández, N.; Hepatotoxicidad por Esteroides Anabólicos Androgénicos, Reporte de Dos Casos en Uruguay; Anales de la Facultad de Medicina; 5 (2): 116 – 122: 2018.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.