La viande blanche et la viande rouge affectent le cholestérol de la même manière, selon des études

Nous vous parlons ici des effets de la consommation de viande blanche et rouge sur le cholestérol sanguin et de la répercussion sur l'état de santé.
La viande blanche et la viande rouge affectent le cholestérol de la même manière, selon des études
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 04 janvier, 2023

L’hypercholestérolémie est une préoccupation majeure pour de nombreuses personnes depuis des années, ce qui soulève des questions sur le lien avec la viande blanche et rouge. Les recherches les plus récentes remettent en question les associations entre la consommation de viande et le risque cardiovasculaire.

Il convient de noter que la pathologie cardiovasculaire a une physiologie très complexe. Cependant, les experts affirment que l’un des mécanismes sous-jacents qui peuvent déterminer son pronostic est l’inflammation. Ce processus augmente la possibilité de souffrir de plaques athéromateuses.

Que disent les études sur les niveaux de viande et de cholestérol ?

La première chose à savoir est que la viande blanche ou rouge ne semble pas avoir d’effet décisif sur le taux de cholestérol. Selon une étude publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, la consommation régulière de viande rouge n’est pas associée à une augmentation significative du taux de cholestérol ou de la tension artérielle. Elle n’augmente pas non plus le risque de pathologie cardiovasculaire.

De même, une recherche publiée dans la revue Advances in Nutrition confirme que suivre un régime paléolithique n’est pas nocif pour la santé cardiaque. Ce régime ne génère pas non plus d’altération significative du profil lipidique.

Il convient de noter que ce type de régime donne la priorité à l’apport en protéines et en graisses, ainsi qu’à tous les produits qui n’ont pas été manipulés par l’industrie.

Il existe même des articles qui réfutent le mythe selon lequel la consommation régulière d’œufs ou de produits dérivés est capable d’influencer le risque de crise cardiaque ou de problèmes cardiovasculaires. Pendant de nombreuses années, la recommdation était de limiter la consommation de ces aliments.

Par conséquent, nous pouvons affirmer que tous ces aliments (viande rouge et blanche et œufs) affectent le taux de cholestérol de la même manière, générant un impact très faible sur celui-ci. En somme, ils ne modifient pas le risque cardiovasculaire final.

Viande rouge et cholestérol.
La viande rouge est une source importante de protéines. Ils peuvent être au régime après avoir régulé leur présence hebdomadaire.



[/atomik -lu-aussi ]

Quel rôle jouent les lipoprotéines dans l’organisme ?

Il est important de comprendre ce qu’est le cholestérol et quel rôle il joue dans l’organisme. Il s’agit de particules appelées lipoprotéines, et celles-ci sont chargées de transporter des substances dans le sang, généralement des graisses.

Il existe 2 types de particules : HLD et LDL. Les premières sont considérées comme bonnes, car elles transportent les graisses des tissus vers le foie. Le cholestérol LDL était traditionnellement connu sous le nom de mauvais cholestérol, car le transport était opposé.

Récemment, il a été possible de démontrer que les particules de LDL pouvaient être divisées en groupes plus petits, ce qui a mis en évidence le cholestérol VLDL et sa fraction oxydée. Ce sont ces derniers éléments qui entretiendraient une relation plus étroite avec le risque cardiovasculaire, puisqu’ils ont tendance à s’agglutiner et à générer des plaques d’athérome.



[/atomik -lu-aussi ]

Les conséquences de l’hypercholestérolémie dans le corps

Comme nous l’avons mentionné, le fait d’avoir un taux de cholestérol élevé ne peut pas être considéré comme négatif dans un premier temps, mais il est essentiel d’analyser la proportion de chacune des lipoprotéines pour évaluer l’état de santé. Il est plus dangereux pour la vie d’avoir un taux de cholestérol trop bas que trop élevé.

La clé à ce stade réside dans la proportion de particules de VLDL oxydées circulant dans le sang. Il est avantageux de réduire autant que possible ces éléments.

Pour ce faire, plusieurs stratégies peuvent être mises en place. L’une d’elles consiste à consommer des aliments à haute capacité antioxydante, comme les légumes, dans l’alimentation. Dans le même temps, il sera essentiel d’éviter la consommation de lipides de type trans.

Comment faire baisser le taux de cholestérol ?

Cholestérol dans les artères.
Le cholestérol oxydé est le plus dangereux. Son accumulation dans les artères provoque des plaques athéromateuses.

Si, pour une raison quelconque, une analyse montre des taux de cholestérol trop élevés, il peut être avantageux de les réduire. Les particules de VLDL oxydées sont néfastes. La mise en place d’une série de changements alimentaires peut réduire le cholestérol total et cette classe de lipoprotéines.

Afin d’avoir un impact bénéfique sur le profil lipidique, il convient de privilégier la consommation d’aliments frais aux aliments industriels ultra-transformés. L’apport de poissons gras et de légumes est fortement recommandé, car ils ont un potentiel anti-inflammatoire et antioxydant.

Un apport élevé en fibres peut également réduire le taux de cholestérol total. En effet, les fibres bloquent l’absorption du cholestérol alimentaire au niveau intestinal.

Cependant, il existe une synthèse endogène des particules qui est équilibrée par l’absorption du nutriment par l’alimentation, cet effet est donc contesté. L’une des raisons de l’hypercholestérolémie est souvent génétique.

La viande rouge et la viande blanche blanche ne sont pas déterminantes dans le système cardiovasculaire

En somme, la consommation de viande rouge et la consommation de viande blanche ne modifient pas significativement le taux de cholestérol. En revanche, les aliments frits peuvent augmenter ces taux, car dans ce cas, des acides de type trans sont générés.

Privilégier les méthodes de cuisson non agressives, introduire fréquemment des légumes dans l’alimentation et éviter les ultra-transformés est essentiel pour préserver ou améliorer la santé cardiovasculaire. Rappelons qu’il n’est pas aussi prioritaire, en règle générale, de réduire le taux de cholestérol que d’améliorer les habitudes de vie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Twicor : le polypilule pour le traitement du cholestérol
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Twicor : le polypilule pour le traitement du cholestérol

Twicor est un médicament composé de deux principes actifs différents. C'est un médicament qui est indiqué pour réguler le cholestérol



  • O’Connor LE, Kim JE, Campbell WW. Total red meat intake of ≥0.5 servings/d does not negatively influence cardiovascular disease risk factors: a systemically searched meta-analysis of randomized controlled trials. Am J Clin Nutr. 2017 Jan;105(1):57-69. doi: 10.3945/ajcn.116.142521. Epub 2016 Nov 23. PMID: 27881394; PMCID: PMC5183733.
  • Ghaedi E, Mohammadi M, Mohammadi H, Ramezani-Jolfaie N, Malekzadeh J, Hosseinzadeh M, Salehi-Abargouei A. Effects of a Paleolithic Diet on Cardiovascular Disease Risk Factors: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials. Adv Nutr. 2019 Jul 1;10(4):634-646. doi: 10.1093/advances/nmz007. Erratum in: Adv Nutr. 2020 Jul 1;11(4):1054. PMID: 31041449; PMCID: PMC6628854.
  • Blesso CN, Fernandez ML. Dietary Cholesterol, Serum Lipids, and Heart Disease: Are Eggs Working for or Against You? Nutrients. 2018 Mar 29;10(4):426. doi: 10.3390/nu10040426. PMID: 29596318; PMCID: PMC5946211.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.