La moisissure des aliments est-elle dangereuse ?

La consommation d'aliments dont la surface est recouverte de moisissures peut conduire à des intoxications alimentaires sévères. Par conséquent, en cas de doute, il est toujours préférable de les jeter plutôt que de retirer la moisissure et les manger.
La moisissure des aliments est-elle dangereuse ?

Dernière mise à jour : 07 juin, 2021

Cela nous arrive à tous de manger parfois un aliment qui présente des moisissures à l’extérieur ou même à l’intérieur. Nous devrions toutefois être prudent dans ce type de situations. En effet, la moisissure des aliments peut être nocive.

La présence de moisissure indique la croissance d’un micro-organisme qui peut être dangereux pour la santé de l’être humain. La consommation de bactéries, champignons ou protozoaires peut entraîner des intoxications ou des empoisonnements alimentaires.

Maladies causées par les champignons

Ce type de pathologie résulte de la colonisation du tube digestif par des micro-organismes invasifs, ou du dépôt de produits de déchets toxiques pour la santé. Dans de nombreux cas, la symptomatologie est de nature intestinale. Les vomissements, diarrhées et douleurs intestinales sont plutôt fréquents lors de ces intoxications.

Cependant, en fonction de l’organisme responsable, les dommages peuvent être plus graves. En effet, le foie peut être affecté, développant alors certaines pathologies sévères qui entraînent de graves complications de santé.

Est-il sûr de retirer la moisissure des aliments ?

Des tranches de pain avec de la moisissure.

“La présence de moisissure sur les aliments est une raison suffisante pour les jeter. Même si certains peuvent se manger, la plupart augmentent le risque d’intoxication alimentaire.”

Par ailleurs, les aliments secs ou à faible teneur en eau peuvent être consommés une fois que la moisissure est retirée. Néanmoins, ce processus n’est pas aussi simple avec les aliments charnus ou humides, car les champignons peuvent se propager à l’intérieur du produit et provoquer une intoxication après l’ingestion.

En cas de doute, il est toujours plus judicieux de jeter l’aliment lorsque l’on détecte la présence de moisissure. Il existe certaines exceptions, notamment dans le cas des fromages où l’apparition de moisissures ou de micro-organismes ne présente généralement pas de problèmes de santé. En revanche, ces cas sont les moins courants.

Il faut savoir que la présence de moisissure indique l’existence d’un champignon à l’extérieur et éventuellement à l’intérieur du produit. Les infections de type fongique présentent souvent des symptômes différents des infections bactériennes. C’est ce que révèle une étude publiée dans le magazine InternistDans ce cas, il est fort probable que le foie soit l’organe affecté.

D’autre part, la toxicité hépatique due à l’ingestion de moisissure présente un caractère cumulatif. Autrement dit, elle ne manifeste pas de symptômes tant que la quantité de toxines dans l’organisme n’est pas suffisamment élevée pour provoquer des lésions graves.

L’importance d’une hygiène alimentaire correcte

Préparation d'une salade de tomate et avocat.

“Une manipulation adéquate des aliments est déterminante pour éviter leur détérioration ainsi que les risques d’infection.”

Pour prévenir l’apparition de moisissure, il est nécessaire de développer une bonne hygiène alimentaireConserver les aliments dans des conditions de température et d’humidité adéquates est crucial. En outre, il est nécessaire de séparer les aliments pour éviter des contaminations croisées. Ne pas manipuler des aliments différents avec les mêmes ustensiles, surtout dans le cas d’aliments crus ou cuits, réduit également de nombreux risques.

Par ailleurs, il est fondamental de ne pas rompre la chaîne du froid et de décongeler correctement les aliments. En effet, la température ambiante n’est généralement pas correcte lors de la décongélation des aliments. Il est préférable de réaliser ce processus dans le réfrigérateur.

Le dépassement des dates de péremption des aliments augmente aussi la probabilité qu’ils développent des moisissures à la surface ou qu’ils abritent un organisme pathologique à l’intérieur.

Afin de minimiser ces risques, l’industrie alimentaire utilise des conservateurs dont l’efficacité a été prouvée par la littérature scientifique. Dans certains cas, ces conservateurs sont naturels, comme le sel, le sucre ou les emballages sous vide. Dans d’autres cas, ils ont recours à des substances chimiques dont les conséquences sur la santé ne sont pas toujours évidentes à long terme.

C’est l’une des raisons pour lesquelles il faut prioriser la consommation d’aliments frais par rapport aux aliments transformés. Mais toujours dans des conditions d’hygiène correcte.

En cas de moisissure sur les aliments, se méfier de l’hygiène

Le développement de moisissure à la surface des aliments dénote la présence d’un micro-organisme qui, dans la plupart des cas, est pathologique pour le corps humain. Dans certaines situations, il suffit de retirer cette couche superficielle pour consommer ensuite l’aliment. Cependant, ce n’est pas toujours le cas.

Il ne faut pas oublier que les conséquences de l’ingestion de moisissure nocive se manifestent à moyen terme, sous la forme de sérieux problèmes de santé. C’est pourquoi, face au moindre doute, il vaut mieux jeter l’aliment plutôt que d’opter pour sa consommation. Nous préservons ainsi notre santé.

Enfin, pour prévenir ce type de problème, une hygiène alimentaire correcte est fondamentale. Conserver les aliments à des températures adéquates et les consommer avant la date limite de consommation sont généralement deux actions pertinentes pour prévenir les complications associées à l’ingestion de micro-organismes nocifs.

Cela pourrait vous intéresser ...
La sécurité alimentaire : en quoi consiste-t-elle ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
La sécurité alimentaire : en quoi consiste-t-elle ?

La sécurité alimentaire doit être au cœur des attentions lors de la préparation des aliments. Découvrez pourquoi dans cet article !



  • Vehreschild MJ., Cornely OA., Resistant fungi. Internist, 2015. 56 (11): 1271-6.
  • Gokoglu N., Novel natural food preservatives and applications in seafood preservation: a review. J Sci Food Agric, 2019. 99 (5): 2068-2077.